Les Mac ARM (M1) d’Apple privés d’eGPU

 

Les Mac équipés d'une puce Apple M1 ne pourrait pas profiter de la puissance d'un GPU externe. Il faudra donc se contenter de celui embarqué dans l'ordinateur.

Comme Apple l’avait promis lors de la WWDC en juin dernier, ses premiers ordinateurs équipés d’une architecture ARM ont été présentés hier soir à l’occasion de l’évènement « One More Thing ». Cela représente un énorme changement dans l’écosystème du constructeur, mais aussi dans le paradigme des ordinateurs, portables notamment.

Trois nouveaux produits ont ainsi été dévoilés : un MacBook Air, un MacBook Pro et un Mac mini.

Des ordinateurs qui ne s’améliorent pas

Lors de l’achat de l’un de ces trois ordinateurs, il faudra néanmoins s’assurer qu’ils correspondent parfaitement à vos besoins, car il ne faudra pas espérer leur apporter un gain de puissance par la suite, d’une manière ou d’une autre. Vous l’avez peut-être remarqué lors de l’annonce de la puce M1, la DRAM est directement intégrée au SoC et fait donc partie d’un tout comprenant, entre autres, le CPU, le GPU et le Neural Engine (dédié aux calculs d’intelligence artificielle). Oubliez donc l’idée de rajouter de la mémoire vive à l’avenir dans votre Mac mini M1.

Mais ce n’est pas tout. Selon TechCrunch, il serait également impossible de coupler un eGPU à l’un de ces trois ordinateurs. Vous ne pourrez donc pas non plus améliorer les performances graphiques de votre Mac via l’un de ses ports Thunderbolt.

Adieu le double setup

Pour simplifier, un eGPU, ou GPU externe, est une carte graphique que l’on peut brancher sur un port Thunderbolt 3 afin de profiter de grandes performances graphiques sur un ultrabook. Cela peut être particulièrement intéressant pour les amateurs de jeux vidéo, mais aussi pour ceux qui réalisent beaucoup de montage vidéo et qui pourraient avoir besoin d’un surplus de puissance pour accélérer le rendu, tout en gardant un ordinateur léger pour les déplacements.

Ceux qui auraient acheté un eGPU Blackmagic sur la boutique d’Apple devront donc s’en passer s’ils optent pour l’un des nouveaux produits présentés hier par Apple.

Cela ne semble pas représenter un réel problème pour le MacBook Air, dont les performances du GPU interne ont été grandement améliorées, mais pour le MacBook Pro perd ainsi l’une des fonctionnalités qui lui permettaient d’être un peu plus « Pro ». Mis à part un système de ventilation permettant au SoC de tourner à 100 % de ses capacités sans discontinuer, ce modèle peine à se démarquer de son petit frère ultraportable.

Reste à savoir maintenant d’où provient cette limitation et si Apple compte travailler dessus pour rendre les eGPU compatibles à l’avenir sur ces machines.

Je suis journaliste. Aussi, mon matériel se doit de pouvoir tenir la distance, et me permettre d’écrire rapidement en toutes conditions, sans avoir nécessairement besoin d’une prise à disposition ni même d’une connexion. Mais je…
Lire la suite

Les derniers articles