Apple Car : un accord final avec Hyundai serait sur le point d’être conclu

 

Selon une source proche du dossier citée par CNBC, Apple et Hyundai seraient sur le point de finaliser un accord pour construire la toute première voiture électrique et autonome du groupe de Cupertino.

Source : Unsplash / Laurenz Heymann

Source : Unsplash / Laurenz Heymann

Le feuilleton Apple Car continue de plus belle. Après que Reuters a remis le dossier au goût du jour en révélant qu’une voiture Apple serait prête pour 2024 avec une batterie révolutionnaire, non sans dévoiler que Hyundai était au cœur du projetCNBC en rajoute une couche avec de nouveaux éléments. Selon une source proche du dossier, les pourparlers préliminaires entamés début janvier sont sur le point de mener à un accord définitif et final.

Attention : aucune alliance n’a encore été officiellement conclue. Mais les avancées seraient pour le moins significatives. Si les deux parties parviennent à s’entendre, la future Apple Car pourrait alors être assemblée à l’usine de Kia (filiale de Hyundai) à West Point. D’un côté, le géant californien contrôlerait la partie logicielle, de l’autre, Hyundai aurait la main sur la partie matérielle. En clair : Apple veut gérer l’expérience utilisateur.

Hyundai, mais pas que ?

Toujours selon CNBC, la firme dirigée par Tim Cook pourrait également s’allier avec un autre fabricant, en plus ou séparément de Hyundai. « Je doute que Hyundai soit le seul constructeur avec lequel il passerait un accord. Il pourrait y avoir quelqu’un d’autre », a admis une source.

Très récemment encore, il se murmurait que le groupe français PSA (Peugeot, Citroën) et General Motors pourraient eux aussi apporter leur pierre à l’édifice. Ces spéculations n’en sont encore au stade de la rumeur, mais il faudra bien les garder dans un coin de notre tête. Aussi, le lancement de la production, attendu en 2024, pourrait faire l’objet d’un report, souffle-t-on à CNBC.

Une voiture 100 % électrique et autonome

Plus intéressant encore, des personnes familières avec les plans du véhicule apportent de tout premiers éléments fonctionnels : l’Apple Car serait bel et bien 100 % autonome. « Les premières Apple Car ne seront pas conçues pour avoir un chauffeur. Elles seront des voitures électriques et autonomes construites pour fonctionner sans chauffeur et dédiées pour le dernier kilomètre », a révélé une source.

La flotte d’Apple pourrait aussi bien chapeauter la livraison de colis ou intégrer un service de taxis autonomes qui viendrait alors directement concurrencer celui de Tesla. Une petite ironie du sort, en sachant qu’Elon Musk a proposé à Tim Cook de racheter Tesla lorsque l’entreprise était au plus mal financièrement il y a quelques années de cela.

En plus de vouloir conquérir le marché des voitures électriques, Tesla ne cache pas ses ambitions de dominer celui des véhicules autonomes, au grand dam d’Uber et compagnie. Pour ce faire, le groupe californien a…
Lire la suite

Les derniers articles