Conduite autonome : Ford se rapproche de l’Autopilot de Tesla avec cette nouvelle fonctionnalité

 

Ford offre une mise à jour de son système de conduite semi-autonome BlueCruise, qui prend désormais en charge le changement de voie. D'autres fonctionnalités font également leur apparition.

Aujourd’hui, la plupart des constructeurs automobile se livrent une bataille acharnée dans le domaine de la conduite autonome. Si certains se sont intéressés au sujet il y a plusieurs années déjà, à l’image de Tesla et de son Autopilot, d’autres marques s’y sont mises un peu plus tard. Néanmoins, celles-ci rattrapent désormais leur retard et proposent des fonctionnalités de plus en plus avancées.

C’est notamment le cas de Ford, qui a annoncé en avril 2021 le lancement de son propre système de conduite semi-autonome, baptisé BlueCruise. Une technologie de niveau 2 similaire à ce que propose déjà Tesla depuis pas mal de temps, mais qui se distinguant à ses débuts par un élément bien précis. En effet, les véhicules de la marque à l’Ovale Bleu sont équipés d’une caméra permettant de vérifier si le conducteur est bien présent et attentif, ce qui permet de ne pas avoir à le forcer à garder les mains sur le volant. Depuis, la marque d’Elon Musk a également offert cette fonctionnalité sur ses modèles même s’il faut continuer à garder les mains sur le volant.

La voiture double toute seule (ou presque) sur autoroute

Mais les ingénieurs de Ford continuent à améliorer leur système, qui allie un régulateur de vitesse adaptatif et une assistance au maintien dans la voie. En effet, comme l’annonce la marque dans un communiqué, la nouvelle mise à jour Bluecruise 1.2 qui arrivera cet automne sur le Mustang Mach-E offrira de nouvelles fonctionnalités.

Parmi elles, la possibilité pour la voiture d’effectuer un changement de voie de manière autonome, ou presque. En effet, et comme le propose déjà Tesla avec son Autopilot amélioré en Europe, le système BlueCruise sera également capable de gérer un dépassement seul, mais à condition que le conducteur active le clignotant. Il ne sera donc pas encore possible de laisser la voiture évoluer sans aucune intervention, en ayant par exemple programmé la navigation. En réalité, cette fonctionnalité est aujourd’hui relativement de plus en plus répandue, puisque General Motors le propose aussi avec son système Super Cruise. Précisons qu’aux États-Unis, les Tesla peuvent doubler d’elles-mêmes sans intervention du conducteur.

Un pilote automatique plus naturel

Mais ce n’est pas tout, car le système BlueCruise 1.2, ainsi que l’ActiveGlide 1.2, un dispositif similaire, mais dédié aux modèles Lincoln s’offre une série de nouvelles fonctionnalités. En plus de la possibilité de faire un dépassement sans les mains, les voitures équipées de ce système pourront aussi suggérer au conducteur de changer de voie en cas d’embouteillage par exemple. Une fonction baptisée « Predictive Speed Assist » fait également son arrivée, chargée d’adapter automatiquement la vitesse du véhicule si un virage serré est en approche. Le ralentissement est aussi signalé au conducteur, afin que celui-ci ne soit pas surpris.

Enfin, une nouvelle fonctionnalité va aussi voir le jour, permettant à la voiture de se décaler très légèrement sur sa voie si elle passe à côté d’un gros véhicule (comme un semi-remorque) au lieu de rester parfaitement au milieu de la voie. Cela permet de donner une sensation de conduite autonome plus naturelle au conducteur et à ses passagers.

Il est toutefois important de rappeler que le système BlueCruise ne peut être utilisé que sur certaines portions d’autoroutes prédéfinies par Ford. Actuellement, plus de 209 000 kilomètres peuvent être sillonnés en mode semi-autonome par les propriétaires, mais uniquement aux États-Unis et au Canada. La marque n’a pas encore communiqué sur l’Europe, alors qu‘il est désormais possible de circuler à bord d’une voiture dotée de la technologie de conduite autonome de niveau 3 depuis le début de l’été, tandis que la France l’autorise depuis le 1er septembre. En Europe, les conducteurs Ford peuvent bénéficier de la conduite autonome de niveau 2, mais en gardant les mains sur le volant, comme sur la Mustang Mach-E.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.