Ford pourrait ressusciter la Fiesta en mode 100 % électrique : tout ce que l’on sait

 

Si elle n'a pas encore été dévoilée, la remplaçante électrique de l'actuelle Ford Fiesta serait bel et bien fabriquée en Allemagne et plus précisément au sein de l'usine de Cologne. C'est là où sera également produit le nouveau Ford Explorer 100 % électrique. Celle usine va profiter de nombreux investissements afin de se moderniser au cours des prochaines années.

Ford Explorer // Source : Marie Lizak pour Frandroid

Ford va aussi devoir se plier à la volonté de l’Union Européenne, qui veut interdire la vente de voitures thermiques à partir de 2035. Si elle laisse désormais la porte ouverte aux carburants synthétique, un cadeau empoisonné pour les plus modestes, tous les constructeurs ne devraient pas sauter sur l’occasion. C’est notamment le cas de Ford, qui maintien son cap vers le tout électrique.

Un nouveau modèle

C’est ainsi que la firme américaine a dévoilé quelques jours plus tôt son tout nouvel Explorer 100 % électrique, que nous avons eu la chance de pouvoir découvrir en avant-première. Un nouveau modèle qui vient étoffer la gamme aux côtés des Mustang Mach-E et autres F-150 Lightning, tandis que d’autres devraient arriver par la suite dans le catalogue.

En effet, le constructeur prévoit de lancer pas moins de neuf véhicules électriques d’ici à l’année prochaine. Au total, ce dernier a pour ambition de mettre deux millions de voitures dotées de cette motorisations sur les routes d’ici à 2026. Mais pour y arriver, Ford va devoir accélérer sur la production. C’est pour cela qu’elle est actuellement en train de moderniser son usine de Cologne.

Celle-ci revêt une importance capitale pour le constructeur, puisque c’est elle qui accueillera la production de ce nouvel Explorer. Mais pas seulement, car un autre modèle d’envergure y sera aussi assemblée. C’est en tout cas ce qu’annonce le site allemand Automobilwoche, qui relaie un proche de la marque qui reste pour l’heure anonyme. Ce dernier confirme que « l’affaire est tranchée, la voiture électrique basée sur le MEB de Volkswagen arrive à Cologne ». La firme ne s’est pas encore exprimée officiellement.

Selon le quotidien allemand, la décision devrait bientôt être annoncée, au cours d’une conférence de presse en ligne, qui se déroulera peut-être dans les prochains jours. Cette décision fait l’objet de nombreuses spéculations depuis plusieurs mois, mais ça serait désormais décidé. Pour l’heure, on en sait encore très peu sur ce modèle, qui serait « de petite taille et qui devrait représenter un très gros volume de vente« . Celui-ci aura aussi la lourde tâche de remplacer l’actuelle Ford Fiesta sur les chaînes production.

Un vrai atout

Et pour cause, celle-ci va disparaître du catalogue comme l’a annoncé le constructeur quelques mois plus tôt. Ce nouveau modèle made in Europe reposerait sur plateforme MEB des Volkswagen ID.3, et ID.5, entre autres, ce qui devrait lui permettre d’afficher un tarif raisonnable. En effet, Ford n’a donc pas besoin d’investir dans le développement d’une nouvelle base technique.

Si le futur petit modèle de la marque a choisi l’Europe plutôt que les États-Unis, malgré des avantages financiers plus intéressants, c’est sans doute, car il devrait se destiner majoritairement au Vieux Continent. À titre d’information, le Ford Explorer est justement basé sur la plateforme du SUV Volkswagen ID.4.

De plus, l’Union européenne a également dévoilé son plan pour inciter les constructeur à produire chez nous. L’assemblage de ce véhicule, dont le nom n’a pas été dévoilé, devrait donc être moins polluant, tandis que les délais de livraison devraient être réduits. Autant dire que celui-ci devrait revêtir une importance particulière pour le constructeur, puisqu’il s’agira de l’un de son premier modèle électrique abordable, avec l’Explorer également assemblé chez nos voisins.

Ford Explorer // Source : Marie Lizak pour Frandroid

Ainsi, la future petite voiture de Ford devrait afficher un prix moins élevé que le Mustang Mach-E, qui débute en France à partir de 61 650 euros et n’est pas éligible au bonus écologique. Ce futur et hypothétique véhicule à gros volumes pourrait aider Ford à rendre sa gamme électrique rentable, alors qu’elle devrait perdre énormément d’argent en 2023 en raison de ses nombreux investissements. Ces derniers devraient être rentabilisés dès l’année suivante.

Plus tard, une version électrique du Puma verra le jour courant 2025, tandis que la firme souhaite rivaliser avec Tesla en abaissant le prix de ses voitures. Pour cela, elle devrait notamment réduire la taille de ses batteries, exactement comme Renault veut aussi de le faire. Elle prévoit également de proposer des batteries LFP moins coûteuses à produire, afin de conserver des marges intéressantes.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.