Pixel 5 : Google abandonnerait déjà Motion Sense et Soli

Disparu des radars

 

Inaugurées avec les Pixel 4 et 4 XL, Motion Sense et Project Soli ne seraient pas intégrées au Pixel 5. Google aurait choisi d’abandonner ces technologies de détection de mouvements qui ont peu séduit le grand public.

pixel 4 motion sense

Le Pixel 4 et le Pixel 4 XL inauguraient Motion Sense et Soli

Souvenez-vous. En octobre 2019 Google lançait les Pixel 4 et Pixel 4 XL ses deux nouveaux smartphones haut de gamme. Parmi les principales nouveautés, Google a énormément mis en avant Motion Sense. Cette technologie permet non seulement de déverrouiller le smartphone par reconnaissance faciale de manière rapide et sûre, mais également de contrôler les Pixel sans les toucher. Parmi les exemples les plus souvent mis en avant on trouve le contrôle de la musique.

Pour que Motion Sense fonctionne, Google a utilisé la puce « Soli », un petit radar camouflé dans le module de reconnaissance faciale. Bien que ce projet ait nécessité plusieurs années de recherche et développement, Google l’abandonnerait complètement pour ses prochains Pixel 5.

Réduction des coûts ?

C’est le site The Next Web qui rapporte cette information transmise par 9to5Google dans le podcast Alphabet Scoop. « Dans l’émission d’hier nous évoquions aussi quelques rumeurs à propos du Pixel 5, notamment le fait qu’il n’embarquerait pas certaines fonctions comme Soli » peut-on lire sur The Next Web.

S’il ne s’agit pour le moment que de rumeurs, l’abandon de Motion Sense et de Soli semble avoir du sens. D’abord, cette fonctionnalité est loin d’avoir séduit le grand public notamment à cause de l’absence de compatibilités avec les applications tierces. À part faire « coucou » à des Pokémon en fond d’écran animé et contrôler la musique, Motion Sense avait finalement peu d’intérêt.

Ensuite, l’abandon de Soli et de Motion Sense permettrait à Google de réduire le coût de fabrication du Pixel 5 et donc potentiellement son prix final. Cette rumeur rejoindrait donc celle selon laquelle Google n’opterait pas pour une puce Snapdragon 865 mais un processeur plus modeste toujours dans l’optique de réduire les coûts de fabrication. Notons par ailleurs que l’intégration d’une puce moins puissante permettrait à Google d’optimiser l’autonomie, vrai point faible des Pixel 4. Peut-on espérer découvrir un Pixel 5 aux allures de flagship killer ? Soyons fous !

L’ingénieur en chef de la division photo des smartphones Google Pixel a quitté l’entreprise récemment, de quoi faire planer quelques doutes sur la qualité d’image que pourront proposer les futurs Pixel 5.
Lire la suite

Les derniers articles