Œil pour œil, dent pour dent : Huawei va porter plainte contre les États-Unis

 

En pleine affaire judiciaire contre les États-Unis, Huawei va bientôt attaquer à son tour le gouvernement américain pour le forcer entre autres à revenir sur sa décision de bannir l’entreprise de son réseau 5G.

Huawei vs États-Unis. Cela pourrait presque sonner comme un combat de catch dans une arène octogone. En réalité, il s’agit d’une bataille judiciaire qui anime le secteur technologique depuis plusieurs semaines maintenant. Le gouvernement américain accuse à l’entreprise chinoise de vouloir espionner les citoyens étasuniens par l’intermédiaire de ses infrastructures 5G.

En conséquence, les États-Unis ont multiplié les pressions pour bannir la firme chinoise de son réseau 5G, et incitent leurs alliés à faire la même chose. Le fondateur de Huawei avait réagi en indiquant que l’Oncle Sam était incapable d’écraser son groupe et un représentant de l’entreprise avait, par la suite, tenté de calmer le jeu en affirmant que Huawei ne cachait aucune porte dérobée sur ses infrastructures.

Huawei contre-attaque

Mais après les déclarations, place aux actions. Huawei contre-attaque et projette à son tour de porter plainte contre les États-Unis. Le New York Times indique en effet que l’entreprise va saisir le tribunal du District Est du Texas. Sans surprise, cette procédure judiciaire portera sur le décret américain interdisant toute agence fédérale d’utiliser un équipement fourni par Huawei.

L’une des sources du New York Times précise qu’à travers sa plainte, Huawei souhaite défendre l’idée que la décision des États-Unis doit être qualifiée de « bill of attainder ». Il s’agit là d’un acte législatif qui déclare une ou plusieurs personnes coupables d’un crime ou d’un délit sans mener le moindre procès. Or cela est condamné par la Constitution américaine.

En résumé, Huawei veut forcer les États-Unis à revenir sur leur décision. Notons que Washington accuse aussi la firme d’espionnage industriel.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Les derniers articles