La Norvège et Hyundai prouvent que les voitures électriques n’ont pas peur de l’hiver

 

À partir du 1er janvier 2023, Hyundai ne vendra plus de voitures neuves hybrides et hybrides rechargeables en Norvège. Cela fait suite à la fin des ventes de modèles 100 % thermiques Hyundai dans ce même pays il y a deux ans. Les voitures de Hyundai seront donc 100 % électriques.

Hyundai Ioniq 5

Comme vous n’êtes certainement pas sans le savoir, la Norvège est le pays le plus avancé en Europe, mais aussi dans le monde, concernant la voiture électrique.

En 2021, 64,5 % de toutes les voitures vendues en Norvège en 2021 étaient entièrement électriques. En 2022, ce score pourrait s’approcher des 80 %, voire même 90 % en prenant en compte les électrifiés (hybrides et PHEV). Plus de 20 % du parc automobile norvégien en circulation est 100 % électrique comme le rapporte Autonews.

Une grande partie de ces chiffres est notamment due à l’année exceptionnelle de Tesla en Norvège, notamment grâce à sa Model Y. À ce propos, le SUV 100 % électrique américain vient de battre un record âgé de plus de 50 ans, en devenant la voiture la plus vendue en une année dans le pays avec 16 748 unités immatriculées.

La Norvège, un laboratoire géant pour l’Europe

Vous l’aurez compris, la Norvège, c’est un peu l’Eldorado pour la voiture électrique, même si, on le sait, les températures froides ne sont pas les meilleures amies des électriques. Mais avec un réseau de recharge dense et une technologie de plus en plus éculée, il s’avère qu’à l’usage, ce n’est plus vraiment un problème.

Et cela, Hyundai en est bien conscient, puisque deux ans après avoir arrêté de vendre des voitures 100 % thermiques en Norvège, le constructeur coréen vient d’annoncer qu’à partir du 1er janvier 2023, il n’allait vendre plus que des modèles 100 % électriques. Ainsi, d’ici quelques jours, les modèles hybrides et hybrides rechargeables de Hyundai ne seront plus vendus dans le pays scandinave.

D’ici début 2023, la gamme Hyundai sera ainsi composée comme ceci en Norvège : Kona Electric, Ioniq 5, Ioniq 6 et le Nexo, une voiture hydrogène dont les ventes restent toutefois anecdotiques.

Une stratégie logique

Dans les faits, cela ne va pas changer grand-chose pour le constructeur, puisque seul le Tucson PHEV subsistait. La part des ventes d’électriques chez Hyundai dans le pays s’élève déjà à 90 %, avec 6 % de parts de marché. Son succès est notamment garanti par la Hyundai Ioniq 5 qui pointe à la septième place des voitures les plus vendues en Norvège en 2022 avec 4 000 unités écoulées.

L’arrivée de la nouvelle génération de Kona Electric devrait encore accentuer cette jolie part de marché, tandis que la nouvelle et séduisante Ioniq 6 pourrait aller chiper de précieuses parts de marché aux modèles premium au vu de son positionnement.

Pour rappel, en France, on est encore très loin des parts de marché de la Norvège, même si la voiture électrique gagne du terrain. Sur les mois d’octobre et de décembre 2022, il s’est vendu pour la première fois plus de voitures électriques neuves que de diesels. La part de marché de la voiture électrique est d’environ 13 % aujourd’hui, et elle devrait encore s’accentuer en 2023. En France, au 1er janvier 2022, la voiture électrique représentait 1 % du parc automobile en circulation. Les premières estimations font état d’une part de 1,6 % à la fin décembre 2022.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.

Les derniers articles