Intel annonce ARC, sa gamme de cartes graphiques concurrente de Nvidia GeForce et AMD Radeon

Des GPUs, mais aussi les technologies qui vont avec...

 

Tranquillement, les choses se mettent en place pour Intel sur le marché GPU. Aujourd'hui, la firme a levé le voile sur l'appellation qui sera donnée à sa future gamme de cartes graphiques grand public : « ARC ». Sous ce nom, les puces GPUs d'Intel tenteront de séduire les joueurs et de se frayer un chemin entre Nvidia et AMD sur PC de bureau comme sur PC portables.

Intel présente ARC, le nom de sa future gamme de cartes graphiques pour les joueurs

Intel présente ARC, le nom de sa future gamme de cartes graphiques pour les joueurs // Source : Intel

Après avoir sérieusement musclé son jeu sur le terrain des GPUs intégrés à ses processeurs mobiles (avec les iGPUs Iris Xe l’année dernière), Intel dresse la table pour passer au plat de résistance : les cartes graphiques dédiées, vouées grand public. En d’autres termes les joueurs et les créatifs. La firme a aujourd’hui annoncé que sa gamme porterait le nom de « ARC ». Elle s’est aussi fendue d’un créneau de lancement fixé sans plus de précisions au premier trimestre 2022.

Intel explique que ces cartes dédiées profiteront de l’architecture DG2, rebaptisée « Alchemist » pour l’occasion. Cette première génération ouvrira bien entendu la voie à d’autres architectures par la suite, surnommées « Battlemage », « Celestial » et « Druid ». Si vous n’avez pas chopé au vol le clin d’oeil (très) appuyé à l’univers gaming, on ne peut plus rien pour vous…

Des cartes et des technologies pour les joueurs

Dirigé depuis quelques mois par le sémillant Pat Gelsinger, ancien patron de VMware, Intel a également annoncé quelque chose de très important, cette fois sur le plan logiciel. Les ingénieurs du groupe ont confirmé être à l’œuvre sur une technologie de « super échantillonnage piloté par l’intelligence artificielle ».

Il s’agit là d’un passage obligé pour Intel puisque ses futures cartes graphiques proposeront elles-aussi une prise en charge native du très gourmand ray tracing. Pour améliorer les performances en jeu, la firme proposera donc un équivalent de la technologie DLSS de Nvidia. AMD a également adopté une solution avec le déploiement récent du FSR (FidelityFX Super Resolution), mais il ne s’agit pas d’un traitement poussé par l’Intelligence Artificielle.

Reste que pour l’instant Intel ne donne aucune donnée technique sur ses futures cartes sous architecture « Alchemist ». Il faudra vraisemblablement attendre quelques mois pour en savoir plus sur leur conception et sur les performances qu’elles développeront en jeu. L’arrivée à grande échelle d’Intel sur le marché des cartes graphiques grand public est en tout cas une excellente nouvelle pour dynamiser un marché détenu exclusivement par Nvidia et AMD depuis des années… d’autant plus dans un contexte de pénuries. Intel peut en effet compter sur ses propres usines pour produire ses puces.

Si Intel fait figure de nouveau venu sur le marché du GPU dédié, rappelons quand même que ces cartes « Alchemist » ne sont pas les premières cartes graphiques dédiées du groupe qui avait déjà lancé son i740 à la fin des années 90 avant d’introduire la Iris Xe Max il y a quelques mois… il s’agissait alors du premier GPU dédié lancé par Intel en plus de 20 ans.

Les derniers articles