Pourquoi la MG4 électrique va devenir petit à petit moins intéressante que ses concurrentes

“Les mises à jour OTA ne sont pas d’actualité”

 

Un des avantages majeurs des voitures électriques réside sans nul doute dans leurs capacités à s’améliorer via des mises à jour à distance (OTA). Si MG nous avait initialement annoncé que sa MG4 était parfaitement compatible avec cette fonction, il s'avère que la marque semble avoir retourné sa veste sur ce point.

MG4 XPower

C’est Tesla qui, encore une fois, avait ouvert la voie : en connectant ses voitures électriques, la marque américaine pouvait améliorer à distance l’ensemble de sa flotte sans intervention extérieure, comme ce qu’on peut trouver sur un smartphone. C’est ce qui lui a permis, par exemple, d’augmenter la puissance de charge sur sa Tesla Model 3 ou de corriger certains problèmes de sécurité.

Quasiment tous les constructeurs de voitures électriques ont emboîté le pas, comme Audi, Hyundai ou Volvo. MG n’était pas en reste, puisqu’il a annoncé lors du lancement de la MG4, sa compacte à succès, une compatibilité avec les mises à jour OTA grâce à la plateforme MSP. Une compatibilité qui ne semble malheureusement plus d’actualité, comme nous l’explique un porte-parole de la marque.

Il faudra obligatoirement passer par l’atelier

C’est une publication sur un groupe Facebook de propriétaires de MG4 qui nous a mis la puce à l’oreille. Un membre y indiquait que MG ne prendrait plus en charge les frais de mises à jour à distance et qu’il faudrait passer par l’atelier (avec le coût de main d’œuvre qui va avec) pour bénéficier de nouvelles fonctionnalités.

Parmi ces nouvelles fonctionnalités se trouve le planificateur d’itinéraire, annoncé de longue date, mais toujours absent de l’écran central de la voiture électrique chinoise. Contactée par nos soins, la marque nous a répondu que « le déploiement du planificateur d’itinéraire est prévu à partir de fin décembre sur les voitures. Cette application sera installée lors du passage en atelier des voitures MY2023 [i.e. celles livrées à partir de juillet 2023, NDLR] pour leur entretien annuel. »

Avant de répondre sur cette suppression supposée des mises à jour OTA : “Pour le moment, les mises à jour OTA ne sont pas d’actualité. Si la plateforme de la MG4 est bien conçue pour recevoir ce type de mises à jour, nous n’avons pas d’horizon clair à communiquer pour le moment.” Voilà qui est clair.

De nouvelles fonctionnalités une fois par an…maximum

Tous les passages à l’atelier ne seraient d’ailleurs pas synonymes de mises à jour de la voiture. La marque explique ainsi : « Lors de l’entretien, le technicien interroge la mémoire du calculateur. S’il voit des messages d’erreurs, il fera des mises à jour pour corriger ces défauts. Si la voiture ne comporte pas de défaut, alors il conservera la configuration qui fonctionne. » C’est exactement ce qui existe déjà sur les voitures thermiques non connectées.

MG4
MG4

Avant de se défendre de toute pingrerie : « Il ne s’agit pas de réduire les frais de SAV, mais plutôt d’éviter de créer des problèmes à des voitures qui fonctionnent parfaitement. » Une explication qui nous convainc peu : les autres marques parviennent très bien à améliorer leurs voitures en OTA, sans avoir besoin de toucher à ce qui fonctionne déjà bien. Enfin, plus ou moins. On se rappelle la grande mise à jour Tesla d’octobre 2022 qui a (volontairement) bridé les fonctions Autopilot pour se passer du radar.

Un défaut supplémentaire pour la MG4 ?

Voilà une actualité dont se serait bien passé la MG4. Après des débuts tonitruants en termes de chiffres de vente, 2024 risque d’être moins faste pour la compacte chinoise. Le nouveau bonus écologique qui s’appliquera à partir du 15 décembre 2023, désormais dépendant du score environnemental de la fabrication de la voiture, lui sera interdit, tandis que cette nouvelle annonce pourrait lui faire perdre de nouveaux clients, alors que ses concurrentes se mettent à jour à distance sans aucun problème.

MG4 // Source : Marie Lizak pour Frandroid

Reste que la compacte chinoise n’a pas dit son dernier mot. Notre essai fut concluant, avec une voiture agréable à conduire malgré quelques défauts. D’autant plus que, même privée du bonus, la MG4 restera intéressante à l’achat, avec un tarif actuellement fixé à 29 990 euros. À titre de comparaison, une Volkswagen ID.3 débute à 42 990 euros hors bonus et une Renault Mégane E-Tech à 38 000 euros, même si son prix devrait baisser dans peu de temps.