Fortnite : Microsoft défend Epic Games contre les représailles d’Apple

 

Dans le conflit juridique qui oppose Epic Games (Fortnite) et Apple, ce dernier veut bannir le premier de ses plateformes. Pour Microsoft, les conséquences sur le marché du jeu vidéo seraient terribles.

Phil Spencer, le patron de Xbox

Phil Spencer, le patron de Xbox

C’est sans doute le feuilleton technophile de cette fin d’été : la guerre ouverte entre Epic Games, éditeur de Fortnite, et Apple (mais aussi Google) concernant les pratiques anticoncurrentielles de l’App Store. Le dernier acte majeur en date est la menace d’Apple dont la mise en exécution est prévue le 28 août et qui prévoit de révoquer les droits de développeurs de l’ensemble d’Epic Games sur iOS et macOS. Conséquence directe, Epic Games ne pourrait plus prendre en charge et maintenir le moteur Unreal Engine sur ces plateformes.

Epic Games gagne le soutien de Xbox

Face à cette nouvelle situation, qui élargit le conflit entre Fortnite et Apple et touche désormais le moteur graphique Unreal Engine, Microsoft a souhaité réagir. L’Unreal Engine est un moteur graphique particulièrement populaire, et la plupart des développeurs l’utilisent, que ce soit sur les plateformes Apple ou sur PC et consoles. L’avenir de l’Unreal Engine est donc assez important pour la division Xbox, qui travaille avec beaucoup de développeurs de tout horizon. Sur Twitter, Phil Spencer a publié le document envoyé au tribunal pour soutenir Epic Games dans ses démarches. Le but : forcer Apple à laisser Epic Games maintenir l’Unreal Engine.

Le document est en fait un témoignage à l’écrit de Kevin Gammill, en charge de l’expérience des développeurs de jeux vidéo chez Microsoft, qui indique à quel point l’Unreal Engine a une place importante dans l’écosystème. Il faut donc comprendre qu’ici Microsoft ne prend pas explicitement position dans le conflit direct entre Epic Games et l’App Store d’Apple, mais seulement contre les représailles d’Apple. La firme de Redmond indique que les conséquences pour les développeurs seraient terribles, notamment pour les plus petits groupes qui travaillent avec l’Unreal Engine et qui sont en ce moment même en train de développer leurs jeux.

Il faut aussi rappeler que Microsoft est l’un des premiers clients de l’Unreal Engine dans le domaine des jeux vidéo, puisque la plupart des studios appartenant à l’écurie Xbox Game Studios utilisent l’UE d’Epic Games (The Coalition, Double Fine Productions, Obsidian, Ninja Theory, Mojang, et d’autres). Kevin Gammill donne d’ailleurs l’exemple de Forza Street lancé en 2019 sur Android et iOS et développé avec l’Unreal Engine. Au-delà de l’avenir de l’Unreal Engine, qui est sans aucun doute très important aux yeux de Microsoft, la firme a également récemment rencontré des problèmes avec Apple qui bloque totalement l’accès du service de cloud gaming Xbox sur iOS.

Microsoft n’est pas le premier à soutenir Epic Games. La presse américaine a publié une lettre à l’intention d’Apple demandant comment obtenir des conditions plus favorables sur l’App Store, mais on peut également mentionner Spotify, ProtonMail et Match Group (Tinder). Microsoft est cependant le premier à notre connaissance à porter son soutien jusqu’au tribunal. Apple de son côté est bien seul dans ce conflit, même si l’on peut rappeler que Google est également visé par le procès mené par Epic Games.

Les derniers articles