Apple vs le reste du monde : le gratin de la presse américaine se joint à Epic Games

La brèche est ouverte

 

Le New York Times, le Washington Post, le Wall Street Journal et d’autre éditeurs de presse ont envoyé une lettre commune à Tim Cook, président d’Apple, pour obtenir des conditions financières plus favorables sur l’Apple Store. Un geste fort venant soutenir la fronde d’Epic Games envers la marque à la pomme.

Apple se met à dos les acteurs de la presse

Apple se met à dos les acteurs de la presse // Source : Philip Strong via Unsplash

La bataille que se livrent actuellement Apple et Epic Games a visiblement ouvert la voie à une fronde généralisée envers la firme de Cupertino. Mais tâchons dans un premier lieu de récapituler brièvement les tenants et les aboutissants de cette affaire historique. Le 13 août, Epic décide de contourner Apple et Google pour proposer des V-Bucks moins chers sur son jeu phare, l’incontournable Fortnite.

Les 30 % de commission ciblés

Un moyen ici de contourner les 30 % de commission sur les achats in-app imposés par les deux géants californiens. Ni une, ni deux, le duo susmentionné banni l’application de leur boutique d’applications, l’App Store et le Play Store, respectivement. Filou, Epic Games s’était en fait solidement préparé à ce type de représailles, et les attaque en justice pour pratiques anticoncurrentielles et abus de position dominante.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Apple contre-attaque férocement, et menace Epic Games de lui couper ses accès de développeurs à iOS et macOS. Une décision qui aurait alors une répercussion terrible sur son moteur Unreal Engine, utilisé par de nombreux développeurs. Mais revenons à nos moutons : la démarche initiale d’Epic se concentre tout particulièrement sur les 30 % de commission, jugés trop élevés.

La presse américaine s’y mêle

Un seuil que Spotify, Tinder ou encore ProtonMail estiment également trop haut, venant ici apporter leur soutien à l’irréductible studio américain. À cette alliance viennent s’inviter d’autres acteurs importants : les principaux organes de presse américains se sont en effet joints à la fête par le biais d’une lettre commune directement envoyée à Tim Cook, le patron d’Apple, nous apprend le Wall Street Journal, l’un des signataires.

The New York Times

Le journal The New York Times fait partie des signataires // Source : Brian McGowan via Unsplash

A ses côtés, le New York Times, le Washington Post et d’autres éditeurs de presse non cités ont formulé une question claire et précise : comment obtenir des conditions financières plus favorables sur l’Apple Store ? Un allègement de la commission leur permettrait d’économiser de l’argent sur les abonnements numériques vendus via la boutique du groupe américain.

Une formule non satisfaisante

Lorsqu’un utilisateur souscrit à une offre payante via une application iOS, les journaux susmentionnés versent 30 % de la somme à Apple lors de la première année, puis 15 % si le forfait est prolongé par le client. Une formule que les éditeurs aimeraient visiblement revoir : la prise de position d’Epic Games est une brèche ouverte pour tenter de renégocier.

« Les conditions du marché unique d’Apple ont un sérieux impact sur la capacité d’investir dans des informations et du divertissement de confiance et de bonne qualité, en particulier dans un contexte concurrentiel aux côtés d’autres grandes entreprises », est-il notamment indiqué sur la lettre signée par Jason Kint, CEO de Digital Content Next — association commerciale internationale à but non lucratif pour l’industrie du contenu numérique –, le représentant commercial de cette nouvelle alliance. Affaire à suivre.

Epic organise, ce dimanche, un tournoi communautaire sur le thème #FreeFortnite. Parmi les lots à gagner, un skin exclusif présentant Apple comme un ennemi et une casquette parodiant l’ancien logo de la firme de Cupertino.
Lire la suite

 

Les derniers articles