Fortnite n’est pas seul dans sa bataille contre Apple

 

Spotify, Tinder ou encore ProtonMail apportent leur soutien à Epic Games et Fortnite dans leur lutte contre la politique d'Apple sur l'App Store jugée anticoncurrentielle.

Le mouvement Free Fortnite

Fortnite veut se libérer des règles d’Apple // Source : Epic Games

Contre Apple — et accessoirement Google –, Epic Games, l’éditeur de Fortnite, ne marche pas seul. Au moins trois entreprises du secteur de la tech ont déjà manifesté leur soutien : Spotify, ProtonMail et Match Group (Tinder). Mais rappelons rapidement les faits.

Epic Games s’est attiré un énorme coup de projecteur sur son jeu Fortnite. Dans un acte d’effronterie, l’éditeur a en effet proposé une méthode de paiement alternative à ceux de l’App Store et du Play Store pour les achats in-app. Le but de la manœuvre était d’éviter les 30 % de commission prélevés par les deux géants de la tech tout en proposant des tarifs plus attractifs aux utilisateurs.

Ni une, ni deux : Fortnite a été banni de l’App Store par Apple pour infractions aux règles de l’App Store. Epic Games qui avait tout préparé a alors tout de suite dégainé une plainte à l’encontre de la pomme. Dans la foulée, Google a aussi banni le jeu du Play Store avant d’être à son tour attaqué en justice.

Or, en ce qui concerne Apple, Spotify, ProtonMail et Match Group — qui possède Tinder entre autres choses — sont tout heureux de voir la firme de Cupertino attaqué avec une telle envergure et ont tenu à le faire savoir.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Spotify, Tinder et ProtonMail soutiennent Fortnite

« Nous applaudissons la décision d’Epic Games de prendre position contre Apple et de faire la lumière sur les abus de position dominante d’Apple », affirme ainsi Spotify dans un communiqué transmis à The Verge.

Il faut dire que le service de streaming musical s’est lancé dans une longue bataille judiciaire contre Apple pour justement obtenir des changements dans sa politique de gestion de l’App Store. Les 30 % de commission prélevé par la pomme sur les abonnements au service premium ont toujours agacé Spotify — sur Android, l’application peut éviter cela en redirigeant l’utilisateur vers le site.

De leur côté, les responsables de ProtonMail, la plateforme de messagerie chiffrée, applaudissent également Epic en estimant qu’Apple « porte préjudice aux développeurs et aux consommateurs ». On peut notamment lire dans le communiqué qu’Apple « a auparavant menacé de retirer ProtonMail si nous ne forcions les utilisateurs de Proton à payer des prix plus élevés sur les achats in-app ».

ProtonMail a lui aussi un lourd antécédent avec la firme de Cupertino. Il y a quelque temps, l’entreprise publiait ainsi un article de blog intitulé « Comment Apple utilise des pratiques anticoncurrentielles pour extorquer les développeurs et soutenir les régimes autoritaires ».

Enfin, Match Group, par l’intermédiaire d’une porte-parole, s’est aussi exprimé sur le sujet : « nous supportons pleinement les efforts d’Epic Games aujourd’hui pour montrer comment Apple utilise sa position dominante et des politiques injustes pour nuire aux consommateurs, développeurs d’applications et entrepreneurs ». La question s’était d’ailleurs déjà posé avec Google en 2019.

Reste à savoir désormais si la liste va continuer de s’allonger au fil du temps.

Quid de Google ?

Pour le moment, les communiqués des entreprises soutenant Epic Games et Fortnite n’évoquent pas Google. Il est possible que leurs déclarations officielles soient mises à jour sous peu, mais il faut aussi savoir que c’est Apple qui cristallise l’essentiel des critiques.

Car quand sur Android les développeurs et les utilisateurs peuvent plus ou moins se distancier du Play Store — qui reste quand même un ogre –, sur iOS, tout est contrôlé par Apple et il n’est pas possible de sortir du cadre défini par la pomme.

Apple a toujours indiqué qu’il s’agissait là de conditions à accepter et à scrupuleusement respecter pour distribuer des applications sur iOS. Aujourd’hui, cette position semble toujours plus contestée.

Fortnite a été banni de l’App Store, mais il est encore possible de l’installer sur l’iPhone ou l’iPad si vous y avez déjà joué dans le passé.
Lire la suite

Les derniers articles