Test du Motorola Edge 30 Pro : convaincre sans ambition

Un smartphone de canapé

Motorola Edge 30 Pro
Bon
7 /10

Note de la rédaction

Points positifs du Motorola Edge 30 Pro
  • Design sobre mais efficace
  • Les performances du premium
  • Dalle OLED très bien calibrée
Points négatifs du Motorola Edge 30 Pro
  • Ergonomie à revoir
  • Partie photo décevante
  • Suivi des mises à jour de sécurité qui pose question
 

Avec le Motorola Edge 30 Pro, le constructeur veut offrir une configuration haut de gamme solide à un tarif plus accessible… Mais au prix de quels sacrifices ?

Motorolo Edge 30 Pro dos
La face arrière du Motorola Edge 30 Pro // Source : Robin Wycke – Frandroid

Pauvre Motorola. La marque comme le constructeur répondent toujours à l’appel sur le marché des smartphones, et proposent régulièrement d’excellents produits. Mais face aux budgets marketing des mastodontes, il passe trop souvent inaperçu. Avec l’Edge 30 Pro, Motorola veut éviter l’inflation du premium tout en offrant une fiche technique similaire… Mais quels sont les sacrifices qu’il réalise au passage ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

Motorolo Edge 30 Pro
Le Motorola Edge 30 Pro // Source : Robin Wycke – Frandroid

Motorola Edge 30 ProFiche technique

Modèle Motorola Edge 30 Pro
Version de l'OS Android 12
Interface constructeur Android Stock
Taille d'écran 6.7 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 392 ppp
Technologie OLED
SoC Snapdragon 8 Gen 1
Puce Graphique (GPU) Adreno 730
Mémoire vive (RAM) 12 Go
Mémoire interne (flash) 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 50 Mpx
Capteur 2 : 50 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 60 Mpx
Enregistrement vidéo 8K @24 fps
Wi-Fi Wi-Fi 6E
Bluetooth 5.2
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4800 mAh
Dimensions 75,9 x 163 x 8,79 mm
Poids 196 grammes
Couleurs Blanc, Bleu
Prix 799 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec modèle prêté par Motorola.

Motorola Edge 30 ProDesign

Au premier feeling en main, le Motorola Edge 30 Pro sait séduire. Nous sommes loin d’un petit appareil, ce qui est bien naturel puisqu’il intègre un écran d’une diagonale de 6,7 pouces, mais ce n’est pas nécessairement choquant grâce au profil très fin de l’appareil. S’il pèse 196 grammes, son équilibre fait qu’il paraît bien plus léger que la plupart des autres smartphones.

Motorolo Edge 30 Pro dos a
Le Motorola Edge 30 Pro vu de dos // Source : Robin Wycke – Frandroid

Au dos, nous avons le droit à un dégradé bleu nuit très sobre, mais agréable à l’œil. Le verre dépoli qui le compose est un plaisir au toucher, et n’agrippe d’ailleurs pas les traces de doigt, mais est terriblement glissant. On ne craint pas pour sa résistance d’ailleurs puisqu’il s’agit d’un verre Gorilla Glass 5. Sur le coin supérieur gauche, on retrouve l’îlot photo dans un format assez original, puisqu’il s’agit d’une sorte de petite dune qui monte et descend naturellement au doigt. Ça ne change pas le fait que l’excroissance est présente, mais elle est visuellement bien moins frappante.

Les bords gauche et droit sont arrondis pour rejoindre le cadre en plastique qui accueille l’écran plat. Ce dernier est cependant protégé par un Gorilla Glass 3, moins résistant que le dos, ce qui est un choix étrange. Mais ce qui frappe le plus est le placement des touches de volume et de verrouillage, qui intègre le lecteur d’empreinte : ces dernières sont logées tout en haut de la bordure droite.

Motorolo Edge 30 Pro tranche
La tranche du Motorola Edge 30 Pro // Source : Robin Wycke – Frandroid

L’intérêt d’avoir un lecteur d’empreinte sur la tranche est qu’il se pose à l’exact endroit où le pouce se met naturellement. Ici, il faut obligatoirement faire une gymnastique étrange pour l’atteindre, et encore pire pour les touches de volume. On a du mal à comprendre ce choix. Le reste est relativement classique : on retrouve en bas, de gauche à droite, le tiroir double SIM, le port USB C 3.1 et la grille de haut-parleur. Les bordures autour de l’écran sont assez fines, et ce dernier est poinçonné pour laisser la place au capteur photo avant. Le haut-parleur d’écoute se glisse sur une petite interstice en haut, et joue le support du haut-parleur principal pour revendiquer un son stéréo.

Motorolo Edge 30 Pro paramètres
Les paramètres rapides sur le Motorola Edge 30 Pro // Source : Robin Wycke – Frandroid

Reste un premier sacrifice à souligner ici : le téléphone n’est certifié que IP52, ce qui vous protège contre les éclaboussures (la pluie, en somme), mais pas contre l’immersion. Un verre qui se renverse peut donc être dramatique pour le téléphone, ce qui n’est généralement pas le cas de ses concurrents au même tarif.

Motorola Edge 30 ProÉcran

Sur ce placement tarifaire, on attend naturellement un écran OLED de très bonne qualité, avec un taux de rafraîchissement élevé. Motorola répond présent sur ce point fort heureusement, avec une dalle 10-bit de 6,7 pouces en définition Full HD+ (2400×1080 pixels) au ratio 20:9. Son taux de rafraîchissement maximal atteint d’ailleurs les 144 Hz, pour un rafraîchissement adaptatif de 60 à 144 Hz.

Par défaut, celui-ci est réglé en couleurs saturées. Notre sonde nous indique alors une température de couleur de 7382K, ce qui est bien loin des couleurs naturelles. Mais il n’y avait pas besoin d’utiliser notre matériel pour cela : le mode contrasté est très contrasté. Trop contrasté. La fatigue oculaire s’est faite sentir en un instant, même si la promesse d’un espace DCI P3 couvert entièrement n’est tenue que dans ce mode, à 110 % précisément.

Motorolo Edge 30 Pro écran
L’écran du Motorola Edge 30 Pro // Source : Robin Wycke – Frandroid

On recommandera donc de passer directement dans les réglages choisir “couleurs naturelles”. Et là, c’est un plaisir : 6494K, pour des couleurs vraiment naturelles. La dalle est ainsi excellente, d’autant qu’elle monte à 672 cd/m² de luminosité maximale qui garantit une lisibilité en tout temps.

Motorola propose donc une très bonne dalle, que vous pouvez personnaliser à loisir. Si vous le souhaitez, vous pouvez retoucher la température de couleurs vous-même, et faire en sorte que votre smartphone reste à 60Hz ou à 144Hz. Plus de liberté n’est jamais un mauvais point.

Motorola Edge 30 ProLogiciel

Le Motorola Edge 30 Pro tourne en sortie de boîte sous Android 12. Comme à son habitude, le constructeur ne touche presque rien à l’interface telle que l’imagine Google, au point que l’on pourrait confondre le téléphone avec un Google Pixel. Ca a toujours été un point fort de la marque pour de nombreux utilisateurs, et le peu de modifications qu’apporte le constructeur s’amenuise d’années en années.

Motorolo Edge 30 Pro couleurs fond d’écran
Options de personnalisation sur le Motorola Edge 30 Pro // Source : Robin Wycke – Frandroid

Difficile donc de faire le point sur ce qui sort l’interface du lot. On se contentera donc de souligner que la nouvelle interface de personnalisation complète d’Android 12 est laissée intégralement libre, vous pouvez changer . De même, l’OS est léger et donc ultra rapide à l’usage. C’est particulièrement plaisant avec le lecteur d’empreintes, qui déverrouille en un éclair le téléphone.

La dernière mise à jour de sécurité date du 1er janvier 2022 au moment où nous publions ce test. Ça commence à dater un peu malheureusement.

Motorola Edge 30 ProAudio

Son stéréo, oui. Mais comme intimé dans la partie design, il s’agit là d’un haut-parleur principal placé en bas à gauche de l’appareil épaulé par le haut-parleur d’écoute en haut de l’écran. La configuration est certifiée Dolby Atmos et est bien stéréo, certes, mais cette configuration physique ne peut pas faire de miracle. Comme d’habitude, il s’agit donc plutôt d’un “mono++” qu’un véritable son stéréo.

Toujours est-il que le haut-parleur principal est de très bonne qualité. Le son est clair et puissant. Les aigus sont assez bien retranscrits, tout comme les mediums. Le souci est celui ordinaire : les basses, qui sont aux abonnées absentes. C’est cependant un problème lié au format smartphone lui-même plus que quelque chose qui incombe véritablement au Motorola Edge 30 Pro, on ne lui en tiendra donc pas véritablement rigueur.

Motorola Edge 30 ProPhoto

La configuration photo du Motorola Edge 30 Pro intègre trois capteurs. Le principal est un capteur de 50 mégapixels à objectif ouvrant à f/1.8 et des pixels de 1,0 µm. Le second est un capteur ultra grand-angle 114° de 50 mégapixels lui aussi, à objectif ouvrant à f/2.2. Et enfin, le troisième et dernier capteur est de 2 mégapixels à objectif ouvrant en f/2.4, qui sert à gérer la profondeur.

Motorolo Edge 30 Pro dos haut
Le bloc photo du Motorola Edge 30 Pro // Source : Robin Wycke – Frandroid

Dans des conditions lumineuses ultra favorables, comme le beau soleil qui nous inonde ces derniers jours, difficile de prendre le capteur à défaut. Les couleurs sont vives, les détails sont bien rendus, et le cliché affiche toute la superbe qu’on attend. On notera tout de même une tendance de l’intelligence artificielle à pousser la netteté au maximum, rendant les photos un brin plus lumineuses qu’elles ne devraient l’être, mais cette option est désactivable.

C’est surtout le capteur ultra grand-angle qui peine à suivre le capteur principal, et offre des clichés plus ternes et qui n’ont pas la même teinte d’ensemble. Tout cela tend à souligner une différence de traitement côté logiciel entre les deux capteurs : Motorola semble avoir un peu délaissé le second. Cette tendance se remarque d’autant plus en basse luminosité, où l’intelligence artificielle arrive à lisser le bruit sur le capteur principal, mais pas tout à fait en ultra grand-angle.

C’est évidemment la nuit que l’on remarque la différence la plus drastique entre les deux. L’ultra grand-angle peine là à trouver sa mise au point, quand le capteur principal est capable de restituer de belles photos. C’est d’autant plus dommage qu’on apprécie le choix de Motorola de ne pas faire surjouer son intelligence artificielle : on sent un brin de lissage, mais il n’est pas si abusif que le bruit naturel se perd au profit d’un grand aplat de pixels. Sur l’ultra grand-angle cependant, les couleurs fanent et les détails se perdent. Un capteur principal plutôt bon donc, pour un ultra grand-angle qu’on réservera aux photos de vacances. Le mode macro quant à lui n’a de macro que le nom, puisqu’il peine à trouver le focus dès que les conditions lumineuses se détériorent. A éviter pour plus de tranquillité.

Capteur avant

Le Motorola Edge 30 Pro intègre à l’avant un énorme capteur de 60 mégapixels avec un objectif ouvrant à f/2.2 et des pixels de 0,6µm.

60 mégapixels pour ses selfies, ça a un petit quelque chose de très séduisant. En plein jour, on profite effectivement d’un superbe niveau de détail sur les clichés. Mais là encore, dès que le soleil vient à manquer… Le bruit se fait immédiatement sentir en intérieur, mais reste correct. On se demande pourquoi l’IA ne vient pas ici faire sa magie?

Surtout alors que de nuit, il mord totalement l’image, lui donnant un rendu finalement pas si impressionnant pour un tel nombre de mégapixels. La situation est rendue d’autant plus compliqué que la capture elle-même prend un temps fou à se faire ; il va vous falloir prendre la pause et la tenir durant deux bonnes secondes d’éternité. Le mode portrait au moins est efficace, et a le grand avantage d’être supporté par Google Photos. Les retouches post-captures sont donc très faciles à réaliser.

Vidéo

Le Motorola Edge 30 Pro est capable de filmer des vidéos jusqu’en 8K à 30 FPS ou même 4K à 60 FPS. Mais par défaut, ce dernier va plutôt chercher du 1080p à 30 FPS sur tous ses modes. Sûrement pour cause d’optimisation, même si l’on peine à la sentir véritablement : la mise au point automatique n’est pas grandiose, tout comme la stabilisation. Le résultat est moyen : ni bon, ni mauvais. Vous pouvez d’ailleurs également retrouver un mode ralenti à 120 ou 240 FPS, comme n’importe quel autre smartphone de sa catégorie de nos jours.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

À l’avant, vous pouvez là encore capturer jusqu’en 4K à 60 FPS, mais le flux par défaut est en 1080p à 30 FPS. Mêmes remarques : un résultat pas horrible, sans plus.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Motorola Edge 30 ProPerformances

C’est évidemment l’un des gros arguments du Motorola Edge 30 Pro : il intègre la toute dernière puce Qualcomm haut de gamme Snapdragon 8 Gen 1. Celle-ci est par ailleurs épaulée de 12 Go de RAM LPDDR5 et de 256 Go de stockage en UFS 3.1. Dans nos tests synthétiques, pas de surprise donc : nous sommes en ligne avec ce qui est attendu d’une telle configuration.

Motorolo Edge 30 Pro jeu
Un jeu lancé sur le Motorola Edge 30 Pro // Source : Robin Wycke – Frandroid

Cependant, le téléphone est conçu pour brider plus rapidement que d’autres ses performances afin d’éviter la chauffe. En résulte un Motorola Edge 30 Pro plus confortable à utiliser en jeu, mais qui ne prend pas la tête dans la course aux benchmarks.

Modèle Motorola Edge 30 Pro OnePlus 10 Pro Samsung Galaxy S22 Plus Xiaomi 12 Pro
AnTuTu 9 970568 811491 862605 967591
AnTuTu CPU 217910 150160 210041 219760
AnTuTu GPU 488162 414403 353027 424956
AnTuTu MEM 160328 117469 156708 164789
AnTuTu UX 164168 129459 142829 158086
PC Mark 3.0 14651 11425 12569 12979
3DMark Wild Life 8086 9659 6918 7129
3DMark Wild Life framerate moyen 48.40 FPS 57.80 FPS 41 FPS 43 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 54 / 32 FPS 59 / 47 FPS N/C 58 / 44 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 55 / 63 FPS 60 / 96 FPS N/C 73 / 91 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 112 / 148 FPS 60 / 229 FPS N/C 121 / 233 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1710 / 1000 Mo/s 1531 / 1207 Mo/s 1883 / 1319 Mo/s 1827 / 1444 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 80634 / 85516 IOPS 66244 / 67250 IOPS 87436 / 76071 IOPS 79899 / 105473 IOPS

Dans un usage véritable, impossible de le remarquer. Le téléphone est ultra rapide sur n’importe quelle tâche, et peut lancer un jeu aussi intensif que Genshin Impact aux graphismes moyen à 60 FPS sans que l’on puisse observer de chutes de framerate. Nous sommes bien en concurrence directe avec les smartphones les plus premium du marché.

Motorola Edge 30 ProAutonomie

Le grand format du Motorola Edge 30 Pro lui permet d’intégrer une assez large batterie de 4800 mAh. Mais celle-ci doit tout de même soutenir un SoC très performant et un écran à 144 Hz, ce qui n’est pas chose aisée.

Motorolo Edge 30 Pro usb c
Le port USB-C du Motorola Edge 30 Pro // Source : Robin Wycke – Frandroid

Dans notre test Viser personnalisé pour émuler un usage classique, le smartphone tire sa révérence au bout de 10 heures et 47 minutes d’utilisation. Un résultat qui le met dans la moyenne des smartphones de sa catégorie, et qui confirme nos impressions à l’usage. Le smartphone perd après tout 15% de batterie en 30 minutes de jeu sur Genshin Impact, ou encore 4% en 30 minutes sur le visionnage d’une vidéo YouTube en 1080p. Dans les faits, il tient tranquillement une journée classique avec des réseaux sociaux et un peu de jeu dans les transports, sans plus.

Notez que le Motorola Edge 30 Pro profite d’une charge rapide TurboPower à 68W, qui lui permet de récupérer de 5 à 82% de batterie en 30 minutes dans nos tests. Il est également compatible avec la recharge sans fil à 15W, et permet le partage d’alimentation sans fil à 5W.

Motorola Edge 30 ProRéseau et communication

Bien naturellement, en intégrant cette puce, le Motorola Edge 30 Pro profite également de son modem. Nous avons donc une pleine compatibilité avec les bandes de fréquences de la 4G LTE réutilisées pour la 5G. Il s’agit des n1 (2100 MHz), n3 (1800 MHz), n7 (2600 MHz), n20 (800 MHz) et n28 (700 MHz). La 5G sub-6 est également de la partie avec la fréquence n78 (3,5 GHz). Cependant, ce smartphone ne prend pas en charge les bandes mmWave encore plus puissantes, les n258 (26 GHz), dans sa version internationale.

Motorolo Edge 30 Pro bloc photo
La moitié supérieure du dos du Motorola Edge 30 Pro // Source : Robin Wycke – Frandroid

Niveau connectivité sans fil, on notera la présence du Wi-Fi 6e ainsi que du Bluetooth 5.2. Le port USB C est également en norme 3.1 et supporte le DisplayPort 1.4. Son tiroir SIM est double port, vous permettant d’avoir deux forfaits 5G sur un seul et même appareil. Il ne fait pas office de port microSD.

Pas de problème à souligner du côté des appels, qui utilisent la VoLTE. La voix est claire, les bruits environnants sont bien couverts, mais la réduction du bruit peut avoir tendance à donner un petit côté métallique à votre voix. Un trait commun à tous les smartphones haut de gamme et premium.

Motorola Edge 30 ProPrix et date de sortie

Le Motorola Edge 30 Pro est d’ores et déjà disponible en France. Vous pouvez le retrouver dans une configuration unique à 12 Go de RAM et 256 Go de stockage vendue à 799 euros. Trois coloris sont disponibles : Cosmos Blue, celui du test, Glacier Green et Stardust White.

Notre avis sur Le Motorola Edge 30 Pro

design
7
Motorola fait dans la simplicité : un téléphone fin, large et assez léger. Et ça lui réussit. A ceci près qu'il en a oublié son ergonomie, qui pèche par un étrange placement de ses boutons.
écran
9
Si le réglage saturé par défaut joue l'éclate-rétine, la dalle réglée en mode naturel est d'excellente facture. Ne lui manque qu'un taux de rafraîchissement capable d'aller beaucoup plus bas pour se frotter aux premiums.
logiciel
8
C'est Android 12. Ni plus ni moins. Mais c'est aussi une marque de fabrique de Motorola que de s'approcher le plus possible des Pixel. On ne peut aller contre sa rapidité et sa fluidité. Dommage pour la mise à jour de sécurité qui tarde.
caméra
6
Un capteur principal très bon, quand le reste est... convenable. On est en droit d'attendre plus, particulièrement du capteur avant de 60 mégapixels qui ne brille pas autant qu'il le devrait.
performances
8
Le Snapdragon 8 Gen 1 nous offre toujours d'excellentes performances, mais la tendance au bridage du Motorola Edge 30 Pro l'empêche d'aller au bout des choses. Au moins, le téléphone chauffe très peu grâce à cela.
autonomie
7
Le Motorola Edge 30 Pro joue dans la moyenne de bout en bout, de son autonomie à sa recharge rapide.
Note finale du test
Bon
7 /10
Les années passent, mais le constat reste le même sur le haut de gamme de chez Motorola : il manque un petit quelque chose en plus à ce Edge 30 Pro pour sortir du lot. Le constructeur coche toutes les cases, mais ne va jamais au-delà de l'archétype du smartphone haut de gamme de son année. On a donc un design très sympathique, mais aux choix ergonomiques étranges. Une autonomie dans la moyenne, avec la recharge rapide qu'il faut. Un capteur photo capable de faire de très beaux clichés dans les bonnes conditions, mais qui n'offre pas l'effort supplémentaire.

Au moins, son excellent écran et la présence du Snapdragon 8 Gen 1 sortent du lot. Mais au bout, un sentiment persiste : le Motorola Edge 30 Pro est un smartphone haut de gamme qui fait ce qu'on lui demande, sans aller au-delà. Le genre de compagnon dont on connaît le potentiel, et qu'on a envie de secouer pour qu'il trouve un brin de motivation... mais qui reste assis dans le canapé. Au moins apprécie-t-on le moment partagé avec lui, même si ça n'ira pas plus loin.

Points positifs du Motorola Edge 30 Pro

  • Design sobre mais efficace

  • Les performances du premium

  • Dalle OLED très bien calibrée

Points négatifs du Motorola Edge 30 Pro

  • Ergonomie à revoir

  • Partie photo décevante

  • Suivi des mises à jour de sécurité qui pose question

Les derniers articles

  • Test du Honor Magic 4 Pro : retour en grâce
    8 /10

    Honor

    Test du Honor Magic 4 Pro : retour en grâce

    17 mai 202217/05/2022 • 19:00

  • Huawei Band 7 : voici son prix en euros

    Huawei

    Huawei Band 7 : voici son prix en euros

    17 mai 202217/05/2022 • 17:49