Nintendo : pas de rachats XXL en vue contrairement à Microsoft et Sony

Aucun rachat d'envergure pour Nintendo ?

 

Contrairement à la concurrence, et en dépit de la pression exercée en ce sens par une partie de ses actionnaires, Nintendo n'aurait aucune intention de s'aventurer au rachat à grands frais d'un gros studio de jeux vidéo.

Nintendo Switch OLED joystick
Nintendo n’aurait pas l’intention de sortir son chéquier pour procéder à un gros rachat // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Nintendo veut garder une approche « artisanale » pour la conception de ses jeux. C’est ce que l’on retient d’un article de Bloomberg, qui nous apprend que la firme de Kyoto n’aurait pas pour projet d’emboîter le pas de Microsoft et Sony dans le rachat d’un gros studio tiers, à grands renforts de milliards.

Du moins c’est l’opinion de certains observateurs minutieux de l’industrie, comme Serkan Toto, consultant basé à Tokyo et patron du cabinet d’analyse Kantan Games. Pour lui, et en dépit de la pression exercée en ce sens par une partie des actionnaires de Nintendo, l’intérêt du géant nippon ne serait pas de suivre la tendance des acquisitions dispendieuses.

Nintendo voudrait continuer à suivre son cap, fidèle à lui-même

« J’ai vraiment du mal à imaginer quelles sont les grandes entreprises qu’ils pourraient même être intéressés à acheter », explique notamment Serkan Toto évoquant les dirigeants de Nintendo. « Nintendo restera toujours Nintendo. La société s’est toujours appuyée sur des jeux first-party, et je ne vois aucune raison pour que cela change », ajoute-t-il.

Cela étant, chez Nintendo, on ne souhaite officiellement se fermer aucune porte. La firme avait même annoncé un projet d’investissement de 100 milliards de yens (soit un peu moins de 780 millions d’euros au total) pour « renforcer son arsenal de développement de jeuxen mettant l’accent sur la promotion de la croissance organique », rappelle Bloomberg. Un projet toujours d’actualité, a confirmé cette semaine la firme.

Il pourrait même impliquer des rachats… mais clairement pas de la même envergure que ceux annoncés ces deux dernières semaines par Microsoft et Sony. Pour rappel, les deux groupes ont respectivement acquis Activision Blizzard pour presque 70 milliards de dollars, et Bungie pour 3,6 milliards. Le Président de Nintendo a d’ailleurs voulu mettre les choses au clair à ce propos.

Nintendo president Shuntaro Furukawa said that they would not change their investment policy and stay on track despite recent M&A news – but also mentions that the company is not against acquisitions if necessaryhttps://t.co/lgeIHfYIuw pic.twitter.com/m80aALM8i9

— Nibel (@Nibellion) February 3, 2022

« Notre marque a été construite sur des produits fabriqués avec dévouement par nos employés, et avoir dans le groupe un grand nombre de personnes qui ne possèdent pas l’ADN de Nintendo ne serait pas un plus pour l’entreprise », a précisé Shuntarō Furukawa.

Il faut dire que Nintendo aurait tort de contrarier sa dynamique actuelle en faisant venir à lui trop de sang neuf. La firme s’est notamment illustrée par un dernier bilan trimestriel très positif (2,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires), supérieur à celui initialement pressenti par les analystes.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles