Nintendo dit non à xCloud et aux services de streaming sur Switch

 

Les rumeurs d'un rapprochement entre Microsoft et Nintendo s'amplifient, mais la marque japonaise ne voudrait pas de xCloud sur sa console.

Pour Microsoft il n’y a désormais rien de plus important que le Xbox Game Pass. La firme a dépassé les préoccupations autour de sa console pour se focaliser sur un écosystème plus large qui comprend un maximum d’écrans : la TV, le PC, nos tablettes et nos smartphones. Avec xCloud et le Xbox Game Pass, Microsoft veut réellement proposer le « Netflix du jeu vidéo ». En s’affranchissant ainsi de la vente de console, on peut se demander si Microsoft serait prêt à proposer son service sur d’autres plateformes et notamment la Nintendo Switch.

Le mariage semble idéal : un écran portable avec des manettes intégrées et déjà orientées vers le jeu vidéo. Il suffirait d’une application dédiée au Xbox Game Pass, pour imaginer jouer aux jeux du catalogue depuis sa Switch facilement. Une belle idée sur le papier, qui fait l’objet de nombreuses rumeurs, mais Nintendo ne l’entendrait pas de cette oreille.

Nintendo ne veut aucun service de streaming sur Switch

C’est l’analyste David Gibson qui l’explique publiquement sur Twitter. Le co-fondateur de Astris Advisory Japan revient sur cette rumeur insistante d’un rapprochement entre Microsoft et Nintendo. Il a tout simplement pu poser directement la question à Nintendo qui a été assez claire sur le sujet. La firme ne veut autoriser aucun service de streaming sur la Switch.

Would make a lot of sense @MatPiscatella , but I have had @Nintendo tell me directly they would not put other streaming services on the Switch. Lost opportunity…… https://t.co/Qbs97Z2Ugn

— David Gibson (@gibbogame) April 21, 2021

La source est fiable, on parle ici d’un analyste réputé dont les conseils peuvent influencer des décisions d’investissement. On ne lui répond donc pas à la légère. C’est aussi une décision cohérente de la part de Nintendo qui n’a proposé aucun service extérieur à son écosystème jusqu’à présent. À ce jour, des applications comme Netflix ne sont pas proposés sur la Switch.

C’est tout à fait logique de la part de Nintendo : même en prenant une commission sur l’abonnement Xbox Game Pass, la marque accepterait de laisser un catalogue ouvert aux développeurs et contrôler par un concurrent sur sa propre plateforme. En somme, sur le plan économique, une application xCloud ne serait pas si différente que d’offrir un store alternatif ce qui est inenvisageable sur une console de jeu. Contrairement aux smartphones, le modèle économique des consoles de jeux repose sur la vente de jeux comme consommable et la commission touchée sur chaque jeu vendu.

Entre teasing et rumeurs : la théorie d’un rapprochement Xbox + Nintendo

Depuis plusieurs années, la presse prête des intentions de partenariat entre Microsoft et Nintendo. Pourtant, dès 2019, Microsoft affirmait que l’arrivée de xCloud sur Switch n’était pas sa priorité stratégique et Phil Spencer, le patron de Xbox, confirmait à nouveau que ce n’était pas prévu en 2020.

Mais les bruits de couloirs d’un rapprochement entre les deux marques persistent. Microsoft a lancé plusieurs jeux Xbox sur Nintendo Switch, dont Ori and the Will of the Wisps, et a collaboré avec Nintendo pour apporter le double personnage Banjo-Kazooie dans Super Smash Bros Ultimate. Les deux firmes avaient aussi appuyé le cross-play avec une publicité commune autour de Minecraft.

the Nintendo Switch sure is showing up on Microsoft's Xbox shelves a lot lately… pic.twitter.com/gyDBV7lqLs

— Tom Warren (@tomwarren) April 20, 2021

Plus récemment, Microsoft semble teaser un rapprochement avec Nintendo. On a aperçu plusieurs fois la Nintendo Switch dans des événements de Microsoft, derrière des cadres de l’équipe Xbox. Il faut tempérer cette idée : Sarah Bond (sur la photo de droite) participait à l’événement Microsoft Game Stack qui s’adresse à tous les développeurs de jeu vidéo, même ceux de la PlayStation ou de la Switch et pas uniquement les développeurs Xbox. Il est donc légitime d’intégrer la console de Nintendo pour aider à faire passer le message d’une certaine inclusivité chez Microsoft. Plus tard lors du même événement, les présentateurs avaient plusieurs consoles PlayStation au centre de leur scène.

De son côté, Phil Spencer semble bien teaser plusieurs choses avec le décor derrière lui, si l’on en croit le journaliste souvent très bien informé Jeff Grubb. On peut y distinguer la mascotte de Kojima Productions, qui préparerait l’annonce d’un jeu Kojima édité par Microsoft et une statue de Watch Dogs Legion, pour l’éventuelle intégration d’Ubisoft+ au Xbox Game Pass. La Nintendo Switch serait également là pour une bonne raison.

Un partenariat plus large semble plus probable

S’il faut mettre de côté l’idée d’une arrivée de xCloud sur la console de Nintendo, d’autres partenariats sont possibles entre les deux entreprises. On peut imaginer l’intégration d’un autre personnage iconique de Microsoft au jeu Super Smash Bros, un rapprochement sur le développement de certains titres sur Switch et Xbox ou encore un partenariat autour du cloud. Microsoft et PlayStation ont déjà signé une alliance en 2019 pour que le cloud de Sony soit à l’avenir hébergé dans Microsoft Azure.

On peut imaginer la même chose pour Nintendo et le stockage à la fois des sauvegardes dans le cloud pour les abonnés Nintendo Online, mais aussi de plusieurs jeux en cloud gaming sur Switch. Plusieurs jeux de la console comme Control ou Hitman 3 passent en effet par un système de cloud gaming, invisible pour l’utilisateur final. Jusqu’à présent, le prestataire de service de Nintendo est Ubitus, dont la technologie repose déjà sur Microsoft Azure. Un rapprochement permettrait de retirer un intermédiaire de l’équation.

Il y a donc beaucoup d’autres hypothèses possibles, bien au-delà d’un simple portage du Xbox Game Pass ou de xCloud sur la console de Nintendo.

Les derniers articles