27 000 km : cette voiture électrique « grand public » va rallier les deux pôles de la planète

 

Plus de deux après sa révélation, le Nissan Ariya s’embarque dans une aventure inédite. La firme a en effet transformé sa voiture électrique afin de lui faire rallier les deux pôles lors d’un grand voyage de 27 000 kilomètres qui débutera au mois de mars.

Aujourd’hui, les voitures électriques rencontrent un succès grandissant. La preuve, en décembre dernier, cette motorisation a dépassé les ventes de diesel en France, avec un marché dominé par la Dacia Spring et la Tesla Model 3. Néanmoins, il existe encore quelques freins pouvant dissuader certains potentiels clients.

Et parmi eux, l’autonomie, qui demeure le principal avec le prix d’achat. Si un important travail est réalisé par les constructeurs, qui proposent des voitures pouvant parcourir des distances de plus en plus longues, il est pour l’heure impossible de dépasser les 1 000 kilomètres, même si l’on s’en rapproche.

Un défi technique

On pense notamment à la Lucid Air, mais également aux voitures de la marque chinoise Zeekr, qui dépassent la barre des 800 kilomètres d’autonomie. En attendant le développement des batteries solides offrant notamment une meilleure densité, les constructeurs misent sur les bornes rapides, afin de réduire le temps passé à l’arrêt. Néanmoins, les plus réfractaires à la voiture électrique continuent de dénoncer le manque de polyvalence de celles-ci, qui seraient alors uniquement réservées à un usage urbain ou à des trajets courts.

Vraiment ? Pas selon Nissan. Et pour tordre le cou aux idées reçues, la firme japonaise a décidé de se lancer dans une aventure pas comme les autres. En effet, elle annonce dans un communiqué tout juste publié le démarrage en mars prochain d’une grande expédition, baptisée Pole to Pole. Un nom très évocateur, puisque ce voyage ralliera les deux pôles, du Nord magnétique au pôle Sud.

C’est donc le tout nouveau Nissan Ariya qui sera mis à contribution pour ce voyage de 27 000 kilomètres. Le SUV, qui vient donc épauler la Leaf, jusqu’alors seul modèle électrique de la marque, sera piloté par Chris et Julie Ramsey. Un duo mari et femme, qui n’est pas vraiment novice en la matière. Selon le site dédié à ce projet, le couple fut en effet le premier à avoir terminé l’exigeant Mongol Rally, long de 17 000 kilomètres au volant d’une voiture électrique. Il s’agissait en l’occurrence de leur Leaf personnelle.

Des modifications minimes

Début mars, les deux aventuriers débuteront leur voyage, qui devrait mettre le SUV électrique à rude épreuve. En effet, ce road trip lui fera traverser des paysages enneigés, mais également des déserts chauds et inhospitaliers, mettant sa mécanique et notamment sa batterie à rude épreuve. D’autant plus que la chaîne de traction n’a pas été modifiée d’un iota par les ingénieurs de la marque.

C’est la version la plus haut de gamme e-4orce Evolve à transmission intégrale qui a été choisie pour cette expédition. Celle-ci revendique alors une puissance de 306 chevaux et un couple de 600 Nm répartis entre les quatre roues. La batterie lithium-ion affiche une capacité de 91 kW (87 kW utiles) pour une autonomie de 493 kilomètres selon le cycle WLTP. Un chiffre qui varie évidemment selon les conditions routières, et qui a tendance à baisser à mesure que les températures chutent.

Les équipes de la marque ont néanmoins apporté quelques petites modifications au SUV électrique, afin de le préparer au mieux à ce voyage exigeant. Ainsi, de nouveaux pneus BF Goodrich de 39 pouces ont été ajoutés, ainsi que des élargisseurs d’ailes. À bord, une machine à cafés a été spécialement intégrée pour le pilote, tandis que le poste de conduite demeure strictement inchangé avec sa grande dalle numérique intégrant un écran tactile et un combiné numérique.

Une unité mobile de production d’énergie renouvelable a également été installée, ainsi que des panneaux solaires et une éolienne rétractable. Ainsi, tous ces éléments seront utilisés pour recharger la voiture lorsqu’il n’y aura aucune borne à disposition, notamment dans les déserts. Le soleil et les vents parfois violents dans certaines régions seront alors mis à contribution pendant les phases de repos de l’équipage.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !