Peugeot e-3008 : 700 km d’autonomie annoncés, pourquoi il faut se méfier de ce chiffre

 

À l'occasion des Peugeot e-Lion Day, le constructeur français vient de présenter sa feuille de route sur les voitures électriques pour les mois à venir. Dont l'officialisation du Peugeot e-3008, la première version 100 % électrique du SUV star français, avec une autonomie pouvant aller jusqu'à 700 km. Mais on est en droit de douter de cet excellent chiffre.

Au sein du groupe Stellantis, en matière d’électrification de la gamme, Peugeot est sans doute le mieux armé aujourd’hui, notamment avec deux produits stars que sont les Peugeot e-208 et Peugeot e-2008, le premier étant le modèle électrique le plus vendu en France l’année dernière avec 19 919 immatriculations.

Le constructeur sochalien compte bien continuer à électrifier son catalogue, et cette année il y aura notamment le lancement de la très attendue Peugeot e-308 et de sa variante break SW. Ce modèle aura pour ambition de se frotter à sa concurrente de toujours, la Renault Mégane. Reste à voir si elle sera au niveau, la 308 de troisième génération n’ayant pas été pensée à la base comme étant une voiture électrique, tout le contraire de la Mégane E-Tech.

Cette année, nous verrons aussi arriver la Peugeot e-408 même si son lancement ne semble pas encore certain à court et moyen terme. La voiture a déjà été présentée l’année dernière.

Le SUV le plus vendu en France va passer à l’électrique

Mais la plus grosse nouveauté sera dévoilée au cours du second semestre 2023. Peugeot a officialisé l’arrivée de la troisième génération de son best-seller, le Peugeot 3008, le roi incontesté des ventes de SUV de segment C en France depuis sa sortie en 2016.

Pour la première fois, le Peugeot 3008 aura le droit à une version 100 % électrique qui s’appellera logiquement e-3008. Plus tard, sa version dotée de sept places et baptisée e-5008 suivra également. Peugeot est évidemment encore resté un poil évasif concernant son nouveau SUV, mais le constructeur annonce déjà des chiffres très intéressants, dont une autonomie pouvant aller jusqu’à 700 km.

700 km d’autonomie, vraiment ?

On imagine qu’il s’agira sûrement de la version la plus haut de gamme. Reste en revanche à savoir s’il s’agira de la consommation estimée par Peugeot ou celle qui sera homologuée sous le cycle WLTP. Rappelons que Stellantis s’est récemment fait une spécialité des chiffres ambitieux, notamment en matière de consommation, en divisant la capacité de la batterie par l’autonomie. Ce qui donne ainsi une consommation très basse ne prenant pas en compte tous les critères, comme la perte énergétique, chose que la consommation une fois homologuée sous le cycle WLTP met en lumière.

Cela donne lieu, comme c’est le cas pour la nouvelle Peugeot e-208 par exemple, à des écarts de l’ordre de 2 à 3 kWh/100 km entre la consommation WLTP et celle au préalable annoncée par Peugeot, soit environ 20 % d’écart. Puisque Peugeot ne le précise pas, il est fort probable que l’autonomie officielle WLTP ne soit pas de 700 km, mais plutôt autour de 550 km.

Une toute nouvelle plateforme pour le groupe

Le constructeur au lion précise également que le e-3008 sera la première voiture lancée avec la nouvelle plateforme STLA Medium, tandis qu’elle bénéficiera de trois motorisations. Là aussi, il y a une petite subtilité dans le communiqué de presse, puisque cette phrase ne mentionne pas expressément le e-3008.

S’agira-t-il de trois motorisations classiques, c’est-à-dire thermique, hybride rechargeable et électrique, ou bien trois motorisations électriques différentes, à savoir certainement avec trois niveaux de puissance ? Réponse d’ici quelques mois.

Peugeot rappelle également ses engagements dans le domaine de l’électrique, avec une gamme 100 % électrique d’ici 2025, et 100 % des Peugeot vendues en Europe 100 % électriques d’ici 2030.