Qualcomm lance une nouvelle puce pour des montres Wear OS 3 plus autonomes

 

Après un leak d'Evan Blass, Qualcomm a dévoilé officiellement ses deux nouvelles puces pour montres connectées Wear OS et RTOS, les Snapdragon W5 Gen 1 et Snapdragon W5+ Gen 1.

La montre TicWatch Pro 3 sous Wear OS// Source : Frandroid
La montre TicWatch Pro 3 sous Wear OS// Source : Frandroid

Mise à jour du 20/07 : Quelques heures après la fuite d’Evan Blass, Qualcomm a finalement dévoilé officiellement son nouveau Snapdragon W5+ Gen 1. Il s’agit, comme prévu, d’une puce dotée d’un processeur gravé en 4 nm et cadencé à 1,7 GHz avec quatre cœurs Cortex A53. Ce premier processeur est accompagné d’un second processeur basse consommation Cortex M55 cadencé à 250 MHz. Celui-ci sera chargé des mesures de santé, de la gestion des notifications ou de l’affichage.

Sur son site Internet, Qualcomm précise que le Snapdragon W5+ Gen 1 pourra équiper des montres sous Wear OS, mais également sous TOS ou sous Android, contrairement aux générations précédentes de SoC pour montres connectées. « Le Snapdragon W5+ est conçu pour utiliser une ultra-faible puissance pour une autonomie étendue, des performances étendues pour des expériences plus riches et une haute intégration pour des design plus innovants », indique le fournisseur sur son site Internet.

Les premières montres équipées du Snapdragon W5+ Gen 1 sont attendues dans le courant de l’année avec Oppo et Mobvoi.


Article du 19/07 :

Alors que Samsung devrait présenter, dès le mois prochain, sa nouvelle génération de montres connectées sous Wear OS 3, les Galaxy Watch 5 et Watch 5 Pro, on peut également s’attendre, dans les prochains mois, à une flopée d’annonces dans le secteur des montres sous Wear OS.

Il faut dire que le principal équipementier de montres adoptant le système de Google, Qualcomm, s’apprêterait à présenter sa nouvelle génération de SoC pour montres connectées, les Snapdragon W5+ Gen 1 et W5 Gen 1. Le leaker Evan Blass a publié sur Twitter les présentations et certaines caractéristiques de ces futurs processeurs pour montres connectées avant même leur annonce.

Pour rappel, Qualcomm n’est pas un inconnu dans le domaine des montres connectées. Il s’agit même de l’un des fournisseurs historiques des constructeurs de montres Wear OS avec ses puces Snapdragon Wear 3100, 4100 ou 4100+. Néanmoins, Qualcomm ne proposait jusqu’à présent qu’une seule puce semblant compatible avec Wear OS 3 et aucune montre équipée n’a encore été mise à jour vers la dernière génération du système de Google. Avec les Snapdragon W5+ Gen 1 et W5 Gen 1, on peut donc s’attendre à une adoption en masse, de la part des constructeurs, de Wear OS 3.

Une meilleure gestion de l’autonomie

D’après la fuite d’Evan Blass, ces processeurs proposeraient une taille réduite de 30 % par rapport au Snapdragon Wear 4100+ pour prendre moins de place et permettre de proposer de nouveaux designs de boîtier. Qualcomm annoncerait en outre des performances « révolutionnaires » sur ces puces avec des performances doublées au niveau du CPU et du GPU entre le Snapdragon W5+ Gen 1 et la génération précédente.

Mais le point le plus intéressant concerne l’autonomie, annoncée comme plus élevée de 50 % par rapport au Snapdragon Wear 4100+. Pour ce faire, Qualcomm serait passé à une gravure en 4 nm et aurait intégré un nouveau mode basse consommation. Le Bluetooth 5.3 basse consommation serait également à l’honneur, tout comme des cœurs moins énergivores. Pour rappel, on attend également Apple au tournant dans ce domaine avec un mode basse consommation qui serait également prévu sur l’Apple Watch Series 8.

pic.twitter.com/ppvMP4Yqow

— Evan Blass (@evleaks) July 19, 2022

Parmi les autres nouveautés prévues, on peut citer des expériences plus immersives pour l’utilisateur, avec notamment la possibilité d’avoir des capteurs en marche constante pour proposer des données toujours plus fiables et pertinentes, une fonction Find My Device, une gestion de l’électrocardiogramme et un suivi toute la journée de l’état de santé de l’utilisateur.

Qualcomm aurait prévu de proposer ces deux nouveaux processeurs à la fois pour les montres sous Wear OS et pour le système ouvert RTOS, déjà utilisé par OnePlus, Xiaomi ou Amazfit. La fuite d’Evan Blass indique par ailleurs que les premiers constructeurs à s’en équiper seraient Mobvoi et Oppo.

Les montres connectées sont de plus en plus puissantes, mais leur autonomie limitée les empêche de profiter de certaines fonctions. Heureusement, des alternatives existent et elles sont suffisantes pour la plupart des utilisateurs.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles