Galaxy Watch : Samsung améliore le suivi de santé cardiaque, mais il y a plusieurs hics

 

Samsung a annoncé une nouvelle fonction de notification de rythme cardiaque irrégulier pour ses Galaxy Watch. Cependant, cette fonction ne sera pas proposée initialement en France et elle nécessitera de posséder un smartphone Samsung.

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro pour illustration
La Samsung Galaxy Watch 5 Pro pour illustration // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Ni une ni deux. Alors que Google vient tout juste de dévoiler une nouvelle fonction liée au suivi de santé sur sa propre montre connectée, la Pixel Watch, Samsung a décidé de faire de même sur sa gamme de montres connectées, les Galaxy Watch.

Dans un billet de blog publié le mercredi 14 juin, le constructeur coréen indique en effet avoir intégré de nouvelles mesures liées à la fréquence cardiaque. Il s’agit en fait d’un nouveau système d’alerte, similaire à ce que propose désormais la Google Pixel Watch, pour notifier l’utilisateur en cas de fréquence cardiaque trop élevée alors qu’il est censé être au repos.

La nouvelle notification de rythme cardiaque irrégulier sur la Galaxy Watch
La nouvelle notification de rythme cardiaque irrégulier sur la Galaxy Watch // Source : Samsung

« La fonction de notification de rythme cardiaque irrégulier détecte un rythme cardiaque qui peut suggérer une fibrillation cardiaque, aidant les utilisateurs de Galaxy Watch à comprendre leur santé cardiaque de manière plus complète », indique Samsung. Cette fonction viendra en fait aux côtés de l’électrocardiogramme et de la mesure de la pression sanguine au sein de l’application Samsung Health Monitor sur les montres Samsung. Pour en profiter, les utilisateurs devront cependant télécharger cette application sur leur smartphone. Or, Samsung Health Monitor n’étant proposé que sur le Galaxy Store, seuls les utilisateurs en possession d’un smartphone Samsung — en plus de leur montre Galaxy Watch — y auront droit.

Une fonction qui n’est pas encore prévue pour la France

Autre limitation, la notification de rythme irrégulier ne sera disponible que dans 13 pays, parmi lesquels l’Argentine, les États-Unis, la Corée du Sud ou Hong-kong, mais pas la France, du moins pas lors de la sortie initiale de cette fonction, attendue pour cet été. Il faut dire qu’il s’agit d’une mesure de santé et qu’au même titre que l’électrocardiogramme, elle devra être validée par les autorités sanitaires.

Samsung précise néanmoins que cette nouvelle fonction permettant de repérer un risque de fibrillation auriculaire arrivera avec ses prochaines montres Galaxy Watch, « plus tard dans l’année ». On s’attend donc à une première disponibilité au moment de la sortie des Galaxy Watch 6 et Galaxy Watch 6 Pro dont la présentation est attendue le mois prochain. Par la suite, le constructeur coréen prévoit un déploiement avec One UI 5 Watch et donc sur les précédentes Galaxy Watch 4 et Galaxy Watch 5.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.