Introduction

Les Samsung Galaxy Note 10 et Note 10+ ont été officialisés ! Découvrez nos premières impressions sur les deux smartphones grâce à notre prise en main.

Le Samsung Galaxy Note 10, écran verrouillé

« Pourquoi est-ce que j’ai aimé ça ? » C’est la question que je suis forcé de me poser après avoir découvert les Samsung Galaxy Note 10 et Galaxy Note 10+. Une chose est sûre : j’ai vraiment apprécié ces deux smartphones, surtout le plus petit modèle. Et pourtant, malgré ce ressenti positif, un bon nombre de questions viennent un stylet instiller le doute en moi.

C’est précisément sur ce paradoxe que se portera notre attention tout au long de notre prise en main des Samsung Galaxy Note 10 et Galaxy Note 10+.

Fiches techniques

Modèle Samsung Galaxy Note 10 Samsung Galaxy Note 10 Plus
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0
Interface constructeur Samsung One UI N/C
Taille d'écran 6.3 pouces 6.8 pouces
Définition 2280 x 1080 pixels 3040 x 1440 pixels
Densité de pixels 507 ppp N/C
Technologie OLED N/C
SoC Exynos 9825 Exynos 9825
Puce Graphique (GPU) Mali-G76 MP12 Mali-G76 MP12
Mémoire vive (RAM) 8 Go 12 Go
Mémoire interne (flash) 256 Go 256 Go, 512 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 16 Mpx
Capteur 3 : 12 Mpx
Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 16 Mpx
Capteur 3 : 12 Mpx
Appareil photo (frontal) 10 Mpx 10 Mpx
Enregistrement vidéo 4K 4K
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ad) Wi-Fi 6 (ad)
Bluetooth 5.0 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 3500 mAh 4300 mAh
Dimensions 71.8 x 151 x 7.9mm 77.2 x 162.3 x 7.9mm
Poids 168 grammes 196 grammes
Couleurs Noir, Argent Noir, Argent
Prix 859€ 995€
Fiche produit | Test Fiche produit | Test

Not(r)e vidéo

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Une odeur de poinçon

J’utilise un Note 9 au quotidien depuis un bon bout de temps et j’y suis vraiment attaché, mais je mentirais si je disais que je ne trouvais pas le design du Samsung Galaxy Note 10 bien plus agréable en main. Relativement léger (168 grammes), relativement fin, ce dernier est très agréable à avoir dans le creux de la main et réussit presque à faire oublier qu’il est censé être une phablette. Il est d’ailleurs plus petit qu’un Galaxy S10+.

C’est d’ailleurs vraiment ce soin apporté à la prise en main qui m’a conquis sur le Galaxy Note 10. Ce constat est moins vrai pour le Note 10+ (198 grammes), plus large, plus imposant, mais inévitable si vous voulez profiter d’un écran plus grand et mieux défini. Avant d’aller plus sur la qualité d’affichage, continuons le tour du propriétaire.

Les bordures sont extrêmement fines sur les deux modèles et participent donc grandement à rendre l’expérience utilisateur très immersive. Là encore, le Note 9 a du mal à tenir la comparaison. Et comment ne pas parler du poinçon sur le front des Galaxy Note 10 et Galaxy Note 10+.

Les Galaxy Note 10 et Note 10+

Sur le web, j’ai régulièrement lu des commentaires négatifs quant à son look et son positionnement. Si je n’ai pas d’avis particulier sur l’endroit où il se trouve — bien au centre –, je dois avouer que j’apprécie son diamètre bien plus fin que sur les S10, car cela le rend plus discret. Mais peut-être qu’il sera plus difficile de l’exploiter pour en faire des fonds d’écran rigolos. Internet nous le dira.

Hormis cela, vous aurez beau retourner les Galaxy Note 10 et Note 10+ dans tous les sens, vous ne verrez pas le lecteur d’empreintes. Le capteur biométrique et ultrasonique est en effet caché à l’abri des regards sous la dalle. En inspectant les côtés des nouveaux smartphones, on observe deux choses importantes :

Le premier fait prouve que Samsung a bel et bien succombé aux tendances du marché, lui qui était encore considéré comme l’un des derniers bastions prisejackistes sur le marché des smartphones. Le second devrait être accueilli avec un certain entrain. La touche en question avait en effet tendance à agacer plus qu’autre chose sur les anciens terminaux du Sud-Coréen. Ici, sur les Note 10, tous les boutons — volume et démarrage — sont à gauche, mais Bixby peut toujours être activé.

Au dos des Samsung Galaxy Note 10 et Note 10+, on peut profiter d’un effet miroir très marqué grâce au verre qui le recouvre. Un triple module photo est intégré en haut à gauche à la verticale, avec une très légère protubérance, juste à côté du flash. Sur le plus grand des deux modèles, un quatrième capteur a été discrètement ajouté. Il s’agit du capteur TOF (time of flight) censé améliorer le mode Portrait.

Revenons maintenant à l’écran. Voici ce à quoi on a affaire sur ce cru :

  • Galaxy Note 10
    • écran AMOLED de 6,3 pouces
    • Full HD+, 2280 x 1080 pixels
  • Galaxy Note 10+
    • écran AMOLED de 6,8 pouces
    • QHD+, 3040 x 1440 pixels

Pour vous raconter un peu les coulisses de la prise en main, les représentants de Samsung chargés de présenter les produits se sont à peine attardés sur la qualité de l’affichage en assumant clairement le fait qu’ils étaient très confiants sur ce sujet. Leur entreprise a en effet développé un savoir-faire en la matière depuis de longues années, notamment sur l’OLED. Et difficile de leur donner tort. Les écrans des Galaxy Note 10 et Galaxy Note 10+, aussi séduisants sur le contraste que sur la justesse des couleurs.

Le trou dans l’écran ne m’a pas particulièrement dérangé

Note that great without S Pen

L’interface One UI est l’une des meilleures trouvailles de l’histoire de Samsung, ni plus ni moins. Et avant que n’ayez le temps de contester cette affirmation totalement objective, je m’échappe en enfonçant une porte ouverte : One UI est évidemment de la partie sur les Galaxy Note 10 et est toujours basé sur Android 9.0 Pie. Reste à savoir si la mise à jour vers Android 10 Q sera rapidement déployée ou non.

Mais ce n’est pas ici que se démarquent les deux nouveaux smartphones du jour. Comme tous les autres membres de leur famille de notables, ils sont dotés d’un stylet S Pen et ce n’est pas seulement pour jouer aux notaires. Cette année, l’accessoire se nippe d’un nouveau design unibody bien différent de son prédécesseur. Surtout, ce sont ses nouvelles fonctionnalités Bluetooth qui le font sortir du lot.

Le S Pen du Galaxy Note 10

Grâce à cela, il est possible d’interagir avec les Galaxy Note 10 à distance, sans toucher leur écran. À titre d’exemple, lorsque l’application appareil photo est ouverte, appuyez sur le bouton latéral du S Pen et faite un mouvement latéral pour changer de mode de prise de vue. Un cercle permet de zoomer, tandis qu’un geste vertical sert à alterner entre le module photo arrière et avant. Au total, le stylet profite de six axes sur lesquels on peut réaliser lesdits mouvements de contrôle à distance.

Ces options sont disponibles sur un lot d’applications éditées par Samsung et ce n’est que prochainement que des services de développeurs tiers se rendront compatibles. On a aussi droit à une option AR Doodle. Il s’agit d’une fonction similaire aux Animojis, mais là c’est à vous de dessiner vos oreilles de lapin ou moustache de souris qui traqueront les mouvements de votre visage pour faire des vidéos « funs » sur les réseaux sociaux.

Les S Pen du Note 10 et du Note 9

On retrouve la possibilité de prendre des notes manuscrites — transformables en fichier texte grâce à un système de reconnaissance d’écriture manuelle. La prise de note sur écran éteint est également toujours de la partie. Sur un tout autre aspect, les appareils embarquent une option native d’enregistrement de l’écran accompagnée d’une fonctionnalité permettant de se filmer. Cela peut être pratique pour les personnes qui streament leurs sessions de jeux vidéo.

D’ailleurs, en parlant de jeu vidéo : un accessoire PlayGalaxy Link est prévu par Samsung pour transformer votre Note 10 en une console proche de la Nintendo Switch dans le look et le principe. Il s’agit en effet de manettes à accrocher de chaque côté de l’appareil. Enfin, n’oublions pas non plus le mode DeX qui permet d’utiliser le smartphone comme un ordinateur. Pour cela, il suffit de brancher l’appareil à un moniteur ou à un ordinateur portable à l’aide d’un câble USB-C.

Pas de fausse Note en vue sur la photo

En ce qui concerne le triple module photo à l’arrière du Galaxy Note 10, on retrouve une configuration qui a déjà fait ses preuves sur le Galaxy S10 :

  • objectif principal de 12 mégapixels, ouverture variable de f/1,5 à f/2,4
  • ultra grand-angle de 16 mégapixels, ouverture de f/2,2, 123 degrés
  • téléobjectif de 12 mégapixels, ouverture de /2,1

Les quelques photos réalisées pendant la prise en main m’ont parues tout à fait correctes, avec un bon niveau de détails, mais seul un test complet permettra de se faire une vraie idée des performances du triple capteur, même si on s’attend logiquement à retrouver des qualités et faiblesses semblables aux derniers Galaxy S — à moins que le traitement logiciel n’ait été vraiment modifié.

Je tiens toutefois à signaler que la stabilisation vidéo a l’air particulièrement soignée, surtout quand l’option Super Steady est activée. De son côté, le Galaxy Note 10+ veut fournir un mode Portrait encore plus précis que celui de son petit frère. C’est à cela que sert le petit capteur TOF (ouverture f/1,4) supplémentaire qu’il embarque.

Le mode Portrait un peu laborieux était une petite faiblesse sur les S10. Ce composant devrait y remédier sur le papier, mais on sait qu’il existe des sceptiques. Et puisque l’on parle du mode Portrait, signalons que celui-ci est également disponible en vidéo et vous pouvez, là aussi, modifier l’intensité du flou en arrière-plan.

À l’avant, l’appareil photo à selfie profite d’une définition de 10 mégapixels et d’une ouverture de f/2,2.

N’ôtez rien à l’autonomie s’il vous plaît !

Un Exynos 9825 fraîchement officialisé. Voici ce que l’on retrouve à l’intérieur à des Galaxy Note 10 et Galaxy Note 10+. Au programme : un petit peu plus de puissance et, surtout, une meilleure efficacité énergétique grâce à la finesse de gravure en 7 nanomètres. Difficile à l’heure qu’il est de vous faire part d’un avis sur les performances des deux smartphones : je n’ai en effet pas pu effectuer de benchmarks ni vraiment lancer de jeux dessus. Il faudra donc se contenter pour l’instant des quelques promesses de Samsung.

Ainsi, les Galaxy Note 10 se targuent de profiter de « la chambre à vapeur la plus fine du marché » pour une meilleure dissipation et répartition de la chaleur. En outre, le constructeur explique aussi avoir mis au point un algorithme capable de mieux comprendre et gérer les ressources qu’il faut allouer à chaque tâche. Ainsi, sur un jeu gourmand, cette IA donnera un petit coup de boost.

En matière de de RAM, Samsung n’a pas lésiné en accordant 8 Go de RAM au Galaxy Note 10 classique et 12 Go au modèle Plus. Pour le stockage, les deux déclinaisons proposent un espace de 256, mais le Galaxy Note 10+ existe aussi dans une version à 512 Go.

Le coloris blanc du centre ne sera pas disponible en France

Est-il possible d’étendre l’espace de stockage via une microSD ? Oui, mais seulement sur le Note 10+. Son petit frère n’a pas de tiroir pour cela. C’est un peu dommage, mais on se consolera en soulignant que l’espace de stockage interne est tout de même déjà très large.

Côté batterie, on a droit à une capacité de 3500 mAh sur le Samsung Galaxy Note 10 classique. Autant vous dire que c’est un peu juste pour un appareil de cette envergure. À titre de comparaison, le Galaxy S10+ nous avait vraiment convaincus avec un accumulateur mieux loti de 4100 mAh. Mais ici, le Note 10 semble plutôt se rapprocher des S10 et S10e bien moins endurants. On espère que l’efficacité énergétique du nouvel Exynos et d’éventuelles optimisations logicielles permettront à au téléphone de tenir la route correctement sur les longues journées d’utilisation.

Le Galaxy Note 10+

Les craintes sont bien plus dissipées sur le Note 10+ et sa batterie de 4300 mAh qui ne devraient pas poser problème, bien que l’écran soit plus grand et mieux défini. En ce qui concerne la charge rapide, Samsung a musclé son jeu en livrant des blocs de 25W avec ses produits. À noter que le Galaxy Note 10+ est compatible avec une solution à 45W, mais il faudra acheter le chargeur adéquat à part.

Le constructeur sud-coréen se la joue un peu à la Apple en ne proposant pas la charge très rapide directement dans la boîte de son smartphone le plus cher.

Obtiendra-t-il une bonne note ?

À l’heure qu’il est, je ne peux évidemment pas anticiper la note que l’on accordera à ces deux smartphones. Je me contenterai donc de réitérer le plaisir que j’ai éprouvé à utiliser ses smartphones qui paraissent très bons sur tous les aspects. Cependant, si on ne regarde que la fiche technique des deux Note 10, on se rend compte que leurs caractéristiques sont très proches de celles d’un Galaxy S10+.

Les trois variantes du Galaxy Note 10

La grosse différence réside essentiellement dans l’existence du stylet S Pen. Et chacun devra donc évaluer l’intérêt de cet accessoire dans son utilisation au quotidien. Si vous ne pensez pas que celui-ci va vous servir, autant vous orienter vers un S10+ actuellement moins cher et sans doute largement à la hauteur de vos besoins.

Prix, précommandes et disponibilité

En France, chaque smartphone se décline en deux coloris baptisés Noir Cosmos, Argent Stellaire. D’autres pays profiteront de plus de choix. Les précommandes ouvrent aujourd’hui 7 août tandis que les ventes débutent le 23 août 2019.

En ce qui concerne les prix, roulements de tambour… Les voici !

  • 959 euros pour le Samsung Galaxy Note 10 (8 Go de RAM, 256 Go de stockage) chez Amazon, la Fnac, Cdiscount ou d’autres commerçants.
  • 1109 euros pour le Samsung Galaxy Note 10+ (12 Go de RAM, 256 Go de stockage) chez Amazon, la Fnac, Cdiscount ou d’autres commerçants.
  • 1209 euros pour le Samsung Galaxy Note 10+ (12 Go de RAM, 512 Go de stockage)

Sachez que Samsung propose une offre de remboursement à hauteur de 100 euros si vous échangez votre ancien smartphone contre le Note 10 ou le Note 10+, mais cela ne vaut pas pour tous les modèles.