Conduite autonome : Tesla franchit un nouveau cap, tout en prudence

 

La bêta de la conduite autonome Tesla fait l’objet de quelques précisions signées Musk : dans un premier temps, seuls les conducteurs ayant obtenu un score de 100/100 à l’issue d’un test de 7 jours seront en mesure d’y accéder. Ici, le constructeur avance avec « prudence ».

Voilà déjà plus de quatre ans qu’Elon Musk promet l’arrivée imminente de capacités de conduite entièrement autonomes sur ses voitures électriques Tesla. « Je pense que nous pourrons traverser le pays en complète autonomie de Los Angeles à New York, d’ici la fin de l’année », avait-il notamment certifié fin 2017.

Près de 1500 jours plus tard, force est de constater que le rêve de l’entrepreneur n’a pas encore été exaucé. Évidemment, la conduite autonome n’est pas si simple que ça techniquement parlant. Tesla avance avec prudence et accuse un certain retard par rapport à ses ambitions et son calendrier originel.

Pour la FSD, le score maximal

Depuis presque un an maintenant, le programme FSD (Full Self-Driving) déployé en bêta a fait son petit bout de chemin auprès d’un groupe très restreint d’utilisateurs. Cela fait des mois que Tesla doit l’élargir à plus de propriétaires : mais il doit avant ça récolter le maximum de données pour corriger le tir et améliorer son système.

Conduite autonome : Tesla franchit un nouveau cap, tout en prudence

Après tout, tâchons de rappeler que Tesla expérimente sa conduite autonome en test grandeur nature, au beau milieu des piétons, au cœur des villes et sur les autoroutes. Il convient donc de sécuriser de manière parfaite son système pour éviter n’importe quel type d’accident plus ou moins mortel.

Récemment, on apprenait que le groupe californien allait accroître le nombre de bêta-testeurs — via la FSD Beta 10.2 déployée le vendredi 8 octobre — à hauteur de 1000 par jour. Mais attention : une fois de plus, les heureux élus seront minutieusement choisis par Tesla.

Petit à petit

Pour rappel, il est nécessaire de passer un test de 7 jours pour accéder à cette bêta. Durant cette période, Tesla évalue, juge et note votre conduite sur un score de 100. Seules les personnes ayant obtenu la note maximale de 100/100 seront dans un premier temps éligibles, a annoncé Musk sur Twitter. Pour les autres, il faudra se montrer patient.

Tesla prône vraiment la bonne conduite pour mériter son dû. Une fois cette bêta déployée, Tesla observera la situation avec attention : si tout se passe bien, alors la bêta s’invitera chez les utilisateurs ayant scoré à 99/100. Et ainsi de suite.

Plusieurs semaines après avoir effectué l’installation du volant Yoke sur notre Tesla Model 3, c’est l’heure du bilan. Est-ce un changement qui est intéressant une fois que l’effet de la nouveauté se dissipe, ou alors préférerions-nous…
Lire la suite

Les derniers articles