Conduite autonome Tesla : toujours en bêta malgré plus de 50 millions de km parcourus

 

La flotte de clients bêta-testeurs du système de conduite semi-autonome de Tesla baptisé FSD a déjà parcouru plus de 50 millions de kilomètres. Et le rythme continue d'accélérer.

Model S Model X 2022 Tesla
Les Tesla Model S et Model X en version 2022 // Source : Tesla

Cela fait des années déjà que Tesla travaille sur le développement de son système de conduite autonome. D’abord sous le nom d’Autopilot, un dispositif disponible en France et associant un régulateur de vitesse adaptatif et une aide au maintien dans la voie, le tout fonctionnant grâce à des capteurs et des caméras.

Mais la firme d’Elon Musk souhaite aller encore plus loin et développe également un système plus abouti, qui permettrait en théorie à ses voitures de rouler sans aucune intervention du conducteur. Ce dispositif est connu sous le nom de Tesla FSD (Full Self-Driving) et est déjà disponible aux Etats-Unis.

56 millions de kilomètres parcourus

Pour l’heure néanmoins, cette fonctionnalité est encore en phase de bêta-test. Concrètement, les clients qui le souhaitent et qui ont obtenu un score de sécurité suffisant prouvant qu’ils ont une conduite sûre peuvent acheter cette option et s’en servir. Les données sont alors communiquées à Tesla, qui peut donc continuer à améliorer son dispositif et le rendre accessible à tous une fois que son développement sera finalisé.

At the end of Q2, over 100k Tesla drivers in North America had access to FSD Beta pic.twitter.com/NpgYzkp31N

— Tesla (@Tesla) July 20, 2022

Et cela semble être en bonne voie. En effet, et comme le soulignent nos confrères d’Electrek, sa flotte de clients bêta-testeurs a déjà parcouru plus de 55 millions de kilomètres en moins d’un an. Comme l’a précisé la marque lors de la publication de ses résultats financiers pour le 2ème trimestre 2022, ce sont plus de 100 000 conducteurs en Amérique du Nord qui ont eu accès à FSD Beta depuis l’automne dernier.

Environ 10 millions de kilomètres supplémentaires sont parcourus à chaque trimestre, et ce nombre devrait augmenter au cours des prochains mois. De quoi permettre d’améliorer le système grâce aux données envoyées par les voitures sur les serveurs Tesla.

Une nouvelle version

Selon Elon Musk, une nouvelle version baptisée FSD Beta v11 devrait bientôt voir le jour, sans doute d’ici à la fin du mois d’août. Concrètement, Tesla va fusionner les logiciels dédiés à la conduite sur autoroute et en ville, pour rendre son système de conduite autonome encore plus performant. À noter que ce système nécessite toujours une certaine vigilance de la part du conducteur, qui doit pouvoir reprendre la main à tout moment.

Ce dispositif est donc toujours considéré comme un système de conduite autonome de niveau 2. Pour rappel, l’Union Européenne autorise depuis le 1er juillet dernier la conduite autonome de niveau 3 sur les routes, tandis que cette mesure sera adoptée en France dès le 1er septembre. Pour l’heure, seules les Mercedes EQS et Classe S sont dotées de cette technologie, qui ne nécessite plus de garder les mains sur le volant.

Les Nations Unies viennent d’autoriser la conduite autonome de niveau 3 au-delà de 60 km/h. Autre nouveauté, les voitures vont désormais pouvoir doubler toutes seules, sans intervention humaine.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles