Tesla préparerait deux voitures électriques abordables dont une pour l’Europe

 

Le constructeur Tesla a jusque-là conçu ses véhicules électriques pour le marché international. Mais sa stratégie pourrait évoluer dans un avenir proche : sa voiture électrique à bas prix se déclinerait en deux modèles distincts, l’un imaginé à Berlin, l’autre à Shanghai. Pour des lancements sur deux continents différents ?

Tesla

Dessin d’une petite voiture électrique Tesla publiée par la marque en début d’année 2020

Lors du Battery Day organisé le 23 septembre dernier, Elon Musk a présenté toute une série de projets déjà aboutis ou encore en cours de développement. La Tesla Model S Plaid aux performances de haute volée a été officialisée et le dossier Roadrunner — une batterie six fois plus puissante — s’est dévoilé bien plus en détail. Sans oublier une voiture électrique et autonomie à 25 000 dollars attendue d’ici les trois prochaines années.

Changement de stratégie à venir ?

Si le calendrier de Tesla doit généralement être pris avec des pincettes — cette automobile branchée à bas prix avait déjà été évoquée en 2018 pour une sortie en 2021 –, force est de constater que la firme californienne prépare un véhicule plus abordable, appartenant probablement au segment des citadines. Et à en croire le milliardaire, il n’y aura pas une Tesla de ce type, mais bel et bien deux.

Tesla

Tesla veut absolument sa voiture électrique à 25 000 dollars

L’intéressé a tout d’abord voulu remettre les pendules à l’heure face à plusieurs messages d’utilisateurs Twitter : ce futur quatre-roues ne correspond pas à une Model 3 bradée, mais bien à un autre véhicule plus petit. Et Musk a également confirmé que les centres de design des Gigafactory de Shanghai et de Berlin seront sollicités pour la production des deux véhicules.

Deux petites voitures à venir

Le patron de SpaceX a ainsi indiqué à un internaute que « les deux (centres) feront des voitures originales ». Dans le terme « original », il faut ici comprendre des véhicules spécialement imaginés par les designers du centre, et non des automobiles au look atypique. Et le message d’Elon Musk laisse présager un changement de stratégie jusque-là jamais vu.

Les infrastructures de Shanghai et Berlin devraient toutes les deux développer un véhicule électrique à prix abordable, l’un pour le marché européen, l’autre pour la Chine. Deux voitures qui répondraient surtout aux normes de sécurité propres aux pays visés. Le pick-up Cybertruck, à titre d’exemple, ne peut aujourd’hui être lancé en Europe.

Jusque-là, chaque modèle imaginé par ses équipes a profité d’un lancement international, et non régional. Ce nouveau positionnement marquerait un petit tournant dans l’histoire de l’entreprise, puisqu’elle serait désormais capable de s’adapter davantage à une clientèle précise selon sa situation géographique. Qu’en est-il du marché américain ? La question reste encore en suspens.

Vous comptez faire le grand saut vers la voiture 100 % électrique ? Si aujourd’hui la technologie s’est largement démocratisée, il y a quelques différences à aborder par rapport à l’utilisation d’une voiture thermique. Voici…
Lire la suite

Les derniers articles