Volkswagen : la recharge des voitures électriques en moins de 10 minutes pourrait bientôt arriver

 

La recharge des voitures en moins de 10 minutes devient enfin réalité. Grâce à Gotion, une entreprise chinoise dont est partenaire Volkswagen. De quoi voir arriver cette vitesse de recharge sur les voitures électriques Volkswagen ? Oui, mais pas forcément tout de suite.

Volkswagen ID. Code, pour illustration

L’autonomie et la recharge des voitures électriques évoluent à vitesse grand V. Du côté de l’autonomie, on dépasse les 1 000 km sur le cycle théorique chinois CLTC avec d’immenses batteries. Du côté de la recharge, les Zeekr 001 et Li Auto Mega se rechargent déjà en 11 minutes environ, grâce à une puissance de charge dépassant les 500 kW et des batteries signées CATL. L’un de ses concurrents, Gotion High-Tech, vient d’annoncer plusieurs nouvelles batteries pour voitures électriques.

10 à 80 % en 9 minutes

La première, nommée G-Current, est celle qui nous intéresse le plus. Elle permet de recharger la batterie d’une voiture électrique de 10 à 80 %, en seulement 9 minutes et 48 secondes. Passer de 5 à 90 % réclame 15 minutes. Et le plein complet (de 0 à 100 %) demande quant à lui 25 minutes. Tout cela est permis par le taux de charge maximale, annoncée à 5C. Ce qui signifie que la puissance de charge maximale est cinq fois supérieure à la taille de la batterie.

Ainsi, si la Tesla Model Y Propulsion et sa batterie de 60 kWh était dotée de cette technologie, la puissance maximale de charge serait de 300 kW, contre 170 kW actuellement (soit environ 3C). Mais ce n’est pas tout : la courbe de recharge de la batterie G-Current semble parfaitement maîtrisée, car le taux de charge moyen sur le 10 à 80 % est de 4,2 C. Ce qui signifie que la puissance maximale est maintenue sur une longue période.

Rappelons en effet que remplir une batterie de voiture électrique revient peu ou prou à remplir un pichet d’eau. Le débit de remplissage est fort au début, puis vous devez le diminuer au fur et à mesure pour que ça ne déborde pas. C’est la même chose pour la batterie, afin d’éviter tout échauffement des cellules, et donc un court-circuit et l’endommagement de celles-ci.

Ainsi, sur la plupart des voitures, l’exercice du 10 à 80 % prend environ 25 minutes, alors que recharger de 80 à 100 % peut prendre le même temps. C’est toutefois de moins en moins vrai, à l’image de la Tesla Model Y Propulsion dotée d’une batterie BYD. Elle est capable de passer de 10 à 80 % en 20 minutes seulement, puis de 80 à 100 % en 15 minutes. Ou encore 38 minutes de 0 à 100 %.

Un coût en baisse

On voit là l’avance prise par Gotion sur son concurrent chinois avec cette nouvelle batterie, qui promet de raccourcir drastiquement le temps passé à la borne. La batterie G-Current est disponible en chimie LFP (lithium-fer-phosphate, sans cobalt) avec une capacité maximale de 75 kWh, ou en version NMC (nickel-manganèse-cobalt) avec 100 kWh de capacité maximale pour une autonomie CLTC respective de 600 et 800 km.

La seconde batterie annoncée par Gotion se nomme Stellary et prend la forme d’une cellule cylindrique, comme les 4680 produites par Tesla pour les Cybertruck et Semi. Elle partage d’ailleurs le même diamètre (46) mais son taux de charge est supérieur (4C), ce qui devrait permettre de passer de 10 à 80 % en moins de 15 minutes environ. Le fabricant se contente d’annoncer 9 minutes pour passer de 10 à 70 %.

La densité énergétique grimpe à 285 Wh / kg (775 Wh / l) et la durée de vie ne semble pas être un problème, avec 2 500 cycles de charge / décharge et une garantie de 70 % de capacité restante.

Le coût de ces nouvelles batteries devraient être revues à la baisse par rapport aux actuelles. Gotion explique avoir réduit de 37,5 % le coût de fabrication avec ses usines de 7ème génération. Et la future génération d’usines devrait permettre de pousser ce chiffre à 50 %.

Les batteries solides à 1000 km d’autonomie

Enfin, Gotion a abordé rapidement les batteries solides révolutionnaires, répondant au nom de Gemstone. On parle ici d’une densité énergétique de 350 Wh / kg (800 Wh / l) au niveau de la cellule et une durée de vie de 3 000 cycles, soit environ 1 million de kilomètres parcourus. Au niveau du pack, la densité atteint 280 Wh / kg, permettant de parcourir 1 000 km en une seule charge. Précisons qu’il s’agit ici du cycle chinois CLTC. Il faut environ s’attendre à 850 km sur le cycle WLTP européen.

Gotion espère lancer la production des batteries solides à partir de 2027, et de les intégrer en masse aux voitures électriques dès 2030. L’objectif est de remplacer à terme l’anode en silicone par du lithium-metal, améliorant encore la densité énergétique et donc l’autonomie. Les batteries G-Current et Stellary sont déjà disponibles pour les constructeurs.

On peut donc se demander si Volkswagen, partenaire de Gotion, en profitera pour intégrer ces batteries qui se rechargent rapidement à ses voitures électriques. Pour le moment, ses modèles se limitent à une recharge de 10 à 80 % en 25 minutes environ. Il ne semble pas que ces batteries soient prévues sur le court terme, mais il y a fort à parier qu’on pourrait les retrouver dans de futurs modèles Volkswagen.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).