Nous avons installé Chrome OS Flex sur un vieux MacBook pour lui redonner vie

macOS 👉 Chrome OS

 

À peine lancé, déjà testé. Nous avons installé Chrome OS Flex sur un vieux MacBook Retina. On vous explique les étapes à suivre et on vous livre nos premières impressions.

MacBook – Chrome OS Flex – Frandroid – IMG_3644
Chrome OS Flex sur un MacBook Retina

Plus tôt cette semaine, Google a annoncé le lancement de Chrome OS Flex. En résumé, c’est une nouvelle méthode pour installer et essayer Chrome OS sur PC et Mac sans avoir à remplacer votre système d’exploitation existant.

Chrome OS Flex permet aux utilisateurs de transformer une clé USB en instances amorçables, et de remplacer également Windows/macOS si vous le souhaitez. Enfin, vous pouvez également opter pour le dual boot.

Ce n’est pas la première solution pour installer Chrome OS autre part que sur un Chromebook. Vous pouvez très bien installer Chromium OS (version open-source de Chrome OS) et le faire manuellement, Google n’a rien inventé. Ce qu’a fait Google, c’est développer (via le rachat de la startup Neverware) une solution nommée CloudReady. Cette technologie s’appuie sur Chromium OS et simplifie les étapes à suivre.

Comment installer Chrome OS Flex ?

Pour installer Chrome OS Flex, votre machine doit disposer d’au moins 4 Go de mémoire RAM et 16 Go d’espace disque. Vous aurez également besoin d’une clé USB d’au moins 16 Go pour créer une clé USB d’installation démarrable. En pratique, une clé 8 Go fait l’affaire.

Chrome OS s’installe sur la plupart des machines x86/x64 à base d’Intel ou ARM, néanmoins Google fournit une liste de machines certifiées. Cela permet de profiter de toutes les fonctions, dont le touchpad, le clavier ou encore les haut-parleurs. Si vous utilisez une machine non certifiée, il se peut que tout fonctionne bien… mais vous le saurez une fois que c’est lancé.

Capture d’écran 2022-02-17 à 09.53.13
Chromebook Recovery Utility

L’installation est très simple, il vous faut un Mac ou un PC avec le navigateur Chrome installé, ainsi que cette extension Chrome. Une fois votre clé USB prête, lancez Chromebook Recovery Utility.

Capture d’écran 2022-02-17 à 09.53.19

Sélectionnez bien votre clé USB ou votre carte SD, préférez de l’USB 3.0 si vous avez le choix… cela permet d’avoir des débits d’écriture et de lecture plus rapides évidemment. Faites attention, toutes les données seront supprimées sur la clé USB.

Capture d’écran 2022-02-17 à 10.35.06

Voilà, votre clé USB est prête. Il ne vous reste plus qu’à la brancher à votre PC / Mac, vous devez ensuite effectuer un démarrage via le menu boot, le BIOS/UEFI… en fonction de votre appareil. Sur Mac, par exemple, il faut appuyer sur Option (à côté de la touche ⌘), sur Acer c’est F2, sur Dell c’est F12, sur HP c’est F9… Généralement, c’est F2 ou F12. Enfin, sauf chez Asus, il faut appuyer sur la touche Delete.

Après l’écran de démarrage Chrome OS, vous aurez le choix de lancer le système depuis la clé USB ou l’installer sur une partition de votre ordinateur. Attention, cette dernière option va tout effacer sur votre PC/Mac.

Notre expérience avec Chrome OS Flex

Nous avons décidé d’installer Chrome OS Flex sur une machine non certifiée. Il s’agit d’un MacBook Retina 12 pouce, une machine en voie de disparition, qui était assez unique dans son genre : un petit écran Retina de 12 pouces, une machine dépourvue de système de dissipation thermique actif (et donc aucun bruit), un seul USB-C (en plus du port casque) et une puce Intel Core i basse consommation. C’est une configuration très juste pour faire tourner macOS, et donc un candidat parfait pour Chrome OS.

MacBook – Chrome OS Flex – Frandroid – IMG_3619
Si le logo Chrome apparaît, c’est que le système est en train de charger

La magie opère juste après : CloudReady 2.0 simplifie l’utilisation et l’installation de Chrome OS. Comme expliqué plus haut, vous pouvez même exécuter Chrome OS depuis la clé USB pour conserver votre OS ou tester Chrome OS avant de l’installer. C’est ce que vous avons choisi de faire.

MacBook – Chrome OS Flex – Frandroid – IMG_3621
Sur cet écran, vous avez le choix entre lancer le système sans installation ou utiliser Cloudready 2.0

Notre premier lancement a été fait sur une session invitée, le chargement était rapide et le navigateur prêt à l’emploi. Idéal pour en faire une machine commune dans une salle de réunion, par exemple. Pas besoin de mot de passe, de compte Google… les fonctions sont basiques mais l’essentiel est là.

MacBook – Chrome OS Flex – Frandroid – IMG_3627

Malheureusement, nous nous sommes vite rendus compte de la limitation d’une machine non certifiée : le clavier, le touchpad et les haut-parleurs sont pas fonctionnels. Par contre, si vous branchez un clavier et une souris externes, tout fonctionne bien.

C’est dommage car l’OS est fluide, c’est une histoire de prise en charge des bons pilotes. Il y a peut-être des solutions pour rendre fonctionnels les accessoires natifs du MacBook Retina, mais nous n’avons pas exploré cette partie encore.

MacBook – Chrome OS Flex – Frandroid – IMG_3640

On peut même profiter de la résolution Retina en augmentant la définition, mais les éléments peuvent rapidement être très petits. L’authentification avec un compte Google fonctionne bien, les applications et autres extensions s’installent alors automatiquement. Le Wi-Fi et le Bluetooth sont également fonctionnels.

MacBook – Chrome OS Flex – Frandroid – IMG_3652

Malgré les problèmes de compatibilité, l’expérience reste très prometteuse. Si vous avez l’habitude d’utiliser la navigateur Chrome, Chrome OS Flex sera pratique. Par contre, sur cette version, il n’y a pas encore le Google Play Store avecle support des applications Android. Cela peut être un frein pour certains d’entre vous. Notez également que c’est une version bêta, cela peut amener à de l’instabilité et des problèmes de compatibilité.

Dans tous les cas, à l’image des distributions GNU/Linux, Chrome OS Flex est une solution sérieuse pour redonner vie à une machine qui traîne des pieds sur Windows ou macOS. Vous pouvez tenter facilement l’expérience en suivant les étapes ci-dessus et nous partagez ça en commentaires.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles