Rivian et Lucid dans le rouge, Xpeng dans le vert et sur les traces de Tesla ?

 

Les constructeurs automobiles dévoilent les résultats financiers du premier trimestre 2022. Si Rivian et Lucid Motors sont en difficulté avec ce qui s'apparente à l'enfer qu'a pu connaître Tesla lors des premiers mois de production de la Model 3, le constructeur chinois Xpeng vit tout l'inverse. De quoi faire peur aux constructeurs européens avec le renforcement de sa présence en Europe.

Rivian R1S

L’américain Rivian, à qui l’on doit l’excellent pickup Rivian R1T, a vendu 1227 véhicules au cours du premier trimestre 2022 et en a produit 2553. Si l’on prend en compte le chiffre d’affaires sur la même période (95 millions de dollars) et le coût de production (597 millions de dollars), on arrive à 156 418 dollars de perte par véhicule. C’est beaucoup ! Et c’est sans doute l’une des raisons qui ont poussé Ford à céder 400 millions d’actions Rivian. Mais il reste encore le géant Amazon, investisseur et client de la marque par l’intermédiaire du van électrique.

Chez Lucid Motors, ce n’est pas forcément mieux. Le constructeur américain de la berline de luxe Lucid Air annonce avoir vendu 360 exemplaires de la voiture pour un chiffre d’affaires de 57,7 millions de dollars. Lucid n’indique pas le nombre de véhicules produits sur la même période, mais The Choucroute Garage l’estime à 800 exemplaires. Ce qui donne, au total, une perte de 147 222 dollars par véhicule.

Précisons que ces chiffres ne tiennent compte que du coût de production, et pas de tous les coûts de fonctionnement liés à l’entreprise comme la recherche et le développement et tous les autres frais (administratif, marketing, etc.). Il est évident qu’une entreprise qui se lance perd de l’argent au début, du fait des investissements réalisés pour pouvoir produire ses premiers véhicules. Pour avoir une idée plus précise de la situation dans laquelle se trouvent Rivian et Lucid, on peut comparer à Tesla, mais aussi au chinois Xpeng qui s’est lancé sur le marché en 2018 et qui va renforcer sa présence en Europe cette année avec la P5.

Tesla : une situation particulière au lancement

Lors du lancement de la Model S en 2012, Tesla réussissait à dégager 23 114 dollars pour chaque Model S produite. Une situation totalement différente de celle de ses deux concurrents américains. Il faut toutefois nuancer puisque Tesla n’en était pas à son premier véhicule produit : la marque californienne avait un peu plus d’expérience, grâce au Roadster basé sur la Lotus Elise.

On se souvient que Tesla n’est pas passé loin de la banqueroute lors du lancement de la Model 3 puisqu’Elon Musk avait affirmé qu’il restait à l’entreprise seulement 1 mois de trésorerie au plus mal de cet « enfer de production » comme l’avait décrit l’homme d’affaires. En 2022, la situation est tout à fait différente avec un premier trimestre record pour l’entreprise.

Xpeng : sur les traces de Tesla ?

L’entreprise chinoise Xpeng nous permet de réaliser une autre comparaison avec ses concurrents américains. La société (dont Xiaomi est l’un des investisseurs) a lancé le Xpeng P7 en 2020 avec de premières livraisons à ses clients chinois durant l’été de cette même année. Depuis, l’entreprise connaît un véritable succès, avec 34 561 véhicules livrés durant le premier trimestre 2022, pour une marge de production de 12,2 %, signifiant que l’entreprise ne perd pas d’argent sur la production de ses P5 (lancées en fin d’année dernière) et P7. D’ailleurs, la production de la P7 a été rentable dès le troisième trimestre 2020, soit quelques mois seulement après les premières livraisons.

Mais encore une fois, il convient de nuancer : l’entreprise Xpeng existe depuis 2014 et a lancé la production de sa première voiture, la G3, un SUV électrique, en fin d’année 2018. Les données financières disponibles depuis le 3e trimestre 2019 font état d’une marge de production négative qui n’est devenue positive qu’à partir du 3e trimestre 2020. Concernant le trimestre écoulé, l’entreprise chinoise continue à perdre de l’argent, si l’on prend en compte tous les frais de fonctionnement de l’entreprise.

Il est donc difficile de prédire l’avenir pour tous ces constructeurs, mais l’exemple de Tesla doit les rendre envieux : l’entreprise américaine engrange des bénéfices continus depuis 2021 après avoir connu quelques épisodes bénéficiaires les années précédentes. La route est donc encore longue pour Rivian, Lucid Motors et Xpeng.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles