PS5 et Xbox Series X : vers une augmentation du prix des consoles

À l'heure où un iPhone dépasse les 1000 euros...

 

Microsoft et Sony ont montré qu'ils sont très ambitieux concernant leurs prochaines consoles de jeux, les PlayStation 5 et Xbox Series X. Tellement ambitieux, que le prix des consoles pourrait fortement augmenter.

Les consoles de nouvelle génération arrivent. On sait désormais que Sony et Microsoft commercialiseront leurs PlayStation 5 et Xbox Series X à la fin de l’année 2020, et les deux firmes ont commencé à dévoiler les caractéristiques techniques des deux consoles.

Une grande inconnue demeure : à quel prix seront vendues ses consoles ? Entre grandes ambitions et concurrence effrénée, voici à quoi on peut s’attendre.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Une fiche technique à la pointe

Le site spécialisé Digital Foundry a longuement analysé le design de la Xbox Series X récemment dévoilé, mais aussi les caractéristiques attendues de la console.

Il en conclut notamment que la puce graphique AMD de la Xbox Series X, qui devrait être capable d’une puissance brute de 12 TFlops, serait plus complexe que toutes les cartes graphiques lancées par AMD jusqu’à présent.

À cela s’ajoutera un processeur haut de gamme, basé sur la dernière génération Zen 2 d’AMD, et un SSD NVMe très véloce, d’une capacité encore inconnue, mais probablement de 500 Go à 1 To, au moins.

Le SoC de la Xbox Series X. Crédit : Microsoft

Enfin, le site note que pour alimenter tout cela, il faudra probablement compter sur une forte hausse de la consommation de la console en jeu, et donc d’une alimentation plus puissante. Le refroidissement devrait également être ajusté à la hausse, surtout que Microsoft promet de produire une console aussi silencieuse que la Xbox One X.

L’un dans l’autre, Digital Foundry se dit très enthousiaste de voir une Xbox Series X qui s’annonce très ambitieuse techniquement, avec une PlayStation 5 qui devrait être tout aussi impressionnante. Le site compare cette ambition, et cet « optimisme », au lancement des consoles PlayStation 3 et Xbox 360 où Sony et Microsoft avaient déjà fortement investi dans le développement de leurs consoles.

Un coût de fabrication qui s’envolerait

De cet article, l’analyste réputé Daniel Ahmad en tire qu’il est difficile d’imaginer que ces consoles pourraient être lancé à moins de 400 dollars, étant donné le coût de fabrication induit.

Il pointe du doigt en particulier les prix de la mémoire graphique GDDR6, du SSD NVMe, mais aussi du couple processeur / carte graphique fabriqué en 7 nm par AMD et TSMC. Au-delà de ça, on pourra relever des éléments, sans doute moins importants, mais qui augmentent la facture, comme la plus grande taille de la Xbox Series X, qui aura forcément un impact sur le prix de fabrication du boitier, mais aussi et surtout son stockage et sa distribution.

À titre de comparaison, nous nous sommes amusés à créer une configuration PC équivalente sur le papier à ce que devraient proposer les nouvelles consoles (SSD NVME de 1 To, 16 Go de RAM, un lecteur Blu Ray, un processeur AMD Zen 2 8 coeurs à 3,6 GHz et une puce graphique haut de gamme AMD). On arrive à une note salée de plus de 1200 euros. Si l’on imagine que Microsoft pourra obtenir des prix plus bas du fait du fort volume acheté, difficile de concevoir pour autant que la console puisse être proposée à moins de 400 euros.

Daniel Ahmad rappelle pour autant qu’il n’est pas rare de voir des fabricants de consoles vendre à perte leurs machines en début de génération, pour se rattraper sur les prix des jeux et des services associés.

Un marché très concurrentiel

Car le marché des consoles de jeu est un marché particulier et très concurrentiel. Le prix d’une console de jeu rentre évidemment en compte pour son éventuel succès au lancement, mais dans le cas de Sony et Microsoft, il y a aussi le prix de la console concurrente.

Si Nintendo bénéficie d’une position un peu différente sur le marché, Sony et Microsoft s’opposent dans une confrontation très directe. Pour preuve, les deux nouvelles consoles sont prévues pour sortir à la même période, aux fêtes de fin d’année 2020, comme la Xbox One et la PS4 qui étaient sorties à une semaine d’écart en 2013.

C’est justement le lancement de la Xbox One que Microsoft ne veut surtout pas répéter. La marque avait lancé en 2013 une console moins puissante que sa concurrente directe, tout en la vendant 100 euros plus chers, à 500 euros contre 400 euros pour la PS4 de Sony. La faute, entre autres, à une caméra Kinect fournie avec la console.

À la génération précédente, c’est Sony qui avait connu un départ difficile avec la PlayStation lancé à 599 euros en France, alors que la Xbox 360 était commercialisée à 299 ou 399 euros selon les versions.

Aucun des deux acteurs ne veut donc se retrouver avec une console plus chère que son concurrent, et les deux constructeurs vont probablement patienter au maximum, pour ne pas être le premier à dévoiler le prix, et prendre le risque de voir le concurrent annoncer un prix inférieur.

Les prix de la tech ont déjà augmenté

Depuis 2013, et de surcroît depuis 2007, les prix dans le reste de l’industrie tech ont connu une grande augmentation. L’iPhone 5S lancé en 2013 était commercialisé de 499 à 659 euros par Apple, alors qu’un iPhone 11 Pro de 2019 débute à 1129 euros.

Pour se rapprocher un peu plus du jeu vidéo, la GeForce GTX 780 de Nvidia a été lancée à 650 euros, alors que la  GeForce RTX 2080 a été annoncée à 849 euros.

Des éléments de comparaison qui montrent que les prix ont augmenté partout ailleurs, ne serait-ce qu’à cause de l’inflation, et que rien ne montre que les consoles de jeux pourraient être épargnées.

Un prix en hausse attendue

Une fiche technique à la pointe du moment et des prix qui augmentent partout, il n’est pas difficile d’imaginer que les prix de la prochaine génération de console de jeu seront en hausse comparés à ce que l’on a connu avec la PlayStation 4.

Pourtant l’histoire des consoles de jeu, même récente, montre que ce marché concurrentiel est prêt à vendre à perte pour s’assurer une place de choix dans le salon des joueuses et joueurs pour les années à venir.

L’espoir d’une console vendue à un prix très agressif pourrait venir de Microsoft, si le géant se décide bien à annoncer un second modèle, la Xbox Lockhart qui serait plus accessible, mais bien moins performante.

Les derniers articles