Le véritable concurrent d’Intel n’est pas AMD, mais plutôt ARM

 

Vous pensiez qu'AMD était le principal rival d'Intel sur le marché des ordinateurs ? Détrompez-vous : c'est Arm, l'architecture de processeurs qui équipe déjà nos smartphones, qui pourrait bien venir jouer les trouble-fêtes sur le terrain des PC Windows. Lors du Computex 2024, ARM a annoncé ses intentions de s'emparer de plus de la moitié du marché dans les années à venir.

Source : Qualcomm

Si vous êtes un adepte des PC, vous avez sûrement l’habitude de choisir entre les processeurs Intel et AMD pour équiper votre machine. Mais, bientôt, une troisième option pourrait bien s’imposer : un processeur ARM, l’architecture de processeurs qui monte, qui monte.

Oui, on le sait. Qualcomm nous vend depuis plus de cinq ans des PC sous Snapdragon capable de rivaliser avec nos ordinateurs AMD ou Intel. Disons-le, on n’en ressort jamais vraiment convaincu.

Pourtant, lors du Computex 2024, ARM a affiché ses ambitions de conquérir plus de 50 % du marché des PC Windows dans les cinq ans à venir. C’est en tout cas l’ambition affichée du CEO d’ARM lors d’un interview avec Reuters. Alors, Arm, c’est quoi exactement, et pourquoi ça pourrait tout changer pour nos ordinateurs ?

Si Arm compte bien s’attaquer au marché des PC Windows, ce n’est pas par hasard. L’architecture a, en effet, plusieurs atouts dans sa manche pour séduire les utilisateurs, à commencer par une autonomie accrue par rapport aux processeurs Intel et AMD.

En effet, les processeurs ARM sont réputés pour leur faible consommation d’énergie, ce qui permet d’envisager des ordinateurs portables avec une batterie qui tiendrait deux fois plus longtemps que les modèles actuels. Ils ont déjà conquis le cœur de tous les smartphones, et celui des Mac.

Source : Arm

Mais l’autonomie n’est pas le seul atout d’ARM : l’architecture est également très performante en matière d’intelligence artificielle, un domaine en plein essor qui pourrait bien révolutionner notre façon d’utiliser nos ordinateurs. Les SoC ARM sont en effet équipés de puces dédiées à l’IA, les NPU, ce qui permet d’accélérer considérablement les traitements liés à cette technologie.

Source : Qualcomm

Enfin, il ne faut pas oublier que ARM est déjà présent sur le marché des PC, notamment grâce à Qualcomm et ses puces Snapdragon. Si ces dernières ont eu du mal à convaincre les utilisateurs jusqu’à présent, la nouvelle génération de puces Snapdragon Plus, qui équipent les PC Copilot+, pourrait bien changer la donne. Il faudra attendre encore quelques semaines pour découvrir les premiers tests de ces machines d’un nouveau genre.

Les alliés d’Arm pour défier Intel et AMD

Pour s’imposer sur le marché des PC Windows, ARM n’est pas seul. L’architecture peut, en effet, compter sur plusieurs alliés de poids pour l’aider à défier Intel et AMD.

Le premier d’entre eux est sans doute Qualcomm, qui équipe déjà plusieurs ordinateurs portables avec ses puces Snapdragon. Lors du Computex 2024, Qualcomm a d’ailleurs annoncé sa nouvelle génération de puces, les Snapdragon Plus, qui promettent des performances et une autonomie impressionnantes par rapport aux modèles actuels Intel et AMD. Qualcomm a d’ailleurs expliqué ne pas s’intéresser qu’aux ultrabooks.

Source : Arm

Mais Qualcomm n’est pas le seul allié d’ARM : MediaTek, un autre fabricant de puces pour smartphones, a également annoncé son intention de se lancer sur le marché des PC avec des puces ARM. Et cerise sur le gâteau, MediaTek pourrait bien s’associer à Nvidia, le géant des cartes graphiques, pour proposer des puces encore plus performantes.

Enfin, il ne faut pas oublier que ARM pourrait aussi compter sur Nvidia. Ce dernier commercialise déjà des puces Tegra, pour les voitures, mais aussi sur la Nintendo Switch.

Lors d’une interview avec Bloomberg, Jensen Huang et Michael Dell, dirigeants respectifs de NVIDIA et de Dell, ont suggéré l’arrivée, dès l’année prochaine, d’un SoC destiné aux PC Windows signé Nvidia. Et notre petit doigt nous dit que Nvidia pourrait bien utiliser une des dernières nouveautés d’Arm avec l’architecture Cortex-X5 dite BlackHawk.

Intel et AMD ne vont pas lâcher si facilement ce marché si juteux. AMD a déjà dépassé Qualcomm concernant la puissance du NPU. Mais sur l’autonomie… c’est une autre affaire.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.