Les expéditions de smartphones seraient en recul en 2022

 

Selon les prévisions d'IDC, les expéditions de smartphones seraient en recul de 3,5 % pour l'ensemble de l'année 2022. Une baisse du marché des téléphones qui ne devrait pas durer.

Ports USB-C ok
Deux piles de smartphones avec des ports USB-C // Source : Robin Wycke – Frandroid

Alors que la première moitié de l’année s’est (déjà) écoulée, il est l’heure de faire le bilan sur le marché des smartphones. Selon un rapport de l’International Data Corporation (IDC), « les expéditions de smartphones diminueront de 3,5 % pour atteindre 1,31 milliard d’unités en 2022 ». La précédente projection d’IDC était une croissance de 1,6 % sur l’année. Cependant, si ce marché vient de vivre trois trimestres de baisse consécutifs, cela pourrait n’être que de courte durée ; IDC s’attend à un rebond des expéditions.

Un contexte difficile pour les smartphones

IDC pointe directement du doigt le contexte : « affaiblissement de la demande, inflation, tensions géopolitiques persistantes et contraintes continues de la chaîne d’approvisionnement ». Mais l’entreprise spécialisée dans l’étude de marché va plus loin ; c’est l’impact des blocages en Chine qui est le plus important, d’autant plus qu’ils n’ont pas encore de fin prévue. Le confinement en Chine a forcé les sous-traitants, notamment ceux d’Apple, à arrêter leurs lignes de production. Des blocages qui mettraient en péril la sortie (à l’heure) de l’iPhone 14, ce qui avait été confirmé par Foxconn, sous-traitant historique de la marque à la pomme.

D’ailleurs, plusieurs fabricants ont réduit le nombre de leurs commandes cette année, Apple et Samsung en tête de gondole, bien que ce premier contrôle mieux sa chaîne d’approvisionnement. IDC prévoit donc que « le marché se redresse en 2023 avec une croissance de 5 % ». Une pénurie qui devrait bientôt prendre fin puisque l’étude indique que « les problèmes actuels d’approvisionnement en semi-conducteurs s’atténueront au cours du second semestre 2022 ».

Une baisse des expéditions qui diffère selon les régions

IDC précise que « la plus forte baisse en 2022 est attendue en Europe centrale et orientale […] avec des expéditions en baisse de 22 % », alors qu’en Europe de l’Ouest, la régression ne devrait être que de 1 %. La Chine quant à elle, devrait voir le nombre de ses expéditions de 11,5 %, ce qui fait 38 millions de smartphones.

Cependant, le marché de l’Asie et du Pacifique (à l’exception du Japon et de la Chine) devrait connaître une croissance de 3 %. Ce qui explique la baisse globale, c’est le marché chinois puisque ce dernier représenterait 80 % de la baisse totale du volume des expéditions de smartphones en 2022.

La 5G arrive en force

Enfin, IDC aborde les smartphones 5G, en prévoyant une croissance de plus de 25 % en 2022 et ils devraient « représenter 53 % des nouvelles livraisons avec près de 700 millions d’appareils ». Le tout pour un prix de vente moyen de 60 dollars, soit un peu plus de 568 euros ; les smartphones milieu de gamme sont les modèles 5G qui se vendraient le plus cette année. Ce qui est normal puisque le marché de l’entrée de gamme ne propose pas beaucoup de puces 5G, mis à part le Oppo A54 ou le Xiaomi Mi 11 Lite par exemple, tous deux proposés à moins de 300 euros.

L’étude prévoit une part de marché de 78 % pour les smartphones 5G en 2026 avec une baisse du prix de ces modèles, tout comme une baisse du tarif des smartphones 4G. Les prix de vente moyens augmentent à court terme « en raison des pénuries et de la hausse des coûts des composants et de la logistique ».


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles