Comment Apple compte utiliser l’IA tout en respectant notre vie privée : voici Private Cloud Compute

 

Lors de la WWDC 2024, Apple a annoncé sa stratégie en matière d'intelligence artificielle : Apple Intelligence. Au-delà des performances et des fonctionnalités, la marque à la pomme a mis l'accent sur un point essentiel : la sécurité de nos données privées.

Apple a enfin levé le voile sur sa stratégie IA lors de la WWDC 2024, avec l’annonce de macOS Sequoia, iOS 18 et iPadOS 18. Cela se nomme Apple Intelligence.

Le contexte personnel est central dans Apple Intelligence. Le système peut récupérer les données les plus importantes vous concernant et peut ainsi vous connaître. Apple Intelligence peut vous aider en comprenant qui est votre fille, ce qu’elle doit faire, les bouchons à prévoir pour la rejoindre, etc. Tout cela implique la manipulation de nombreuses données personnelles.

Voici les puces qui peuvent faire de l’IA en local

C’est pourquoi Craig Federighi, le vice-président d’Apple en charge de la conception logicielle, a insisté sur le respect de la vie privée dans Apple Intelligence. Les traitements sont réalisés en local, pour que les données personnelles ne soient pas collectées. Elles restent en local et ne vont pas sur un serveur. Mais il y a des modèles qui ne peuvent pas tenir sur un iPhone. C’est pourquoi Apple a créé Private Cloud Compute.

Private Cloud Compute : la solution d’Apple pour une IA éthique et respectueuse de la vie privée

Private Cloud Compute est une solution d’IA dans le cloud qui répond aux problèmes traditionnels de l’IA dans le cloud. Les serveurs sont maison et reposent sur des puces maison. Le logiciel est écrit en Swift.

Quand on demande quelque chose à Apple Intelligence, l’appareil juge s’il a besoin du cloud privé d’Apple et envoie alors une requête. Mais les données ne sont pas stockées sur les serveurs et elles ne sont utilisées que pour le cas demandé. Comme l’a expliqué Craig Federighi : « Il y a des moments où vous avez besoin de modèles plus importants… les serveurs peuvent aider avec cela. »

Apple a mis en place des sécurités pour cette IA dans le cloud. Private Cloud Compute chiffre le cloud sur votre téléphone et ne fonctionne pas si le logiciel ne peut pas être inspecté. Comme l’a précisé Craig Federighi : « Private Cloud Compute chiffre graphiquement le cloud sur votre téléphone et ne s’exécutera pas à moins que le logiciel puisse être inspecté. »

Bien sûr, plus vous ajoutez de couches et plus vous envoyez de données sur des serveurs, plus vous créez de potentiels problèmes. Mais Apple semble prendre cela très au sérieux.

Apple réaffirme donc son engagement en faveur de la protection de nos données privées, cependant ils font un pas vers le traitement de davantage de données privées. Ils n’avaient pas le choix avec l’IA.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !