Des aires d’autoroutes « réservées » aux voitures électriques ? Oui, mais non

 

L'opérateur néerlandais de bornes de recharge Fastned va ouvrir deux nouvelles stations d'autoroute en Belgique. Leur particularité ? Elles seront uniquement réservées aux voitures électriques. Les voitures thermiques ne sont pas les bienvenues. Leur inauguration est prévue pour l'année prochaine.

Les détracteurs de la voiture électrique auront de moins en moins d’arguments au fil des années. Celui du recyclage a déjà été balayé de la main par Mercedes et Redwood Materials, tandis que celui de la recharge le sera aussi bientôt. Car ceux qui affirment qu’il est plus facile de faire le plein plutôt que de se brancher car on trouve des stations-service partout auront bientôt tort.

Deux nouvelles aires

Aujourd’hui, de nombreuses aires d’autoroute sont équipées de bornes de recharge rapide. Et cela devrait continuer à s’accélérer, alors que le gouvernement français a promis qu’elles seraient toutes équipées avant la fin du semestre. S’il y a encore du chemin a parcourir, le nombre de prises est effectivement en constante amélioration au fil des mois, grâce à l’arrivée de nouveaux acteurs. On pense notamment à Fastned, qui s’est récemment implanté sur les autoroutes du Nord et de l’Est de la France.

Mais l’entreprise néerlandaise veut aller encore plus loin au cours des prochaines années. Ainsi, elle vient tout juste d’annoncer dans un communiqué avoir remporté un appel d’offres pour installer deux nouvelles aires, en Belgique cette fois-ci. Celles-ci seront implantées de part et d’autre de l’autoroute E7, près de la ville de Gand où est notamment assemblé le Volvo C40 Recharge.

C’est plus précisément dans la commune de Gentbrugge que vont être inaugurées ces deux stations, qui possèdent une petite particularité. En effet, elles seront uniquement réservées aux voitures électriques, puisqu’aucune pompe à essence ne sera implantée sur ces dernières. Ce qui peut sembler surprenant, alors que la plupart des stations de recharge sont installées dans des stations-service, comme c’est généralement le cas pour Ionity ou encore TotalEnergies.

Cependant, même s’il ne sera pas possible de faire son plein d’essence, ces deux aires d’autoroute seront aménagées pour offrir un confort optimal aux usagers. Ces aires ne seront donc pas interdites aux voitures thermiques comme nous l’a confirmé Fastned France joint par téléphone dans la matinée. Fastned annonce qu’elles seront équipées de toilettes tandis qu’il sera possible d’acheter du café ainsi que des sandwichs pour se restaurer pendant que la voiture est branchée.

Une puissance record

Cela ne devrait pas durer très longtemps, puisque les deux aires seront dotées de 12 points de recharge chacune, délivrant une puissance atteignant les 400 kW. Un record européen égalé par Circontrol. La Belgique devient ainsi le 2ème pays équipé de ces bornes Fastned après les Pays-Bas. En France, il faut se contenter de 360 kW, offerts chez Lidl et Kallista Energy, alors que le constructeur chinois Nio planche sur des bornes de 500 kW.

Ces stations pourront être utilisées par les voitures bien sûr, mais également par les camions et elles seront équipées de panneaux photovoltaïques. En revanche, l’opérateur ne précise pas pour l’instant si ces bornes seront équipées de la fonction Autocharge. Également connue sous le nom de Plug & Charge, celle-ci permet de démarrer la recharge d’un véhicule électrique sans avoir à s’identifier à l’aide d’un badge. Ionity propose déjà cette technologie, de même que BMW ou encore Cupra et Tesla.

Les tarifs devraient être les mêmes que ceux déjà pratiqués dans les 19 autres stations déjà opérationnelles en Belgique, avec un kWh facturé 0,69 euro. En France, il faut actuellement compter 0,59 euro du kWh. Un tarif bien plus élevé que chez Lidl, qui fait payer seulement 25 à 40 centimes du kWh. Cependant, cela reste toujours moins cher que chez Ionity, où le kWh coûte 0,79 euro avec une puissance limitée à 350 kW. Pour mémoire, les bornes Fastned françaises délivrent jusqu’à 300 kW.

L’inauguration des deux nouvelles stations de Gentbrugge est prévue pour 2024, tandis que l’entreprise prévoit d’installer 24 emplacements supplémentaires chez nos voisins au cours des prochaines années.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).