Ces nouveaux crash-tests prouvent que les SUV électriques sont gage de sécurité

 

L'organisme indépendant en charge des crash-tests EuroNCAP tort le cou aux préjugés et prouve que voitures électriques ne sont pas plus dangereuses pour le conducteur et les passagers en raison de leur poids plus élevé.

Si le prix et l’autonomie sont souvent scrutés lors de l’achat d’une voiture électrique, les automobilistes font généralement moins attention à la sécurité. Pourtant, ce critère est facilement vérifiable grâce aux crash-tests réalisés par l’organisme indépendant EuroNCAP. Ce dernier passe en effet au crible quasiment toutes les nouvelles autos lancées sur le marché.

Le poids n’est pas forcément l’ennemi

Elles y passent toutes, qu’elles soient thermiques ou électriques, afin de vérifier qu’elles offrent un niveau de sécurité satisfaisant pour les conducteurs, les passagers et les autres usagers de la route. Ce qui peut permettre de s’orienter vers un modèle plutôt qu’un autre, alors qu’il peut parfois y avoir de très bonnes surprises. C’est par exemple le cas avec les voitures chinoises, qui n’ont absolument rien à envier aux autos européennes de constructeurs traditionnels.

On entend souvent dire que les voitures sont de plus en plus lourdes, notamment en raison de leur motorisation électrique. D’autant plus que les SUV sont de plus en plus nombreux sur le marché, affichant un poids plus élevé que les berlines. Ces autos sont accusées d’être plus dangereuses que les autres, à tel point que certains voudraient les bannir des rues, comme la mairie de Paris. Mais tout cela, est-ce vraiment fondé ?

Et bien pas vraiment selon EuroNCAP, qui explique dans un communiqué avoir testé onze nouvelles voitures électriques, dont huit affichent un poids situé au-dessus des deux tonnes. Et contrairement à ce que nous pourrions penser, elles affichent quasiment toutes un très bon niveau de protection pour les usagers vulnérables sur la route, comme les piétons ou les cyclistes.

C’est par exemple le cas du Mercedes EQE SUV, un énorme mastodonte électrique qui pèse environ 2,6 tonnes. Et bien contre toute attente, il affiche un score de 80 % pour la protection des usagers de la route. Ce qui lui vaut la note maximale de cinq étoiles, alors qu’il atteint les 87 % pour la protection des occupants adultes.

Quelques déceptions

Il se laisse cependant devancer par le nouveau BYD Seal U, qui atteint les 83 % pour la protection des usagers vulnérables. Le SUV électrique basé sur la berline Seal affiche même 90 % pour la protection des occupants adultes et 86 % pour les enfants. Il dépasse ainsi son petit frère, le BYD Tang avec 80 % de protection des piétons et autres cyclistes.

Il est suivi par un autre véhicule très massif, puisqu’il s’agit du nouveau Kia EV9. Le gros SUV sept places, qui joue le rôle de vaisseau-amiral de la marque coréenne, affiche un poids d’environ 2,5 tonnes sur la balance, en raison notamment de sa grosse batterie de 99,8 kWh dans sa version la plus performante. Et bien celui-ci affiche un excellent score de 83 % pour les usagers vulnérables.

On trouve aussi les résultats des Volkswagen ID.7 (5 étoiles), Smart #3 (5 étoiles) ainsi que la BMW i5 (5 étoiles également).

On salue également la performance du Xpeng G9  avec une note de 78 % pour la protection des usagers vulnérables et un score maximal de cinq étoiles. Cependant, on note quelques déceptions lors de cette nouvelle salve de tests. C’est notamment le cas du Hyundai Kona, avec seulement quatre étoiles et 64 % en protection des piétons.

Même chose pour  le VinFast VF8, qui n’arrive pas à atteindre les cinq étoiles non plus, en raison notamment du manque de robustesse du système de retenue selon EuroNCAP.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.