Pourquoi il est dangereux d’utiliser des antennes Starlink en Ukraine

 

Elon Musk, PDG de SpaceX, a envoyé cette semaine en Ukraine un camion rempli d'antennes Starlink qui peuvent être utilisées pour se connecter à Internet par satellite. L'Ukraine craint que les Ukrainiens ne perdent leur accès à Internet si la Russie poursuit ses attaques contre les infrastructures de communication. Cependant, il peut être dangereux d'utiliser SpaceX comme le souligne un expert des télécommunications.

SpaceX – 3
Antenne Starlink // Source : SpaceX

Suite à la demande du responsable ukrainien en charge du secteur numérique, les équipes de SpaceX ont activé Starlink au-dessus de l’Ukraine, tandis qu’Elon Musk a promis d’envoyer des terminaux d’accès.

L’objectif ici est de fournir un accès à Internet aux Ukrainiens en cas de coupures des réseaux de télécommunications. L’accès Internet dans toute l’Ukraine a été affecté par l’invasion, le principal fournisseur d’accès Internet du pays n’arrive pas à assurer un service continu depuis quelques jours.

274348080_10223558853032684_7763678759843720971_n

En plus de l’ouverture du service, SpaceX a fait livrer plusieurs antennes afin de se connecter au réseau Starlink.

Updating software to reduce peak power consumption, so Starlink can be powered from car cigarette lighter.

Mobile roaming enabled, so phased array antenna can maintain signal while on moving vehicle.

— Elon Musk (@elonmusk) March 3, 2022

Elon Musk a également annoncé qu’une mise à jour des antennes a permis de réduire leur consommation afin de pouvoir les utiliser sur l’allume-cigare (12 ou 24 V) d’une voiture.

Finalement, Elon Musk met en garde contre le danger d’utiliser des antennes Starlink en Ukraine

Peu de temps après les premières livraisons, Nicholas Weaver, chercheur en sécurité à l’Université de Californie à Berkeley, a expliqué à CNN Business que la Russie pourrait utiliser les signaux pour localiser les cibles ennemies.

La Russie a déjà pu traiter les signaux émis par les antennes pendant la guerre en Syrie en 2018 et lors de l’invasion de la Crimée en 2014. En Syrie, l’armée de Vladimir Poutine a découvert un moyen de brouiller les systèmes GPS des drones militaires opérant dans la Ghouta. L’interférence a empêché les drones américains d’effectuer des tâches de reconnaissance.

L’équipement utilisé par la Russie est très sophistiqué et efficace contre les signaux chiffrés et les récepteurs anti-brouillage. En 2019, il a été découvert que la Russie avait modifié les signaux GPS sur son territoire afin de protéger Vladimir Poutine d’une attaque.

Le problème avec les antennes Starlink est qu’elles émettent des signaux uniques qui peuvent être recherchés et éventuellement localisés. Le chercheur américain a également noté que Starlink est encore une toute nouvelle technologie, elle n’a donc pas nécessairement été testée dans des zones de guerre pour identifier et évaluer ses risques.

Important warning: Starlink is the only non-Russian communications system still working in some parts of Ukraine, so probability of being targeted is high. Please use with caution.

— Elon Musk (@elonmusk) March 3, 2022

Elon Musk n’a pas tardé à en parler sur Twitter, et a tweeté : « Avertissement important : Starlink est le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans certaines parties de l’Ukraine, donc la probablité d’être ciblé est élevée. Veuillez l’utiliser avec prudence. ».

Il a ensuite conseillé aux utilisateurs ukrainiens de « n’actiiver Starlink qu’en cas de besoin et de placer l’antenne aussi loin que possible des personnes » et de « placer un camouflage léger sur l’antenne pour éviter la détection visuelle ».

Le rêve de pouvoir accéder à Internet, où que vous soyez, pourrait devenir une réalité plus tôt que vous ne le pensez. L’offre internet par satellite Starlink est disponible en France. Mais comment fonctionne cet…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles