Par le biais de sa gamme Galaxy A, Samsung propose désormais des smartphones sur toutes les tranches de prix pour répondre, autant que faire se peut, à tous les besoins. On retrouve parmi cette liste le Samsung Galaxy A20e, le smartphone compact de la famille actuellement vendu 10 euros de moins qu’un Xiaomi Redmi Note 7. Cette énième solution coréenne a-t-elle suffisamment d’arguments pour faire de l’ombre au maître incontesté du rapport qualité/prix ? À l’aide de notre comparatif détaillé, découvrez lequel des deux est le meilleur smartphone.

Tout le monde le sait, Xiaomi est un champion pour proposer des produits de qualité à petit prix. Cette pratique agressive de pénétration du marché a évidemment porté ses fruits, mais le géant coréen — aka le leader mondial — ne pouvait pas rester planté là sans rien faire pendant que son concurrent chinois lui grappille gentiment des parts de marché. La solution a été simple pour Samsung : améliorer le rapport qualité/prix de ses appareils d’entrée/milieu de gamme avec le renouveau de la gamme Galaxy A.

Depuis, de nombreuses références (allant de 149 euros à 689 euros) sont apparues sur le marché, dont le Samsung Galaxy A20e qui se positionne aujourd’hui à 10 euros près sur le même segment tarifaire que le célèbre Xiaomi Redmi Note 7.

Une question se pose alors : quel est le meilleur smartphone entre un Samsung Galaxy A20e et un Xiaomi Redmi Note 7 ? Design, performances, photo, autonomie… Découvrez notre comparatif détaillé opposant les deux smartphones !

Fiches techniques

Modèle Samsung Galaxy A20e Xiaomi Redmi Note 7
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0
Interface constructeur Samsung One UI N/C
Taille d'écran 5.8 pouces 6.3 pouces
Définition 1560 x 720 pixels 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 296 ppp 409 ppp
Technologie LCD LCD
SoC Exynos 7884 Snapdragon 660
Puce Graphique (GPU) N/C Qualcomm Adreno 512
Mémoire vive (RAM) 3 Go 3 Go
Mémoire interne (flash) 32 Go 32 Go, 64 Go, 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 13 Mpx
Capteur 2 : 5 Mpx
Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 5 Mpx
Appareil photo (frontal) 8 Mpx 13 Mpx
Enregistrement vidéo 1080p 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 4 (n) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7)
NFC Oui Non
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 3000 mAh 4000 mAh
Dimensions 69.7 x 147.4 x 8.4mm 75.2 x 159.2 x 8.1mm
Poids 141 grammes 186 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Bleu, Orange Noir, Bleu, Rouge
Prix 148€ 169€
Fiche produit | Test Fiche produit | Test

Design : l’illusion du premium

De prime abord, le Samsung Galaxy A20e ressemble aux autres membres de sa famille (Galaxy A10A40A50 et A70), notamment avec son encoche discrète en forme de goutte d’eau d’une part et son écran borderless d’autre part. Les sacrifices interviennent néanmoins sur le choix des matériaux, confirmant que nous avons bien un smartphone du bas du panier dans les mains. Le dos en plastique n’arrive pas réellement à convaincre, en raison des poussières et traces de doigts qui se feront une joie de s’agripper dessus. De l’autre côté, les bordures autour de l’écran, ainsi que le menton, sont plutôt épaisses — en tout cas assez pour se faire remarquer.

Le principal atout de cette version « Essential » vient surtout de son gabarit. Avec des mensurations ne dépassant pas les 69,7 x 147,4 x 8,4 mm, il est parfaitement adapté pour les petites mains.

Contrairement à son opposant, le Xiaomi Redmi Note 7 n’est pas une « simple » copie des autres smartphones de sa gamme. Ce dernier apporte une belle évolution au niveau esthétique pour donner clairement l’impression d’avoir un smartphone quasi premium dans la poche. L’encoche est discrète grâce à sa forme en gouttelette et ses bordures — y compris celle du bas — sont d’ailleurs moins imposantes que sur le Galaxy A20e. Au dos, le smartphone chinois dit, quant à lui, au revoir au plastique pour s’équiper d’une belle surface en verre protégé par du Gorilla Glass, le tout avec de beaux reflets nuancés du plus clair au plus foncé.

Avec sa taille de 15,9 cm de long, le Redmi Note 7 ne convient en revanche pas aux plus petites mains, sauf si vous êtes un expert de la gymnastique avec votre pouce pour atteindre le sommet de l’écran.

Pour des smartphones de cette tranche tarifaire, on ne s’attend évidemment pas à un design révolutionnaire, mais qu’il fasse au moins l’illusion qu’on en a plus que pour notre argent. Le Xiaomi Redmi Note 7 réussi parfaitement ce tour de magie, ce qui n’est absolument pas le cas du Samsung Galaxy A20e, lui qui fait malheureusement bien trop « cheap » en main pour espérer rivaliser dans cette catégorie.

Écran : AMOLED, où es-tu ?

Si on retrouve la technologie Super AMOLED sur les smartphones de la gamme à plus de 200 euros, le Samsung Galaxy A20e n’a par contre pas cette chance. Proposé à 189 euros, il doit se contenter d’une dalle IPS LCD de 5,8 pouces affichant une définition HD+ de 1560 x 720 pixels. Tout comme son petit-frère le Galaxy A10, la température des couleurs, montant ici jusqu’à 9566 K, donne un résultat bien trop froid (la moyenne étant autour de 7500 K), ce qui donne en mélange confus entre le blanc et le bleu d’ailleurs pas très agréable pour les yeux. Le pire ? Ce n’est même pas réglable depuis les paramètres du téléphone alors que One UI donne pourtant l’accès à cette option sur d’autres téléphones… Bref, heureusement que la luminosité maximale est à la hauteur pour consulter le smartphone en plein soleil, sinon cela aurait été un échec total.

En ce qui concerne le Redmi Note 7, le constructeur chinois prouve quant à lui qu’on peut obtenir un résultat convaincant avec une technologie similaire. Son écran IPS LCD de 6,3 pouces avec une définition Full HD+ de 2340 x 1080 pixels est pour le coup de très bonne facture. Il est contrasté, avec des couleurs justes, des angles de visions corrects et une forte luminosité qui lui permet d’être consulté en plein soleil. Tout ce qu’on demande à un smartphone de cette tranche tarifaire en somme. Et si cela ne convient pas à vos attentes, vous serez heureux d’apprendre qu’un petit tour dans les paramètres du téléphone permet de régler tout cela à votre guise.

La technologie LCD n’est pas mauvaise en soi, mais Samsung ne sait définitivement pas l’utiliser correctement sur ses appareils les plus modestes et c’est bien dommage. Le champion des écrans se voit alors prendre une belle claque face à la dalle bien équilibrée du Xiaomi Redmi Note 7. Un comble.

Logiciel : heureusement que One UI est là pour sauver les meubles

Si le Samsung Galaxy A20e est un peu décevant jusque-là, il nous fait en revanche le plaisir de tourner nativement sous Android 9,0 Pie avec One UI. C’est simple, depuis le déploiement de sa nouvelle interface, le constructeur coréen s’efforce de l’installer sur tous ses smartphones de 2019, dont ses appareils les plus modestes. Pas de crainte à avoir : c’est tout aussi fluide, moderne, ergonomique et agréable à utiliser que sur un S10. On regrette simplement que la personnalisation soit restreinte, notamment par rapport aux habituels paramètres d’affichage qui sont ici aux abonnés absents. Bref, cette refonte devient aujourd’hui un argument majeur pour Samsung, surtout quand la plupart des interfaces du marché n’ont pas vraiment évolué depuis 2-3 ans.

MIUI est d’ailleurs le parfait exemple d’une interface qui n’a pas subi de réels changements depuis quelques années maintenant, outre que par les nouveautés apportées par les moutures annuelles de Google — notamment la navigation par gestes plus récemment. Comme son opposant, le Xiaomi Redmi Note 7 tourne sous Android 9,0 Pie, mais avec une philosophie bien différente, souvent assimilée à iOS. Certains affirment donc un éloignement d’Android à cause de l’absence du tiroir d’applications, mais cette interface se veut pourtant hautement personnalisable (affichage des notifications, modification des boutons de navigation, thème sombre, etc.). Alors oui, elle représente une bonne transition pour les (anciens) possesseurs d’iPhone, mais l’adaptation est plutôt rapide, même pour un habitué d’Android. Les aficionados seront par ailleurs bientôt comblés. Le constructeur chinois annonce travailler sur l’implémentation du fameux tiroir pour sa prochaine mise à jour majeure.

On le dit, on le répète : One UI est un plaisir à utiliser au quotidien. Tous les constructeurs devraient d’ailleurs prendre exemple sur Samsung. MIUI n’est pas une mauvaise interface et on sait que des efforts vont être bientôt faits pour améliorer l’expérience, mais elle n’arrive pour le moment pas à la cheville de la nouvelle interface de Samsung, même avec quelques oublis de la part du géant coréen.

Performances : le rapport performances/prix imbattable de Xiaomi

Encore une fois, ce n’est pas dans cette catégorie que le smartphone coréen va briller. En embarquant la même puce Exynos 7884 que le Galaxy A10 vendu 30 à 40 euros de moins, le Samsung Galaxy A20e ne compte décidément pas faire de l’ombre à la concurrence et se tire d’ores et déjà une balle dans le pied face à l’excellent rapport performances/prix du Xiaomi Redmi Note 7. Lors de notre versus Galaxy A10 vs Redmi 7, cette configuration était déjà dépassée par un Snapdragon 632, donc imaginez le résultat face à un Snapdragon 660… On ne va pas lui reprocher de ne pas faire tourner des jeux 3D pour ce prix, mais ce A20e arrive même à montrer des signes de ralentissement seulement en se baladant sur l’interface, notamment en mode multifenêtre.

Avec le Redmi Note 7, vous êtes en revanche assurés d’obtenir une expérience toujours fluide au quotidien, avec même la possibilité de faire tourner quelques jeux gourmands. Pour Arena of Valor et PUBG par exemple, le smartphone est bien au-dessus des 30 fps, même avec les graphismes au maximum. Une belle prouesse.

  Samsung Galaxy A20e Xiaomi Redmi Note 7
SoC Exynos 7884 Snapdragon 660
AnTuTu 7.x 94 228 144 013

En voyant les chiffres du tableau, force est de constater que c’est le jour et la nuit entre les deux smartphones. Si l’on n’attendait pas du A20e qu’il soit ultra-performant, on aurait au moins apprécié qu’il monte en gamme par rapport à son petit-frère.

Photo : mais que fait Samsung ?

On peut enfin penser que Samsung a fait des efforts comparés à son Galaxy A10 pour la partie photo. Ce dernier ajoute en effet un second capteur de 5 mégapixels dédié au très grand-angle en complément du capteur 13 mégapixels de base. Résultat ? C’est loin d’être au niveau de la concurrence, où même son cadet fait mieux. Ce dernier arrivait toujours à faire les bons compromis pour capturer un cliché exploitable, même dans des conditions difficiles (de nuit, en intérieur, en contre-jour, sur une cible en mouvement, etc.), mais ce n’est malheureusement pas le cas du Samsung Galaxy A20e. De jour, les photos manquent de détails, avec des effets de texture beaucoup trop lissés. De nuit, le bruit s’invite un peu trop avec des couleurs de plus en plus fades. De plus, son capteur grand-angle n’est pas du tout convaincant, faute à des distorsions bien trop flagrantes.

Le Redmi Note 7 se vante quant à lui d’intégrer un double capteur 48 + 5 mégapixels. Il est toutefois important de préciser que Xiaomi a choisi le capteur Samsung GM1 et non le Sony IMX586, lui aussi de 48 mégapixels et utilisé par le Xiaomi Mi 9, le flagship de 2019. Cela étant dit, cette configuration offre tout de même des résultats exemplaires, que peu de smartphones arrivent d’ailleurs à atteindre sur cette gamme de prix — tout le contraire du Galaxy A20e donc. De jour, le résultat est très bon lorsque les bonnes conditions sont réunies, avec une bonne gestion de la dynamique et des couleurs proches de la réalité. Comme son opposant, la situation devient également plus délicate en basse lumière et son mode « nuit » n’y change rien non plus, notamment avec des couleurs qui deviennent de plus en plus fades et un bruit numérique qui n’arrange pas vraiment les choses, mais le résultat final reste tout de même plus exploitable que du côté de chez Samsung.

Quand on voit ce que fournit la concurrence en termes d’expérience photo, on se dit que le Galaxy A20e n’est tout simplement pas au niveau. Le Xiaomi Remdi Note 7 arrive quant à lui à proposer une solution efficace et convaincante sur cette gamme de prix, même si le résultat n’a rien d’extraordinaire non plus.

Batterie : xiAomi avec un grand A

À ce niveau du versus, plus rien ne surprend. La gamme Galaxy A, réputée pour sa grande autonomie, ne peut définitivement pas compter le Galaxy A20e parmi ses bons élèves. Grâce à une fiche technique peu gourmande, sa petite batterie de 3 000 mAh lui permet tout juste d’être dans la moyenne pour tenir une journée entière, voire un peu plus si votre consommation est très (très) modérée. Il se recharge par ailleurs avec son chargeur de 15 W via son port USB-C ce qui fait qu’une charge complète dure environ 1h40. Rien d’exceptionnel encore une fois.

Le Redmi Note 7 fait quant à lui honneur à sa lignée en intégrant la même capacité de batterie que ses prédécesseurs : 4,000 mAh. Le résultat est encore au rendez-vous malgré un Snapdragon 660 plus énergivore qu’un 636. Il est capable de tenir facilement deux jours avec une utilisation intensive, voire plus. Sa plus grosse batterie lui porte néanmoins préjudice pour la recharge. Comptez deux bonnes heures pour une recharge complète avec son chargeur de 10 W. Il faut néanmoins savoir que le smartphone chinois est compatible Quick Charge 4.0, juste dommage qu’un chargeur adapté ne soit pas fourni dans la boîte.

Sur notre protocole de test automatisé Viser, le Xiaomi Redmi Note 7 a tenu 12 heures 37 minutes alors que le Samsung Galaxy A20e a tenu 10 heures et 33 minutes, soit pratiquement deux heures de différence.

Conclusion : lequel est le meilleur smartphone ?

C’est simple, le Xiaomi Redmi Note 7 est meilleur dans tous les domaines. Son design propose d’excellentes finitions, son écran LCD est de très bonne facture, ses performances sont clairement au-dessus du lot, sa partie photo est clairement convaincante pour cette gamme de prix et son autonomie est plus que confortable. Les seules raisons qui pourraient faire envisager l’achat d’un Samsung Galaxy A20e seraient sa compacité et son excellente interface One UI, mais on doit tout de même poser notre veto.

Si vous voulez absolument un smartphone estampillé Samsung, mieux vaut économiser et dépenser une cinquantaine d’euros supplémentaires pour le Galaxy A40. Le petit gabarit tant apprécié est similaire, mais il propose pour le coup une réelle montée en gamme.

Si après ce comparatif, vous hésitez toujours, allez donc jeter un coup d’œil à nos tests complets :

Prix et disponibilité

Depuis son lancement, le Samsung Galaxy A20e est disponible dans sa version 32 Go à 189 euros.

Concernant le Xiaomi Redmi Note 7, il est commercialisé à 199 euros pour la version 32 Goà 229 euros pour la version 64 Go et à 259 pour la version 128 Go.