Niantic explique les raisons qui l’ont poussé à bannir le radar Pokévision, a priori dangereux pour la stabilisation de Pokémon GO.

carte-pour-trouver-pokemon-pokevision-iphone-1

Lancé peu de temps après la sortie du phénomène Pokémon GO, le radar Pokévision avait rapidement été banni par Niantic Labs. Le studio s’explique.

Un service très plébiscité

Très pratique, Pokévision permettait aux joueurs de connaître l’emplacement exact d’un Pokémon. Cela évitait de chercher trop longtemps un Pokémon en particulier, de quoi ravir les dresseurs de ces monstres de poches. Pokévision se présentait sous forme d’une carte, consultable sur le Web, indiquant précisément la localisation des créatures qui nous entourent. Autant dire que l’outil a trouvé très rapidement son public, mais il a aussi vite était banni par les créateurs de Pokémon GO.

À lire sur FrAndroid : Comment jouer à Pokémon Go sur un smartphone rooté ? – Tutoriel

Une histoire de serveur

Niantic a pris la décision d’arrêter ce service pourtant très prisé par la communauté des dresseurs de Pokémon GO. Mais ce choix n’a pas été très facile. C’est Mike Quigley, directeur marketing de Pokémon Go, qui s’est confié au site EuroGamer. Le problème, c’est que Pokévision était néfaste pour l’application Pokémon, et notamment en ce qui concerne la gestion des serveurs.

Pokemon Go était très gourmand côté serveurs. […] Vous devez faire en sorte que les joueurs soient heureux, mais vous devez aussi maintenir le jeu accessible. […] la décision fut difficile, mais juste.

Le découragement des joueurs

Malheureusement, force est de constater que ce bannissement a entraîné une baisse de motivation de la part des utilisateurs. Pokémon GO a perdu quelques joueurs avec le retrait de ce service très apprécié de la communauté, même si nous n’irons pas jusqu’à dire que cet acte est la cause première de la baisse de trafic sur le jeu. Cette baisse correspond au cycle normal d’une application en free-to-play. Et même si le nombre d’utilisateurs a chuté, Pokémon GO n’en reste pas moins l’application et le jeu de tous les records sur le Play Store et l’App Store.

Peut-être que lorsque l’application sera bien stabilisée, Niantic nous offrira une mise à jour avec un service semblable de localisation des Pokémons.