Au détour du Play Store, il arrive parfois de tomber sur des perles comme celle-ci. Répondant au nom de Motorsport Manager, cette application est la promesse d’un petit jeu de gestion sportive sans trop de fioritures et qui compte donc ne pas s’adresser qu’aux fanas de Formule 1. Tour d’horizon.

motorsport

Motorsport Manager, développé par Christian West, a attiré notre œil par sa mise en ligne récente sur le Play Store. Un petit coup d’oeil aux commentaires permet de se rendre compte que le jeu est pour l’instant très bien accueilli et qu’il en récolte les fruits avec une note de 4,7/5. Une fois déboursé les deux euros nécessaires à l’acquisition de ce titre, on se plonge bien vite dans le monde de notre petite écurie presque familiale qu’on a hâte de faire devenir une machine à gagner des titres et du pognon comme Ferrari.

Nos petits pilotes Seiler et Frisbee n’ont pas l’air d’as du pilotage mais ils feront l’affaire en attendant de leur trouver des remplaçants. Les employés sont du même acabit et ne vont pas inventer un nouveau moteur révolutionnaire pour vos bagnoles. Sans compter que vos infrastructures sont basiques et qu’il y a du boulot avant d’avoir un site de conception digne de la NASA. C’est donc pour améliorer tous ses éléments que vous êtes là, ainsi que pour décrocher quelques victoires. Des victoires qui rapportent de l’argent et permettent d’améliorer les infrastructures, recruter, ouvrir votre école de pilotage…

motorsport-manager

Comme il s’agit d’un jeu pour smartphones, le développeur n’a pas misé sur une expérience de simulation mais sur quelque chose de bien plus arcade. Il y a effectivement beaucoup de choses à gérer, mais suffisamment peu pour qu’on prenne quand même du plaisir à jouer, et qu’on le fasse vite.

Mais la partie la plus intéressante de Motorsport Manager, c’est évidemment les courses. De manière basique, ici aussi, le jeu propose des configurations à définir soit même (mais conseillées) afin d’aborder chaque circuit de la meilleure des manière. La stratégie en course peut également être adaptée pour permettre à vos pilotes de se montrer agressifs ou conservateurs en fonction de l’usure des pneus, de la météo ou de leur position au classement. Et évidemment, c’est dans les stands que certains coup de maître vont se faire, là où miser sur des pneus pluie quand le temps se couvre peut vous mener au sommet… ou pas.

Si vous avez deux heures devant vous (temps pour remboursement d’achat sur le Play Store), et que vous aimez un minimum les sports mécaniques, on vous conseille en tout cas d’essayer Motorsport Manager.