Le Mobile World Congress referme ses portes et il est temps pour nous de tirer le bilan de cette édition 2018. Si vous n’avez pas pu suivre toute l’actualité, ne bougez pas, on vous résume le salon catalan en 7 événements.

Les Samsung Galaxy S9 et S9+

L’annonce du nouveau fleuron de Samsung au MWC 2018 était prévue depuis plusieurs semaines et a poussé certains concurrents à leurs jambes à leur cou et déserter le salon barcelonais. Sans surprise, le Samsung Galaxy S9 (voir notre prise en main) était donc la star du salon.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Cette nouvelle génération est pourtant plutôt paresseuse et se contente de raffiner une recette qui a déjà fait ses preuves il y a un an. Le Samsung Galaxy S9 est donc plus résistant que son prédécesseur, propose un écran encore meilleur et proche de la perfection, et son appareil photo devrait lui permettre de reprendre la première place des photophones.

Le succès de Android One et Android Go

Google ne présentait ni une nouvelle version d’Android ni de nouveaux appareils au salon barcelonais. Et pourtant, l’ombre de la firme a plané sur ses allées. Le MWC 2018 marquait les débuts d’Android Oreo (Go Edition), une version allégée pensée pour les smartphones premier prix, sur les appareils des partenaires de Google et on peut dire que la firme semble avoir convaincu.

On peut citer le Nokia 1 à 70 euros et ses coques Xpress-On interchangeables, mais aussi la nouvelle gamme Alcatel à 100 euros avec des écrans 18:9, et bien sûr la marque Wiko qui a dévoilé le Tommy 3.

Le programme Android One, qui permet de développer des smartphones avec l’interface de Google, renouvelle l’espoir de voir la fragmentation d’Android se réduire en 2018. Nokia était le grand partenaire de Google sur le salon où la marque a lancé pas moins de 3 smartphones certifiés Android One.

Le changement de design chez Sony

Cela faisait plusieurs années que l’on attendait un réveil de la part de Sony. Le fabricant a beaucoup de potentiel et commercialise notamment les meilleurs capteurs photo, mais ne parvenait pas jusque là à convaincre avec ses propres smartphones.

Avec le Xperia XZ2 et le Xperia XZ2 Compact, le fabricant a complètement retravaillé le design historique de ses fleurons et y intègre des technologies en vogue comme un écran 18:9, un haut-parleur stéréo et un système de vibration plutôt ambitieux.

Le retour en force de Nokia

En 2017, Nokia marquait son retour sur le marché de la téléphonie mobile. Si la première année du fabricant s’est bien déroulée, on ne peut pas dire que son premier fleuron, le Nokia 8 nous avait convaincus.

La marque revient au Mobile World Congress avec le Nokia 8 Sirocco, une version revue et corrigée en édition limitée qui n’a laissée indifférente, ni Maxime lors de sa prise en main, ni Ulrich.

Le Huawei Mate 10 Pro peut contrôler des voitures

La présence de Huawei sur le salon était plutôt anecdotique du côté des smartphones, le fabricant prépare une annonce pour la fin du mois de mars.

La marque a tout de même voulu marquer les esprits en misant sur l’intelligence artificielle, l’une des tendances de la téléphonie mobile depuis la fin de l’année 2017. Pour cela, Huawei n’a ni plus ni moins mis son Mate 10 Pro aux commandes d’une Porsche Panamera.

Les composants du futur

Le MWC est aussi l’occasion pour les sous-traitants de faire la démonstration de nouveaux composants, qui intégreront nos smartphones dans les mois à venir. Le fabricant chinois Doogee présentait par exemple un écran flexible OLED développé par Samsung Display qui équipera son futur smartphone pliable.

Toujours fier de ses capteurs photo, où il est leader du marché, Sony présentait au MWC un double module photo prévu pour faire des merveilles en basse lumière. Accrochez-vous, ce système serait capable de monter à 51 200 ISO en phots et 12 800 ISO en vidéo, rien que ça.

Il faudra être patient avant de retrouver ces technologies dans un produit grand public. De façon plus concrète, la marque Ulefone proposait son T2 Pro, un nouveau smartphone équipé d’un lecteur d’empreintes caché sous l’écran.

Un lecteur d’empreintes se cache sur cette photo.

Asus et Nokia pensent à votre portefeuille

Depuis quelques mois, la tendance est à l’augmentation du prix des smartphones. Au MWC, deux fabricants s’opposaient à cette tendance en annonçant des produits misant sur leurs rapports qualité/prix. Nokia a par exemple lancé son Nokia 7 Plus. Annoncé à 399 euros, il intègre un écran de 6 pouces 18:9, une batterie généreuse et une puce Snapdragon 660. Avec un Android pur, et le label Android One, ce smartphone semble le parfait héritier des Google Nexus.

Asus a également fait fort en présentant sa gamme Zenfone 5 (notre prise en main). C’est simple, pour nous l’Asus Zenfone 5Z est de loin le meilleur rapport qualité/prix du salon. Pour 599 euros, ce smartphone intègre une sélection des meilleurs composants du moment (Snapdragon 845, 6 Go de RAM, 64 Go de stockage) et arbore un design proche de l’iPhone X pour une fraction de son prix.

L’Asus Zenfone 5 propose un rapport qualité/prix remarquable