Google Pay pourrait évoluer pour proposer des achats en ligne dans l’application

Et pour l'Europe ?

 

L'application Google Pay devrait évoluer aux États-Unis en permettant aux consommateurs de réaliser des achats en ligne sans quitter l'application. Google chercherait à convaincre des commerçants pour participer à ce projet.

L'application Google Pay

Google Pay veut devenir une app tout-en-un.

Google Pay est une application qui permet d’utiliser son smartphone pour réaliser des paiements sans contact dans les magasins. Toutefois, les équipes chargées de ce service rêveraient apparemment de le faire évoluer en une sorte de plateforme e-commerce sur lequel les utilisateurs pourront réaliser des achats en ligne auprès des commerçants, souscrire un service ou commander à manger.

En effet, selon deux sources anonymes en interne interrogées par The Information, Google voudrait faire de Google Pay un portail où les consommateurs pourraient acheter directement auprès de tel ou tel commerçant, sans avoir à quitter l’application. Via cette refonte, certains vendeurs pourraient notamment faire apparaître des boutons portant le nom de leur marque afin d’inciter l’utilisateur à acheter chez eux.

Une application tout-en-un

On apprend ainsi que des employés de Google tenteraient de convaincre, aux États-Unis, des chaînes de restaurant, des firmes de livraison, des stations-service et même des dépanneurs à participer à ce programme. On ignore cependant combien de marchands ont accepté l’offre du géant du web.

Ce modèle d’application tout-en-un a déjà été expérimenté par Google, notamment en Inde avec Tez. Ce service est incorporé à Google Pay et permet justement de réaliser plusieurs types de transactions directement depuis l’app. En Asie, ce genre de plateforme est très populaire — à l’instar de WeChat en Chine — et la firme de Mountain View souhaiterait développer ce concept sur le marché américain traditionnellement moins perméable à ce modèle de consommation.

Google Pay

Google Pay

Les États-Unis d’abord, l’Europe ensuite ?

Or, avec la crise sanitaire que traversent divers pays — et surtout les États-Unis –, Google souhaiterait profiter de l’intérêt grandissant des utilisateurs pour les paiements sans interaction humaine. L’idée serait aussi d’accroître le taux d’adoption de Google Pay sur le marché américain.

Même si cette évolution semble très tournée vers le pays de l’Oncle Sam, on peut imaginer que le concept pourrait s’implanter, dans un deuxième temps, en Europe. Enfin, rappelons également que Google voudrait lui aussi lancer sa propre carte bancaire.

Alors que les initiatives se multiplient autour du paiement sans contact sur smartphone, grâce aux puces NFC, est-ce que cette fonctionnalité est vraiment utilisée au quotidien ? C’est ce que l’on cherchait à savoir dans…
Lire la suite

Les derniers articles