Vous êtes une majorité à ne pas utiliser votre smartphone pour payer

 

Alors que les initiatives se multiplient autour du paiement sans contact sur smartphone, grâce aux puces NFC, est-ce que cette fonctionnalité est vraiment utilisée au quotidien ? C'est ce que l'on cherchait à savoir dans notre sondage de la semaine.

Depuis quelques années les initiatives en matière de paiement sans contact se sont multipliées sur smartphone. Avec Apple Pay, Samsung Pay ou Google Pay, les consommateurs ont désormais le choix entre plusieurs solutions, quel que soit leur smartphone. Si le nombre de banques compatibles peut être limité, on notera par ailleurs que certaines banques françaises se sont alliées autour du système Paylib.

Sur le papier, il n’y a donc que peu de freins à l’adoption du paiement sans contact sur smartphones. Néanmoins, Apple semble avoir opéré une marche arrière ces derniers mois… en proposant une carte bancaire. Une stratégie qui devrait également être reprise par Samsung et par Google. De leur côté, les banques continuent bien évidemment à proposer des cartes physiques qui profitent elles aussi du paiement sans contact.

Le paiement sans contact sur smartphone a encore de la marge pour progresser

C’est dans cette optique que nous vous avons demandé si vous utilisiez régulièrement le paiement sans contact sur smartphone. Près de 6000 personnes ont répondu à cette question et, pour la plupart des répondants, il ne s’agit pas d’une pratique courante. En effet, 52,6 % des sondés indiquent ne jamais — ou quasiment jamais — utiliser cette fonctionnalité.

De nombreuses raisons peuvent expliquer cela : cette fonction ne plaît pas, n’est pas jugée encore assez efficace ou sûre ou, plus simplement, les banques des utilisateurs concernées ne sont pas compatibles.

Toutefois, on observe qu’une part non négligeable des personnes ayant répondu au sondage (23,3 %) utilise tous les jours le paiement sans contact sur smartphone. Vous êtes 18,4 % à payer avec votre téléphone au moins une fois par semaine, tandis que la périodicité passe à au moins une fois par mois pour 5,7 % des sondés.

NB. Article publié le 16 mai 2020 et mis à jour le 22 mai avec les réponses.

Les derniers articles