Epic Games vs Apple : le combat s’intensifie, la Commission européenne s’en mêle

 

Epic Games multiplie les poursuites judiciaires envers Apple pour abus de position dominante. Le développeur de Fortnite a cette fois-ci déposé plainte auprès de la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne.

Le feuilleton estival de l’année 2020 opposant Epic Games a Apple est loin d’être conclu. Pour récapituler brièvement la situation, le développeur du jeu Fortnite a tenté de contourner les fameux 30 % de commissions inhérentes à l’App Store. Une commission imposée lors de l’achat d’une application, ou d’achats in-apps. Le cas de Fortnite concernait cette seconde catégorie de transactions.

Apple a rapidement riposté en supprimant Fortnite de sa plateforme. Ni une, ni deux, Epic Games a rétorqué en l’attaquant en justice et en lançant une vaste campagne de communication face à laquelle la firme à la pomme n’a pas voulu flancher. Et depuis, c’est une longue lutte judiciaire qui s’est mise en place entre les deux parties.

Epic pointe du doigt un abus de position dominante du géant de Cupertino, dont la politique déloyale et les pratiques anticoncurrentielles constitueraient une injustice aussi bien pour les utilisateurs que les développeurs.

Une plainte devant la justice européenne

Ce bras de fer juridique a depuis dépassé les frontières américaines, puisque Epic Games a déposé des plaintes similaires en Australie et au Royaume-Uni. Voilà maintenant que le studio de développement s’en remet à la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne au travers d’un nouveau recours en justice, a annoncé l’entreprise dans un communiqué de presse.

Le mouvement Free Fortnite

Fortnite veut se libérer des règles d’Apple // Source : Epic Games

Les motifs avancés restent inchangés : « Apple se sert d’iOS pour s’enrichir tout en bloquant les concurrents. Ce comportement constitue un abus de position dominante et une violation du droit de la concurrence de l’Union européenne », peut-on lire. Tim Sweeney, fondateur et PDG d’Epic Games, s’est aussi fendu d’une déclaration :

Ce qui est en jeu ici, c’est l’avenir même des plateformes mobiles. Les utilisateurs ont le droit d’installer des applications à partir d’une source qu’ils ont choisie, et les développeurs ont le droit de se concurrencer sur un marché juste. Nous ne resterons pas les bras croisés en permettant à Apple d’utiliser sa position dominante pour contrôler ce qui devrait être un terrain de jeu numérique équitable.

Epic ne veut pas de dommages-intérêts en contrepartie

L’intéressé poursuit son propos en défendant la position des utilisateurs. « C’est mauvais pour les utilisateurs, qui font face à des prix gonflés en raison de l’absence totale de concurrence entre les boutiques d’applications et les processus de paiement in-app », argue-t-il.

Tim Sweeney souhaite que des « mesures efficaces et rapides » soient prises à l’encontre d’Apple, sans aucuns dommages-intérêts. « L’entreprise souhaite simplement un accès juste et une concurrence équitable qui bénéficieront aux utilisateurs et aux développeurs », conclut Epic Games.

La suite dans le prochain épisode.

Alors qu’Epic Games et Apple se livrent une bataille ardue autour du bannissement de Fortnite sur l’App Store, l’anniversaire d’une démo technique vient nous rappeler que les deux entreprises s’entendaient pourtant beaucoup mieux il y…
Lire la suite

Fortnite

Fortnite

Télécharger Fortnite gratuitement
Epic Games (APK, Android)

Les derniers articles