Polaroid ou Instax : les meilleurs appareils photos instantanés

 

Les appareils photos instantanés connaissent un regain de popularité à l'heure du tout numérique. Polaroid ou Instax, on vous aide à faire le bon choix.

Les appareils photo instantanés reprennent un concept né dans les 40 et popularisé par l’iconique « Pola ». Quelques secondes après avoir enclenché la prise de vue d’une photo, vous l’avez sur papier. Mais entre qualités des photos, de l’impression, l’ergonomie et l’encombrement, comment bien choisir ? Ne cherchez plus les réponses, elles sont ici !

La dématérialisation a de nombreuses qualités… dont celle inattendue de remettre au goût du jour des technologies anciennes. Dans le domaine de la musique, le vinyle connaît un essor très important, et dans celui de la photo, l’instantané revient à la mode. Pour être certain de faire plaisir à vos proches ou à vous-même, suivez notre guide dans les méandres de leurs différents formats de papier, de technologies d’impression, voire de connectivité.

Instax Mini LiPlay : le plus polyvalent

Fujifilm propose aussi bien des appareils photo instantanés que des imprimantes photo basées sur les mêmes technologies d’impression. Avec son Instax Mini LiPlay, le japonais combine les deux avec un certain talent. Déjà par le design et l’ergonomie, avec un format d’appareil photo rectangulaire, aux dimensions qui sont maîtrisées (16,5 x 11,9 x 9,7 cm) et légèrement plus lourd que le Polaroid Now avec 481 g sur la balance. Pourtant, il est bien plus facile à transporter et utiliser. Autre bon point, il tient debout aussi bien à la verticale qu’à l’horizontale. Enfin, à côté de l’objectif, nous avons un petit miroir pour être certains de ne plus rater ses selfies.

L’instax Mini LiPlay // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

L’instax Mini LiPlay // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

Les boutons sont placés stratégiquement, avec en façade un déclencheur pour la prise vue et un enregistreur audio. Les deux sont représentés par deux boutons faciles d’accès. Sur la tranche haute, nous avons la mise en marche et 3 boutons activant des modes préprogrammés. Au dos, un écran LCD qui se révèle efficace pour bien viser avant de shooter sa photo et surtout accéder au menu créatif. Ainsi, il est possible d’activer ou non l’autofocus, appliquer une correction d’exposition, rajouter des filtres, activer le retardateur… L’ensemble se contrôle avec le cercle et les boutons au dos, qui servent à naviguer dans les menus. Il faut juste quelques minutes pour en comprendre la logique. Un truc agaçant, le flash s’active automatiquement. Il faut toujours penser à vérifier qu’il est inactif si c’est votre besoin du moment.

L’objectif propose une focale fixe équivalente à du 28 mm avec un capteur numérique. La qualité des photos est celle des Instax, plus colorées et précises que chez Polaroid, mais un format plus petit. L’Instax LiPlay fait également office d’imprimante autonome Bluetooth. Liez à un smartphone et vos photos pourront être imprimées en quelques secondes. Comptez environ 2 minutes pour une image totalement visible sur le papier imprimé. Il faudra débourser 160 euros environ. 

En bref

Un produit ludique et performant à la fois. Il permet en plus d’associer à une photo un enregistrement audio à un QrCode qui est directement imprimé sur la photo. Le double usage, APN instantanée et imprimante photo le rend tout aussi séduisant que son design.

  • Polyvalence
  • Les photo Instax, pleines de couleurs
  • L’imprimante bluetooth en bonus

Polaroid Now : le plus rétro

La nouvelle collection Polaroid Now symbolise le renouveau de la marque, entre clins d’œil rétro bien appuyés aux années 70 et une certaine modernité. Ainsi, le design reprend les lignes des produits iconiques de la marque, associées à des touches plus contemporaines. Il existe en version bleu, vert, orange, jaune, rouge et intégralement blanc ou noir.

Le Polaroid Now // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

Le Polaroid Now // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

La prise en main est délicate avec des dimensions de 11,2 x 9,4 x 15 cm et un poids de 450 g. Il est donc imposant et pourtant nos doigts se posent naturellement sur les commandes. Néanmoins, il reste encombrant, impossible de l’utiliser d’une seule main. Il prend de la place dans un sac, sinon utilisez la sangle livrée pour le porter au cou. À l’avant, nous avons le déclencheur qui prend la forme d’un gros bouton rouge à gauche, et sur la droite un petit bouton retardateur. Au dos, un bouton jaune pour allumer l’appareil, un petit affichage LCD en dessous indique le nombre de consommable restant. Juste à côté du bouton jaune, une autre active ou non le flash intégré. Vient enfin le viseur, qui ne sera pas le meilleur ami des porteurs de lunettes.

Cadrer ne se fait assez facilement par contre aucune possibilité de choisir manuellement entre les deux focales disponibles (35 et 40 mm). L’autofocus intégré le décide pour vous, ce qui est parfois frustrant. Petite astuce, en appuyant deux fois sur le retardateur, vous activez une double exposition. Ajoutez à cela un flash de très bon niveau et qui évite les surexpositions excessives. Globalement, nous obtenons des clichés avec de belles couleurs, un peu trop douces peut-être. Assez, précis dans les détails, les clichés manquent toutefois de contraste. Comptez 119 euros. 

En bref

Un produit basique, qui va à l’essentiel. Il est assez joli, mais son encombrement ne le rend pas très pratique. La qualité des photos est de bon niveau malgré un certain manque de contraste. Toutefois, son look et ergonomie vintage le rendent irrésistible.

  • Design
  • Qualité des photos
  • Batterie rechargeable par USB

Fujifilm Instax Mini 11 : le petit prix

Nous sommes devant la dernière version de l’appareil photo instantané le moins cher de la gamme Instax. Pour un prix démarrant à 69 euros, nous avons un produit au format vertical, qui malgré des dimensions importantes (14,4 x 13,4 x 7,8 cm pour 451 g) se révèle très pratique à utiliser. Son look de jouet le rend plus facile à appréhender par les novices comme les enfants. Il est proposé en version rose, noir, blanc, gris, mauve et bleu clair. Et comme d’habitude chez Instax, nous avons un miroir près de l’objectif pour les selfies. Cela n’a l’air de rien, mais nous évite de gâcher du papier en plus de réussir ses autoportraits.

L’instax Mini 11 // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

L’instax Mini 11 // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

Niveau ergonomie, nous avons en façade, le déclencheur en haut à gauche et en bas à droite de l’objectif, un bouton pour ouvrir ou fermer l’objectif. Pratique et en plus cela le protège des chocs et de la poussière. Au dos, nous avons un simple compteur de consommable, en plus du viseur. L’objectif équivalent 60 mm est suffisant pour la majorité des usages familiaux. Les photos sont un peu moins détaillées que pour les appareils numériques, cela se note à l’impression. Pourtant, niveau précision et couleur, Instax reste le leader. Il est vendu moins de 80 euros habituellement. 

En bref

Un produit fun, pas très cher et que l’on peut mettre entre toutes les mains.

  • Le design
  • Les sensations rétro qu’il procure
  • Le format du papier

Les imprimantes

Vous voulez des photos instantanées sans vous encombrer avec un produit dédié ? Voici deux imprimantes pour smartphone qui utilisent la technologie d’impression Polaroid ou Instax. Votre téléphone deviendra alors un appareil photo instantané.

Instax Mini Link : la classique

L’Instax Mini Link // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

L’Instax Mini Link // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

Un format compact (15,2 x 10,4 x 5,2 cm pour 209 g) qui se glisse facilement dans un sac à dos ou un petit sac à main. Cette imprimante Instax fonctionne sur batterie (recharge USB) et utilise du papier Instax Mini. La connexion à votre smartphone en Bluetooth est très simple à mettre en place. Il suffit de passer par l’appli dédiée pour imprimer vos photos et avez la possibilité en amont de leur appliquer des filtres créatifs. Elle coûte 110 euros environ.

En bref

Un produit simple à utiliser, plutôt joli et qui permet de partager instantanément et surtout physiquement vos clichés smartphones.

  • Design
  • Encombrement
  • Simplicité d’usage

Polaroid Lab : pour se la jouer old school

Le Polaroid Lab. // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

Le Polaroid Lab. // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

Ici, pas de connectivité Bluetooth, ni Wi-Fi, rien ! Nous sommes face à une sorte de laboratoire photo analogique pour smartphone. Il faut toutefois installer une application pour choisir les photos à traiter, voir ajouter des filtres créatifs, avant de les imprimer. Pour cela, il suffit de poser son écran de mobile sur la zone dédiée en haut du Labo. Le long de la colonne en dessous, un jeu de miroir va se charger d’exposer le papier à la photo. Elle est ensuite imprimée. Le rendu est très honorable et permet de rendre physiques vos plus belles photos sur mobile. Nous avons toutefois trouvé que le noir et blanc sied mieux que la couleur à ce concept. En effet, passer de la colorimétrie vive d’une photo smartphone à celle un peu pastel des photos Polaroid est parfois un choc. Il faudra débourser 110 euros environ.

En bref

Un produit ludique, qui apporte une touche de vintage dans l’impression de photos provenant de nos smartphones. Activité solo ou à partager entre amis pour égayer une soirée, vous serez surpris du résultat.

  • Concept original et ludique
  • Sensations rétro procurées
  • Simplicité d’usage

Pour aller plus loin

Pourquoi acheter un appareil photo instantané ?

Quand nous prenons des photos et les donnons quasi immédiatement à nos amis, amours ou notre famille. Il y’a une reconnaissance, un plaisir, sans commune mesure avec celui que procure un cliché simplement envoyé par mail. Avoir un objet palpable entre les mains, de pouvoir le glisser dans son portefeuille, sa coque de smartphone, son sac à main ou l’accrocher n’importe où, à bien plus d’impact émotionnel que le dématérialisé.  Enfin, avec sa seule présence, ce type d’appareil photo est une source d’animation à lui seul.

Comment fonctionne un appareil photo instantané ?

Pour faire (très) simple, la photo capturée par le bloc optique est « projetée » sur une feuille composée de plusieurs couches de substrats différents. Suite à leur « exposition » à l’image, de nombreuses opérations chimiques vont faire apparaitre la photo sur le papier.

Quelle est la qualité des photos ?

Soyons honnêtes, le résultat est très loin d’un tirage photo classique ou d’une impression avec imprimante photo. L’image n’est pas aussi bien définie, il y’a peu de détails et surtout les couleurs sont loin d’être naturelles. Néanmoins, le format du papier, associé au jeu de l’instantanéité, fait vite oublier cet état de fait. Par contre, nous devons noter que le papier Instax affiche les meilleurs résultats, suivi par Polaroid dont les couleurs sont plus pastel. Il existe une technologie alternative qui fonctionne sur le principe de l’impression thermique, Zink. Toutefois, la qualité des images obtenues n’est pas du niveau de Polaroid ou Instax. Nous avons donc occulté ces produits pour ce guide.

Combien ça va me coûter ?

Cher, voire très cher ! Nous sommes à un tarif à l’unité d’au moins 1 euro et qui peut monter à deux euros ou plus sur certains modèles et formats de papier.

Quels sont les différents types de formats de papier photo ?

Les deux ténors de l’appareil photo instantanés sont Polaroid et Instax. Polaroid propose ses films « Impossible Project », qui reprennent les formats originaux de Polaroid et dont la chimie a été améliorée, pour une meilleure qualité photo. Ils ne fonctionnent donc qu’avec les modèles originaux ou les produits modernes au format original. Entre temps, Polaroid a créé le i-Type Color dédié au appareils de nouvelle génération comme le OneStep 2. Chez Instax, une seule technologie, mais trois formats différents.

  • Instax Mini ou format carte de crédit : le format le moins cher, mais aussi le plus petit. Existe en version couleur et en noir et blanc. Taille du film : 5,4 x 8,6 cm. Taille de l’image : 4,6 x 6,2 cm. Appareils compatibles : tous les Instax Mini. Prix : de 9 à 15 euros les 10 feuilles.
  • Instax Wide ou format rectangle large : l’affichage en 16/9 permet de profiter de paysages ou de photos de groupe plus larges. Existe en version couleur et en noir et blanc. Taille du film : 10,8 x 8,6 cm. Taille de l’image : 9,9 x 6,2 cm. Appareil compatibles : Instax Wide. Prix : de 12,90 à 18,99 euros pour 10 feuilles.
  • Instax Square ou format carré : plus petit que le format Polaroid original, le format carré sied très bien aux amateurs d’Instagram. Taille du film : 8,6 x 7,2 mm. Taille de l’image : 6,2 x 6,2 cm. Appareils compatibles : tous les Instax Square. Prix : de 9 à 15 euros pour 10 feuilles
  • Polaroid 600 ou SX-70, l’original : Le format original de Polaroid, celui qui offre la plus grande surface d’image et se révèle être le plus coûteux. Il existe en Noir et Blanc, duochrome et dans une collection avec des bordures colorées. Taille du film : 10,7 x 8,8 cm. Taille de l’image : 7,9 x 7,9 cm. Appareils compatibles : tous les Polaroids originaux. Prix : de 16 à 30 euros pour 10 feuilles
  • Polaroid i-Type ou le nouveau Polaroid : dédié aux nouveaux modèles de la marque. Existe en noir et blanc et en couleur. Taille du film : 10,7 x 8,8 cm. Taille de l’image : 7,9 x 7,9 cm. Appareils compatibles : Impossible I-1 et One-step 2. Prix : de 13 à 17 euros pour 8 feuilles.

Est-ce compliqué à utiliser ?

Leur grande force est justement d’être amusants à utiliser. Vous cadrez, shootez et donnez la photo à son destinataire. Il attendra juste quelques secondes pour la voir apparaître comme par magie sur le papier photo. Les commandes se limitent souvent à un déclencheur, un objectif et les plus évolués proposent des écrans LCD pour modifier en direct les photos (cadres, filtres…). Rien de bien compliqué, rassurez-vous. Une fois le papier photo sorti de l’appareil photo, prenez-le par le cadre le plus épais, il faut éviter de toucher la zone d’image tant que la réaction chimique n’est pas terminée.

Numérique ou analogique ?

Les deux technologies cohabitent et honnêtement, vous ne verrez pas beaucoup de différences sur les photos physiques. Par contre, le numérique vous permet d’ajouter des filtres, des stickers sur vos photos. S’il est doté d’un écran LCD, vous pourrez vérifier la qualité de votre prise de vue avant d’imprimer.

Les derniers articles