Apple n’est vraiment pas prêt à laisser Fortnite revenir sur iPhone

 

Une loi coréenne donne raison à Epic en Corée sur le différend entre les deux entreprises en matière de système de paiement. Mais Apple a tout de même trouvé une pirouette juridique pour ne pas avoir à céder face à son rival.

Fortnite d'Epic Games

Fortnite est le titre phare d’Epic Games // Source : Epic Games

Apple a beau avoir fait quelques concessions récemment à Netflix et Spotify ainsi qu’aux petits développeurs, quand vient le moment de céder du terrain à Epic Games, c’est une tout autre histoire.

Les deux entreprises se sont opposées dans un procès historique Epic vs Apple dont le verdict pourrait bientôt tomber. Et Apple semble bien décidé à enquiquiner un maximum la firme de Tim Sweeney.

Une loi en Corée prend le parti d’Epic

Dernier exemple en date : une loi est passée en Corée du Sud le 31 août dernier. Celle-ci oblige Apple et Google à autoriser d’autres méthodes de paiement sur leur store, ce qui permettrait aux développeurs de gagner de l’argent sans passer par les commissions des deux géants.

Les V-Bucks sur Fortnite

Epic Games feinte Google et Apple pour proposer des tarifs réduits sur les achats Fortnite // Source : Epic Games

La loi coréenne prévoit de sanctionner les géants de la tech d’amendes pouvant aller jusqu’à 3 % de leur chiffre d’affaires en Corée du Sud s’ils ne se mettent pas en conformité. Étant donné que c’est précisément cette histoire de paiement alternatif qui avait conduit Apple à éjecter Fortnite de l’App Store, Epic a annoncé dans la foulée son souhait de voir Fortnite revenir sur iOS, du moins en Corée.

Apple persiste et signe

Sauf qu’Apple ne voit pas l’affaire du même œil. La firme à la pomme maintient auprès de The Verge qu’elle n’a aucune obligation de laisser Epic revenir sur l’App Store :

Comme nous l’avons toujours dit, nous serions heureux qu’Epic revienne sur l’App Store s’ils acceptent de respecter les mêmes règles que tout le monde. Epic a admis avoir rompu le contrat et, à ce jour, il n’y a aucune base légitime pour le rétablissement de leur compte développeur.

Le pas de côté réalisé ici par Apple est plutôt malin. La loi coréenne, une fois qu’elle sera appliquée, obligera Google et Apple à permettre aux développeurs présents sur leur store de proposer d’autres moyens de paiements. Mais encore faut-il qu’ils soient présents sur leur store, ce qui n’est plus le cas d’Epic. Et la loi ne peut évidemment pas obliger Apple à entrer en business avec toute entreprise qui en ferait la demande.

Quand bien même l’issue du procès qui a opposé les deux géants donnerait raison à Epic, le retour de Fortnite sur l’App Store est donc loin d’être garanti.

Les derniers articles