Apple M2 versus Apple M1, M1 Pro, M1 Max et M1 Ultra : laquelle est la plus puissante ?

 

Lors de la conférence inaugurale de la WWDC 2022, Apple a levé le voile sur sa puce Apple M2. Intéressons nous aux différences architecturales et de performances avec les Apple M1, M1 Pro, M1 Max et M1 Ultra.

Apple-WWDC22-M2-chip-M1-chip-2up-220606_crop

Depuis le lancement du processeur Apple M1 en octobre 2020, la marque à la pomme n’a pas chômé. On trouve en effet plusieurs déclinaisons, sous les dénominations Apple M1 Pro, Apple M1 Max et Apple M1 Ultra. Cette dernière est en fait tout simplement deux puces Apple M1 Max collées l’une à l’autre. Apple a profité de la WWDC 2022 pour dévoiler l’Apple M2, qui vient succéder à l’Apple M1. Profitons-en pour comparer toutes ces puces entre elles afin de savoir où se place l’Apple M2 en termes de performances.

De meilleures performances pour le processeur

Pour le moment, nous ne connaissons pas encore les fréquences de fonctionnement de la puce Apple M2. On sait seulement que la partie processeur est 18 % plus rapide en multitâches que sur la M1 et que ce chiffre grimpe à 35 % pour la partie graphique. La puce étant toujours gravée en 5 nm (mais avec un process de seconde génération), il est possible d’expliquer ces gains par différents éléments.

Apple-WWDC22-M2-chip-CPU-perf-vs-power-01-220606

La hausse de performance peut-être due à une hausse de la fréquence de fonctionnement des cœurs. Malheureusement, nous n’avons pas encore cette information. Les performances peuvent également connaître un bond en avant du fait de l’utilisation d’une nouvelle architecture au niveau des cœurs. S’il est question de cœurs Firestorm et Icestorm pour les puces Apple M1, il est probable qu’Apple utilise les cœurs Avalanche et Blizzard sur l’Apple M2. De quoi permettre d’améliorer l’IPC (Instruction Per Cycle) et donc les performances, sans augmenter la fréquence de fonctionnement des cœurs.

Sur la puce Apple M2, on trouve 16 Mo de cache partagés par les cœurs hautes performances, contre 12 Mo sur la partie processeur du Apple M1. De quoi expliquer (en partie seulement) la hausse de performance. Précisons par ailleurs que le process 5 nm de seconde génération (potentiellement le TSMC N5P) permet justement l’augmentation des performances et non pas la hausse de la densité des transistors. Ce qui expliquerait la taille physique plus élevée de la puce, avec ses 20 milliards de transistors, à comparer aux 16 milliards de l’Apple M1.

Enfin, toujours sur la partie processeur, la hausse des performances peut également s’expliquer par la hausse drastique de la bande passante mémoire. En utilisant de la LPDDR5 en lieu et place de la LPDDR4x de l’Apple M1, on passe de 68 Go/s à 100 Go/s ! De quoi augmenter les performances du processeur (CPU), mais aussi de la partie graphique (GPU).

Un GPU bien plus costaud

Sur le GPU, la hausse de 35 % des performances (on passe de 2,6 à 3,6 Tflops) provient de quatre éléments : une nouvelle architecture, permettant la hausse de l’IPC, ainsi qu’une fréquence de fonctionnement plus élevée, un nombre de cœurs GPU passant de 8 à 10 et enfin la plus grande bande passante de la mémoire unifiée. Comme le relèvent nos confrères d’Anandtech, à consommation équivalente, en se basant sur les graphiques d’Apple, la partie GPU serait 25 % plus rapide que sur l’Apple M1. Pour parvenir aux 35 % de performances en plus, Apple augmenterait la consommation de la puce.

Apple-WWDC22-M2-chip-GPU-perf-vs-power-01-220606

Après avoir vu les différences de performances entre l’Apple M1 et l’Apple M2, vient la question fatidique : que vaut la nouvelle puce d’Apple face aux Apple M1 Pro, Max et Ultra ?

Apple M2 versus Apple M1 Pro, Max et Ultra

Avec le peu de données disponibles sur l’Apple M2, on peut toutefois avancer des hypothèses assez réalistes pour tenter de répondre à cette question. En effet, la puce Apple M1 Pro dispose de 10 cœurs avec 6 cœurs haute performance et 2 cœurs haute efficacité. Sur Geekbench, le M1 Pro est environ 30 % plus rapide que le M1 classique sur la partie processeur et environ 80 % plus rapide pour la partie GPU. Cela s’explique facilement : on compte 14 cœurs GPU pour le M1 Pro contre 8 cœurs GPU pour l’Apple M1. Avec 10 cœurs GPU et des performances « seulement » 35 % plus rapides pour le GPU de l’Apple M2 et 18 % pour la partie CPU, l’Apple M1 Pro reste loin devant.

Apple M1

Inutile donc de comparer avec les Apple M1 Max et Ultra qui sont encore plus puissants que l’Apple M1 Pro. Si l’Apple M2 reste derrière l’Apple M1 Pro en termes de performances, il sera assurément moins performant que les M1 Max et M1 Ultra. Il faudra ainsi attendre des éventuels M2 Pro, M2 Max ainsi que M2 Ultra pour succéder à leur variante M1. Est-ce que cela sera suffisant pour qu’Apple lance enfin son Mac Pro équipé d’une puce Apple en lieu et place d’Intel ?

Cela aurait du sens, puisque les puces d’Apple sont vraiment très compétitives face aux processeurs d’Intel, comme la marque a souhaité le rappeler hier à l’occasion de l’officialisation de sa puce M2.

Si les processeurs Alder Lake pour PC portables sont d’ores et déjà capables de rivaliser avec les puces M1 Pro et M1 Max sur le terrain des performances, une roadmap issue d’Intel nous apprend que…
Lire la suite

 


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles