Lors d’un dîner, le CEO d’Apple et le président des États-Unis ont pu échanger sur la situation actuelle. La guerre commerciale sino-américaine n’est pas seulement la guerre qui oppose Huawei à l’administration Trump. C’est également une augmentation des droits de douane entre les deux pays qui pourraient avoir un impact fort sur le développement d’Apple. Tim Cook sonne donc le signal d’alarme.

Tim Cook et Donald Trump

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis ont des répercussions bien au-delà du cas de Huawei. Étant donné que la grande majorité des produits Apple sont assemblés en Chine, ces produits seront également soumis à une taxe à l’importation supplémentaire de 10 % cette année. Cette taxe devrait entrer en vigueur le 1er septembre pour l’Apple Watch et les AirPods, et le 15 décembre pour les iPhone, iPad et MacBook afin de ne pas trop pénaliser Apple pour les fêtes de fin d’année.

Lors d’un dîner vendredi 16 août 2019, Donald Trump et Tim Cook (Apple) ont pu échanger quelques mots sur la mise en place de cette taxe, différents médias ont assisté à cet échange (Bloomberg, CNBC et Fox News).

« J’ai eu une très bonne rencontre avec Tim Cook (…) j’ai beaucoup de respect pour Tim Cook, et Tim me parlait des droits de douane (…) et il a bien argumenté, Samsung est leur principal concurrent, et Samsung ne paie pas de droits de douane, car ils sont basés en Corée du Sud. » — Donald Trump

Donald Trump est en train de réfléchir à cet argument apporté par Tim Cook. En effet, la chaîne d’approvisionnement de Samsung est très diversifiée, la plupart des sites de fabrication sont situés en Corée du Sud et au Vietnam. L’entreprise coréenne ne sera donc pas touchée aussi durement par la guerre commerciale en cours entre l’administration Trump et la Chine.

Donald Trump a déclaré, suite au dîner, qu’Apple envisage de dépenser beaucoup d’argent aux États-Unis. Cette déclaration est sûrement liée au fait qu’Apple envisageait de déplacer une partie de sa chaîne de production aux États-Unis.

Malgré les déclarations de Tim Cook, Samsung reste néanmoins indirectement touché par cette guerre commerciale, et ce, même si Huawei a en effet dû revoir à la baisse ses ambitions de détrôner rapidement Samsung de sa place de leader sur le marché des smartphones. Mais Samsung n’est pas seulement une marque de smartphones, c’est aussi, entre autres, le premier fournisseur mondial de puces DRAM et NAND. Le groupe coréen sera peut-être moins impacté que ses rivaux, néanmoins il est difficile d’estimer aujourd’hui l’impact de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.