Présentés ce mardi, les nouveaux iPhone 11, 11 Pro e 11 Pro Max d’Apple ne sont pas compatibles 5G malgré l’émergence de ce nouveau réseau. Une lacune qui s’explique facilement par les antécédents et les péripéties de la firme ces derniers mois.

La 5G est le réseau du futur. La 5G arrivera partout dans les prochains mois. La 5G permettra des débits incroyables. La 5G permettra de jouer directement en streaming et ce même en mobilité. Mais la 5G n’est pas disponible sur les nouveaux iPhone.

Alors que certains pays bénéficient déjà du déploiement de nouveaux réseaux 5G, Apple a dévoilé ce mardi trois iPhone qui restent limités à la 4G. Une limitation qui devrait donc durer pour Apple au moins jusqu’à septembre 2020, lors de la présentation des futurs iPhone 11s dont l’une des versions pourrait être compatible 5G.

Néanmoins, alors que certains pays comme la Corée du Sud, les États-Unis, la Suisse ou la Chine peuvent d’ores et déjà profiter des premiers réseaux 5G, cette absence pourrait être particulièrement handicapante pour Apple. Comme l’explique l’analyste Jia Mo du cabinet Canalys cité par Phone Arena, « il reste à voir si l’iPhone 11 peut offrir suffisamment d’innovations technologiques pour compenser certaines lacunes matérielles comme l’absence de 5G ». Cette absence pourrait particulièrement se faire ressentir en Chine où les consommateurs sont particulièrement friands de nouveautés technologiques et où les principaux concurrents d’Apple comme Huawei, Oppo et Vivo ont tous présenté des nouveaux smartphones 5G.

Apple, un constructeur souvent en retard sur les réseaux

Néanmoins, cette absence de compatibilité 5G ne devrait pas surprendre grand monde. Comme le rappelle l’analyste Rene Ritchie sur Twitter, Apple n’a jamais été précurseur en matière de nouvelles normes réseau. L’iPhone 3G lancé en 2008 a été présenté avec cet argument technologique parce que le premier modèle n’était pas compatible. Il en va de même pour la 4G, adoptée par Apple en 2012 avec l’iPhone 5, deux ans après le déploiement des premiers réseaux.

Surtout, ces derniers mois, Apple a particulièrement lutté sur le terrain de la 5G. La firme a cherché pendant longtemps à développer son propre modem 5G en partenariat avec Intel. Néanmoins, le fondeur américain n’était pas en mesure de fournir de telles pièces et ne semble toujours pas l’être.

L’impossibilité pour Intel de fournir des modems 5G

Si Apple a fini par racheter la division modem d’Intel en juillet dernier, ce ne seront toujours pas ses propres équipements qui seront intégrés dans les iPhone 5G l’an prochain. Comme l’a confirmé Steve Mollenkopf, patron de Qualcomm, ce sera finalement le constructeur du modem X50 qui sera partenaire d’Apple pour l’arrivée de la 5G. « Je suis ravi que 100 % des discussions entre ces deux entreprises soient « Comment pouvons-nous faire travailler ces deux superbes équipes d’ingénieurs pour créer des produits ? » », a-t-il déclaré le mois dernier. De quoi indiquer que le développement de la 5G chez Apple commence à peine.

Les premiers iPhone 5G devraient donc être annoncés dans un an. Reste encore à savoir si l’ensemble de la gamme sera compatible avec les nouveaux réseaux ou si cette fonctionnalité ne sera réservée qu’aux modèles les plus hauts de gamme. Sur ce point, nous serons fixés en septembre 2020.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid