BMW i7 : l’une des meilleures voitures électriques devient encore meilleure

 

Un peu plus d'un an après son lancement, la voiture électrique BMW i7 enrichit sa gamme d'une nouvelle variante M70 plus radicale, forte de 660 chevaux. Une puissance en nette hausse qui se traduit logiquement par une consommation qui grimpe en flèche et une autonomie qui fond comme neige au soleil.

Comme la plupart des constructeurs, hormis certains comme Toyota ou Porsche, BMW croit pleinement à l’électrique et souhaite être prêt pour l’échéance de 2035 décrétée par l’Union européenne. Pour cela, la firme possède une gamme déjà bien étoffée, avec ses i4, iX1 et iX3 et autres iX. Sans parler de l’i7, commercialisée depuis l’année dernière et qui rivalise avec les Mercedes EQS et autres Tesla Model S. Nous l’avions essayé il y a quelques mois et avions d’ailleurs été conquis.

Un style plus agressif

Pour l’heure, une seule version de la berline haut de gamme est proposée dans le catalogue, prenant le nom de xDrive60. Mais voilà que le constructeur vient de dévoiler une nouvelle variante plus radicale, baptisée M70 xDrive. Si aucune version retravaillée par la division M n’est prévue, celle-ci jouera donc le rôle de déclinaison sportive. Une sorte d’équivalent de la Model S Plaid en somme.

Tout juste officialisée sans teaser préalable, cette nouvelle version se distingue tout d’abord par divers éléments esthétiques, à commencer par l’entourage de calandre noir brillant ainsi que les jupes latérales M. Les coques de rétroviseurs sont également spécifiques, de même que la jupe arrière et le diffuseur. À noter qu’il est également possible d’opter pour un pack M Performance en option.

La nouvelle BMW i7 M70 xDrive est aussi compatible avec des teintes de carrosserie bi-ton tandis que les clients ont le choix parmi plus de 100 peintures spéciales. Bien sûr, les logos M sur la calandre et les ailes permettent de repérer cette version au premier coup d’œil.

Un habitacle sportif et techno

À bord, nous retrouvons sans surprise la présentation de la BMW i7 standard, avec son grand cockpit incurvé composé de deux écrans de 14,9 et 12,3 pouces. Nous retrouvons également l’immense écran 8K de 31,3 pouces permettant de jouer à certains jeux vidéos, un peu comme dans la Tesla Model S. Le système audio Bowers & Wilkins Surround fait également partie de la dotation de la berline.

Bien évidemment, cette version se distingue également par de nombreux éléments spécifiques, comme les seuils de portes M éclairés, la sellerie en cuir M Merino bicolore, le volant en cuir et les affichages spécifiques sur les écrans. La berline est l’un des premiers modèles de la marque à se doter du système BMW OS 8.5 ainsi que du QuickSelect qui permet un accès facilité aux différentes fonctionnalités de l’écran.

La sportive est également dotée de l’affichage en vue augmentée derrière le volant et de la navigation basée sur le cloud BMW Maps. L’accès à bord est quant à lui facilité par les portes s’ouvrant automatiquement quand le smartphone faisant office de clé est détecté. Une fois au volant, une simple pression sur la pédale de frein permet de fermer la voiture comme sur la Tesla Model X.

Une consommation élevée

Jusqu’alors, la puissance de la BMW i7 se limitait à 544 chevaux, ce qui est déjà plus qu’honorable, pour un couple de 745 Nm. Mais cette nouvelle M70 xDrive pousse encore le curseur un peu plus loin en développant pas moins de 660 chevaux pour 1 015 Nm de couple. Une valeur qui peut atteindre les 1 100 Nm lors que les modes M Launch Control et M Sport Boost sont activés. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,7 secondes, contre 2,1 secondes pour la Tesla Model S Plaid, que nous avons pu tester.

BMW i7
L’écran 8K de la BMW i7

La vitesse maximale est quant à elle bridée à 250 km/h, comme les modèles thermiques de la marque. La puissances est répartie entre les quatre roues grâce à la présence d’un moteur sur chaque essieu. Celui situé à l’arrière développe pas moins de 489 chevaux, un record pour la marque que l’on doit à sa conception innovante, avec ses six bobines d’excitation dans le stator au lieu de trois.

Le freinage régénératif est très puissant, puisqu’il peut grimper à 228 kW à hautes vitesses. De quoi ralentir fortement la voiture électrique sans toucher à la pédale de frein et sans utiliser les étriers et plaquettes de frein.

La berline reprend la batterie de 101,7 kWh de la version standard, qui lui permet de parcourir, selon la taille des jantes, de 488 jusqu’à 560 kilomètres en une seule charge selon le cycle WLTP. Pour mémoire, la i7 xDrive 60 culmine à 625 kilomètres. La version sportive se dote tout de même d’une fonction Max Range qui permet d’optimiser la consommation en limitant la puissance et le fonctionnement de certains éléments. BMW annonce 15 à 20 % de consommation en moins. Cependant, il faudra s’attendre à une valeur élevée, tournant entre 20,8 et 23,8 kWh / 100 km selon le cycle WLTP, en prenant en compte les pertes liées à la recharge.

La nouvelle BMW i7 M70 xDrive peut encaisser jusqu’à 195 kW en courant continu, sur une architecture 400 volts, lui permettant de récupérer 170 kilomètres d’autonomie en seulement 10 minutes et de faire le plein de 10 à 80 % en 34 minutes. En courant alternatif, la puissance est affichée à 22 kW. Enfin, la sportive est livrée avec une suspension pneumatique adaptative tandis que les quatre roues directrices sont en option.

Quelle date de lancement ?

Tout juste dévoilée, la nouvelle BMW i7 M70 xDrive sera présentée au public lors du prochain salon de Shanghai, du 18 au 27 avril prochain. Il est dores et déjà possible de la commander pour un tarif de départ de 191 700 euros. Un tarif bien plus élevé que les 128 990 euros de la Tesla Model S Plaid, plus performante sur le 0 à 100 km/h et avec une autonomie plus élevée affichée à 695 kilomètres. Mais avec un univers bien moins luxueux, il est vrai.