2024 commence très, très mal pour BYD : la preuve avec ces chiffres vertigineux

 

Si on connaît BYD pour sa lutte acharnée avec Tesla pour devenir le numéro 1 mondial de la voiture électrique, les chiffres de février 2024 viennent de tomber... et ils sont étonnamment bas, avec une chute de 36,5 % des ventes d'une année à l'autre. Mais que se passe-t-il ?

BYD Han 2024

On vous en a abondamment parlé : le géant chinois BYD a dépassé Tesla en devenant le numéro 1 mondial de la voiture électrique au quatrième trimestre 2023. Tesla reste devant au cumulé de l’année, mais le signe était fort.

Qu’en est-il, début 2024 ? Le site chinois CN EV Post nous apporte la réponse avec les chiffres de vente mensuels… et ils ne sont pas bons, avec une courbe en chute libre sur les deux premiers mois de l’année. Mais que s’est-il passé ?

Une partie de la gamme BYD // Source : BYD

-36,5 %

La courbe parle d’elle-même. Si BYD avait terminé 2023 avec un pic à quasiment 350 000 voitures vendues, nous sommes tombés à 201 000 ventes en janvier 2024… avant de chuter encore à 121 748 unités en février. Cela représente une baisse de 36,48 % très précisément des ventes par rapport à février 2023.

Cela concerne les ventes mondiales de BYD, toutes énergies confondues – pour rappel, la marque ne commercialise que des « NEV » (New Energy Vehicles), à savoir des voitures 100 % électriques et hybrides rechargeables. Pour les voitures électriques, on tombe à 54 908 unités en février 2024, soit -39,42 % par rapport à l’année précédente.

Les chiffres de vente de BYD // Source : CN EV Post

Un début de réponse pourrait provenir du Nouvel An chinois, qui a eu lieu du 10 au 17 février 2024, au lieu du 21 au 27 janvier 2023. Cela a fatalement eu un impact, ces vacances étant extrêmement suivies en Chine, mais les ventes à l’étranger de février 2024 sont aussi en baisse par rapport à janvier 2024.

Avec 23 291 voitures vendues, la baisse en export est ainsi de 35,61 % en un mois – seul point positif, c’est 55,25 % de plus que l’année précédente.

Des objectifs difficilement tenables ?

Voilà qui laisse planer le doute sur les objectifs annuels de BYD, fixés à 4 millions de ventes mondiales en 2024. La marque voulait en vendre 3 millions en 2023 et y est arrivé de justesse, notamment avec une politique très agressive en décembre 2023.

BYD Seal U // Source : Marie Lizak pour Frandroid

Ce début d’année compliqué pourrait donc contraindre BYD à revoir ses objectifs à la baisse, même si ses nouveaux modèles pourraient lui faire remonter la pente dans les mois à venir. En France, par exemple, nous devrions avoir droit à ses marques haut de gamme Denza et Yangwang, à sa Seagull, une citadine très abordable, ainsi qu’aux modèles hybrides rechargeables.

De son côté, Tesla caracole, même si l’année 2024 devrait être plus calme. Ainsi, la version « rafraîchie » du Model Y ne devrait arriver qu’en 2025 ; seule la Model 3 « Performance » (son nom reste à déterminer) devrait arriver d’ici peu. Bref, la bataille est relancée.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.