Fitbit a supprimé deux fonctions bien utiles sur ses nouvelles montres connectées

 

Fitbit a fait marche arrière et retiré deux fonctions pourtant bien utiles aux utilisateurs : la connexion Wi-Fi et la lecture de musique. Présentes sur les anciennes générations, ces deux fonctions ne sont pas intégrées aux Sense 2 et Versa 4.

La Fitbit Sense 2
La Fitbit Sense 2 // Source : Fitbit

Cet automne 2022 est indéniablement celui des montres connectées. Après les Galaxy Watch 5 et Galaxy Watch 5 Pro de Samsung, les Apple Watch SE (2022), Apple Watch Series 8 et Apple Watch Ultra et avant la présentation de la Google Pixel Watch, on attend également les deux nouvelles montres connectées de Fitbit, les Fitbit Sense 2 et Fitbit Versa 4.

Alors que les deux montres ont été présentées fin août, leur sortie est quant à elle prévue pour le 30 septembre. Entre-temps, le site 9to5Google a observé certaines caractéristiques en détail de ces deux nouvelles montres. De quoi découvrir que si certaines fonctions sont pourtant prévues sur les deux toquantes, elles ne peuvent pas être activées par les utilisateurs.

C’est le cas de la connexion Wi-Fi comme l’indique le site américain. Concrètement, la page des caractéristiques de la Fitbit Sense 2, sur le site du constructeur américain, précise parmi les « capteurs et composants » que la montre profite bel et bien d’un modem Wi-Fi mais que celui-ci est « désactivé, ne peut être activé ».

Il en va de même pour la Fitbit Versa 4 qui semble donc compatible avec la connexion Wi-Fi, mais dont la fonctionnalité a volontairement été désactivée par Fitbit. C’est d’autant plus regrettable que les précédents modèles pouvaient bel et bien profiter d’une connexion Wi-Fi.

Capture d'écran des caractéristiques de la Fitbit Versa 4
Capture d’écran des caractéristiques de la Fitbit Versa 4 // Source : Fitbit

Comme le rappelle 9to5Google, le Wi-Fi sur les montres connectées permet de profiter d’un débit bien plus important que la seule connexion Bluetooth entre le smartphone et la smartwatch lorsque l’utilisateur a accès à une connexion Bluetooth.

De quoi lui permettre non seulement de télécharger des mises à jour bien plus rapidement, mais également de pouvoir télécharger des applications ou des cadrans à une vitesse plus élevée, sans avoir à patienter de longues minutes via la transmission Bluetooth bien plus lente. Il en va de même pour le transfert de musique à écouter directement sur sa montre… du moins en théorie.

Des montres sans écoute de musique

En effet, il semble en pratique que les nouvelles montres de Fitbit ne soient pas non plus capables de lire directement de la musique par elles-mêmes, que ce soit en passant par des écouteurs appairés directement à la montre ou via les haut-parleurs de la toquante — pourtant présents et utilisés pour répondre aux appels vocaux.

Sur son site de support, Fitbit précise que les playlists Deezer ne sont pas proposées sur les Sense 2 et Versa 4, alors même que le service français de streaming était disponible sur les Fitbit Sense et Versa 3. Pour l’écoute de musique en général, Fitbit précise sur la page liée aux fonctionnalités de la Sense que le précédent modèle était capable de « stocker et écouter de la musique et des podcasts sur Deezer et contrôler Spotify directement au poignet ».

Une mention de « l’expérience musicale » qui a disparu de la page de la Fitbit Sense 2

L’absence de Wi-Fi — pourtant intégré mais désactivé — et d’écoute musicale sur la montre pourrait être résolue ultérieurement via une simple mise à jour logicielle. Cependant, Fitbit n’a pour l’heure pas communiqué sur ce sujet. Désormais propriété de Google, ces deux lacunes pourraient avoir été prévues pour créer un effet de gamme avec la Pixel Watch dont la présentation est prévue pour le 6 octobre et qui profitera bel et bien du Wi-Fi et de l’écoute de musique.

Fitbit a en effet participé au développement de la montre et James Park, fondateur de Fitbit et désormais cadre chez Google, avait précisé qu’il s’agissait d’une montre haut de gamme.

Interrogé, Fitbit nous précise que « ces appareils ont été entièrement repensés par rapport aux versions précédentes, à la fois matérielles et logicielles ». « Cela nous a permis de hiérarchiser les fonctionnalités les plus importantes dont nos utilisateurs se soucient et qu’ils utilisent le plus, notamment le suivi de la fréquence cardiaque, le suivi du sommeil et la gestion du stress », indique le constructeur qui souhaite donc prioriser les données de santé à l’utilisation du Wi-Fi ou l’écoute de musique.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles