Pourquoi Ford a augmenté de 50 % le prix d’une de ses voitures électriques en seulement quelques mois

 

Ford vient de relancer la vente de son fameux pick-up électrique, le Ford F-150 Lightning. Le problème, c'est que le prix de celui-ci s'est totalement envolé, passant de 41 769 dollars à... 61 868 dollars. Le constructeur américain avance plusieurs raisons pour cette augmentation de 50 % en quelques mois seulement.

Le Ford F-150 Lightning est la fierté du constructeur américain. C’est le premier pick-up électrique à avoir vu le jour, parallèllement au Rivian R1T, lui aussi construit aux États-Unis. Nous avions pu essayer le Ford F-150 lors d’une virée américaine, dans une finition haut de gamme. Rien à voir (ou presque) avec la finition d’entrée de gamme, qui était commercialisée 41 769 dollars (hors taxes) lors du début de sa production en avril 2022. Mais le problème, c’est que le prix du pick-up électrique n’a cessé d’augmenter en moins d’un an.

L’incendie qui n’a pas arrangé la situation

Il y a quelques semaines, Ford a dû arrêter la production de son F-150 Lightning pendant cinq semaine. En cause : un problème avec l’immense batterie de traction d’une capacité de 131 kWh. Au total, 18 pick-up électriques avaient été rappelés par le constructeur, car le problème était grave. Lors d’un essai en bout de chaîne de production, un F-150 Lightning avait pris feu lors de la recharge. SK On, le constructeur de la batterie, dont l’usine se situe aux États-Unis, a rapidement pu identifier le problème de cellules défectueuses. Un problème qui ne serait sûrement pas intervenu avec les futures batteries LFP que Ford prévoit d’intégrer à certaines de ses voitures électriques.

La production vient donc de repartir comme le relaye le site Automotive NewsOn pourrait penser qu’il s’agit d’une bonne nouvelle, mais le problème, c’est que Ford en a profité pour augmenter les prix de son véhicule. Une petite hausse d’environ 1 500 dollars sur l’ensemble des modèles de la gamme. Ainsi, la version de base démarre désormais à 61 868 dollars. Cela paraît abordable pour un pick-up électrique, mais il ne faut pas oublier qu’il était vendu à partir de 41 769 dollars il y a moins d’un an, en avril 2022 lors du démarrage de sa production.

Une hausse de plus de 20 000 dollars en moins de 12 mois, cela représente 50 % de plus par rapport au prix original. Ford a conscience de la situation, et se justifie. Pour le constructeur, cette hausse s’explique par « le prix actuel des matériaux, des facteurs liés aux marchés ainsi qu’à des contraintes dans la chaîne d’approvisionnement« . Le constructeur américain n’est pas seul, puisque d’autres concurrents ont également récemment augmenté le prix de leurs voitures électriques. On peut citer Renault avec la Mégane E-Tech ou encore Dacia avec sa Spring.

Vers des baisses pour les voitures électriques de Ford

C’est un peu surprenant, puisque d’autres constructeurs ont pris la route inverse : Tesla qui a totalement fait dégringoler le prix de ses Tesla Model 3 et Model Y, ou bien encore Nissan avec sa Ariya et une baisse de 10 000 euros. Et justement, Ford prévoit de diminuer le prix de ses Mustang Mach-e et F-150 Lightning dans les mois à venir. Mais pour ce faire, l’entreprise américaine compte sur les batteries LFP, qui devraient bientôt être proposées sur ces deux voitures électriques.

C’est notamment cette chimie qui permettra à Volkswagen de proposer sa ID.2 à moins de 25 000 euros ou la Renault R5 électrique aux alentours de 20 000 euros également.

Aussi, précisons que les hausses de prix du Ford F-150 ont été graduelles et successives. On imagine que le cours des matières premières, et notamment du lithium, ont pesé dans la balance. Avec une capacité de 130 kWh, il y a fort à parier que le prix de la batterie représente, au bas mot, au moins la moitié du coût total du pick-up électrique. Sur une Renault Mégane E-Tech, la batterie (entre 40 et 60 kWh) représentant déjà à elle seule 40 % du prix du véhicule !

La bonne nouvelle, c’est que les cours du lithium sont en train de chuter, que les batteries sans cobalt (LFP) sont de plus en plus présentes, et que des batteries au sodium, sans lithium, sont en train d’arriver sur le marché. Tous les signaux sont au vert pour permettre aux constructeurs automobile d’annoncer des voitures électriques plus abordables dans les mois à venir.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.