L’idée (vraiment) inutile pour que les Ford électriques fassent plus de bruit qu’une voiture essence

 

Le préparateur américain Shelby s'attaque au Ford Mustang Mach-E et lui offre un inédit pack de personnalisation afin de le rendre plus radical que jamais. Au programme, un nouveau look pour la voiture électrique ainsi qu'un son spécial pour cette variante réservée à l'Europe.

Cela fait plus de deux ans que Ford a lancé son tout premier modèle électrique, le Mustang Mach-E. Un SUV rival de la Tesla Model Y qui devrait aider le constructeur à se conformer à la volonté de l’Union européenne d’interdire la vente de voitures thermiques en 2035. Depuis, la gamme s’est légèrement étoffée, avec le F-150 Lightning aux États-Unis, mais qui arrivera bientôt en Europe et la récente révélation du nouvel Explorer, que nous avons pu découvrir en avant-première.

Une version survoltée

Actuellement, le catalogue du Mach-E propose plusieurs versions, dont une variante GT forte de 487 chevaux répartis entre les quatre roues. Mais voilà que la firme à l’ovale bleu, qui a récemment réduit le prix de son SUV électrique veut aller encore plus loin. C’est pour cela qu’elle a décidé de laisser carte blanche à son préparateur attitré, qui vient de dévoiler une inédite version.

Dans un communiqué, Shelby, plutôt réputé pour ses productions ronronnantes, annonce donc l’arrivée d’une nouvelle variante retravaillée par ses soins et basée sur la version GT. Une création qui n’a rien d’anodin, puisqu’elle arrive à l’occasion des 100 ans du préparateur, qui s’attaque pour la toute première fois à une voiture électrique. Ce qui devrait faire grincer des dents les puristes, déjà irrités par le nom du SUV électrique.

Mais alors, quelles sont les nouveautés apportées à cette version plus radicale ? Ne vous attendez surtout pas à des évolutions mécaniques, il n’y en n’a pas une seule. En revanche, Shelby a tenu à alléger le Mustang Mach-E en lui offrant de nombreux éléments en carbone, dont le capot, les coques de rétroviseurs ou encore la calandre et la lame avant. D’inédits stickers ont été ajoutés à l’ensemble, avec une double bande sur le capot et des décors sur les flancs.

On note également l’arrivée de nouvelles jantes allégées peintes en noir satiné. En revanche, le poste de conduite évolue très peu, puisque les seuls éléments distinctifs sont les tapis de sol et la plaque numérotée installée sur la planche de bord. Nous retrouvons donc le grand écran tactile en position verticale compatible avec Apple CarPlay et Android Auto ainsi que le combiné numérique.

Un faux pot d’échappement

Le SUV conserve son moteur électrique développant 860 Nm de couple et sa batterie de 99 kWh offrant une autonomie de 490 kilomètres selon le cycle WLTP. En revanche, Shelby a décidé de lui offrir de nouvelles suspensions permettant de rabaisser le SUV de 25 millimètres afin d’optimiser la tenue de route. Mais ce n’est pas tout, car le préparateur s’est également associé au spécialiste de l’échappement Borla.

Ce dernier a conçu le « Borla Active Performance Sound System« , un dispositif composé de plusieurs haut-parleurs extérieurs qui imitent le bruit d’un moteur essence V8. Pas seulement dans l’habitacle, mais aussi à l’extérieur comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous. Ce qui nous rappelle notamment la nouvelle Abarth 500e et le concept Dodge Charger Daytona SRT “Banshee”. Un élément qui ne manquera pas de créer la polémique auprès des inconditionnels de la voiture à combustion interne.

On peut se demander si l’ajout de haut-parleurs extérieurs est une bonne idée. L’un des avantages de la voiture électrique est son silence de fonctionnement, permettant d’apaiser les environnements dans lesquels elles circulent. Il paraît d’ailleurs possible que la réglementation évolue à terme, pour interdire ce genre de dispositifs. Pour le moment, la réglementation fixe un niveau de bruit maximum, surtout pensé pour les moteurs thermiques.

Seulement pour l’Europe

Au total, seulement 100 exemplaires de ce Shelby Mustang Mach-E GT seront produits, uniquement réservés pour l’Europe. Un choix dicté par le fait que le marché de l’électrique grandit plus rapidement chez nous qu’aux États-Unis et qu’il est plus prometteur pour Ford, qui se laisse cependant distancer par Tesla et sa Model Y. Il est possible de faire transformer sa voiture par l’entreprise moyennant 24 900 euros ou d’acheter un véhicule déjà équipé. Dans ce cas-là, il faut alors compter plus de 100 000 euros.

De plus, le site de Shelby précise que cette transformation peut annuler toutes les garanties sur le véhicule d’origine, tandis que le préparateur ajoute qu’il conserve l’intégralité des pièces ayant été démontées durant l’opération. Il ne sera donc pas possible de les conserver afin de remettre son véhicule dans son état originel si vous changez d’avis.